WIENER DOG

WIENER DOG
Todd Solondz, 2016

LE COMMENTAIRE

Aujourd’hui, la violence c’est l’enfant qui la subit. On le retrouve ainsi le plus souvent mort sur une plage turque ou mutilé sur la promenade des Anglais, victime de la folie des hommes. Demain l’enfant va prendre sa revanche. On le retrouvera avec son petit air innocent en joueur de flûte de Hamelin. Il torturera son chien, enfermé certainement contre son gré dans une cage, s’inspirant des supplices en vogue à Guantanamo. Demain, la violence c’est l’animal qui va la subir. Et sa revanche sera terrible.

LE PITCH

Wiener Dog est passe de propriétaire en propriétaire, tous plus bizarres les uns que les autres.

L’HISTOIRE

Danny (Tracy Letts) décide d’offrir Wiener Dog à son fils Remi (Keaton Nigel Cook) qui se trouve être en rémission. Sa femme Dina (Julie Delpy) n’est pas trop d’accord sur le principe mais elle n’a pas le droit de cité. En chemin pour le vétérinaire où Wiener Dog va se faire stériliser, Remi est soucieux. Sa mère le rassure en lui racontant pourquoi il est essentiel que la chienne se fasse opérer. La conclusion c’est que c’est comme ça. Après tout…

A dog is not human. Nature doesn’t care about them. We’re dogs only friends.

Quand Wiener Dog rentre à la maison, Remi lui donne un morceau de sa barre de céréales. La chienne ne digère pas. Pire elle se met à vomir plus que de raison. Au point où Danny l’emmène dès le lendemain chez le vétérinaire, cette fois pour la faire euthanasier!

Wiener Dog va recevoir une injection fatale. Dawn, l’assistante vétérinaire (Greta Gerwig) profite d’une minute d’inattention pour la kidnapper. Elle ramène Wiener Dog chez elle et va la retaper, à coups d’amour et de biberons. Un jour que Dawn ses courses, elle tombe sur Brandon (Kieran Culkin), son ancien amoureux du lycée. La rencontre est étrange. Brandon propose à Dawn de le suivre dans l’Ohio. En chemin, le couple prendra un groupe d’auto-stoppeurs. Malgré la tendresse de la musique Mariachi, Brandon qui est toxicomane se sent obligé de se faire un shoot. Une fois dans l’Ohio, il annonce à son frère Tommy, qui est trisomique, que leur père est mort de son alcoolisme. Tommy lui demande d’arrêter la drogue. Au moment de partir, Dawn ne se sent pas le cœur de reprendre le chien à Tommy et sa femme qui semblent l’avoir adoptée (à défaut de pouvoir avoir des enfants).

Wiener Dog atterrit ensuite chez Dave Schmerz (Danny de Vito), un professeur d’art dramatique dépressif qui tente comme il peut de vendre ses scénarios. Il se fait trimballer. La directrice de l’école est obligée de le rappeler à l’ordre car les élèves se plaignent de son négativisme. Les techniques d’écriture auxquelles il s’accroche ne semblent pas fonctionner.

You got to have a what if!

Moqué par ses étudiants, il décide de confectionner une bombe artisanale et l’attache sur Wiener Dog, la transformant en chien kamikaze. Les démineurs interviennent en catastrophe pour sauver l’animal (ou l’école?).

Wiener Dog est récupérée par Nana (Ellen Burstyn), une grand-mère acariâtre qui termine péniblement sa vie sans intérêt dans un hospice. Sa petite-fille Zoe (Zosia Mamet) lui rend visite, accompagnée de Fantasy (Michael Shaw), un artiste bodybuildé. Zoe a besoin d’argent pour aider Fantasy a créer une installation. Nana lui fait un chèque. Prise d’hallucinations, elle rêve de toutes les vies qu’elle aurait pu avoir si elle avait été un peu plus positive. Elle se réveille en sursaut et voit Wiener Dog se diriger lentement vers la route où elle se fera violemment rouler dessus à plusieurs reprises.

Fantasy lui rendra un hommage posthume dans son exposition.

L’EXPLICATION

Wiener Dog c’est Jésus.

À ceci-près que Wiener Dog ne change pas le Pedigree en Canigou. Comme le Christ, elle traverse sa vie en observant l’égoïsme des uns et des autres, jusqu’à en être la victime elle-même. Elle traverse sa vie comme on traverse la route, sans regarder, et donc sans pouvoir éviter de se faire rouler dessus par les poids-lourds. Nul ne peut éviter l’inéluctable.

Danny et Dina ne réfléchissent pas beaucoup plus loin que le capot de leur Mercedes. Ils ont un magnifique appartement. Ils vont au yoga. Ils mangent sainement, sans se consulter. Danny impose autant la chienne à sa femme qu’à son fils. Il ne se rend même pas compte que Wiener Dog est une source d’angoisse pour Remi, à laquelle Dani ne répond jamais vraiment. Danny l’enferme dans une cage en expliquant à Remi qu’il faut savoir montrer aux animaux qui est le patron. Et personne ne veut assumer les conséquences. Quelques coussins éventrés et un peu de vomi suffiront à Danny pour se débarrasser du problème.

Wiener Dog est certes sauvée de la mort par une bonne âme, il faut le reconnaître. Dawn l’abandonne aussitôt à un couple de trisomiques, sous prétexte que la chienne a l’air heureuse. Dans les faits, elle s’en débarrasse également.

Il y a Dave le solitaire qui se sert de Wiener Dog comme d’une canne pour éviter de trébucher. Dave n’est pas respecté, ni par les producteurs, ni par ses collègues enseignants, et encore moins par ses élèves. Il est accusé à tort d’être un pessimiste alors que ses méthodes de travail sont pourtant optimistes. Son What If est une fenêtre ouverte. Il se sent donc victime d’une injustice. Sa réaction est terrible puisqu’il va se servir de sa chienne comme d’une arme pour se venger du monde.

Enfin il y a la petite-fille de Nana qui n’est là que pour le chèque. Et puis évidemment sa grand-mère qui est rongée par le cancer qu’elle a attendu avec impatience toute sa vie. Nana porte des lunettes couvrantes pour mieux ignorer le monde autour d’elle. Quand elle réalise enfin qu’elle est passée à côté de sa vie, c’est trop tard. Wiener Dog s’est déjà barrée.

Wiener Dog fait le choix de se suicider car elle n’en peut plus de ce monde qui n’en a rien à foutre de rien d’autre que de son nombril. Même Fantasy s’inspirera de sa mort pour faire de l’art, comme l’Église a fait son biz sur le dos d’une mec mort sur une croix.

Au final personne ne fait vraiment attention à rien. Le chien est peut-être le meilleur ami de l’homme. Son meilleur ami à lui, c’est lui-même. Puisque nous ne servons que nos petits intérêts. Pensons à la fondation 30 millions d’amis, dont la présidente elle-même a officiellement reconnu l’approximation du comptage. Quel manque de respect! Nous sommes rien d’autre que 66 millions de connards.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.