THE KING OF COMEDY

THE KING OF COMEDY
Martin Scorsese, 1982

LE COMMENTAIRE

Le plus dur pour un comique c’est d’abord de se faire un public, avant même de le faire rire. Fut un temps, les comédiens en devenir s’entraînaient dans des sous-sols face à un mur représentant une audience hilare, histoire d’être prêt à monter sur scène un jour. Aujourd’hui, YouTube a remplacé la scène. Un nouveau genre de comédiens est né, qui n’ont plus besoin de sortir de leur cave. Jean-Marie Bigard a disparu. Et Cyprien reste chez lui.

LE PITCH

Rupert Pupkin (Robert de Niro) veut devenir le nouveau Stéphane Collaro.

L’HISTOIRE

Rupert Pupkin veut faire de la stand up comedy. C’est son truc. Il va voir le show de son artiste préféré, Jerry Langford (Jerry Lee Lewis) mais se fait refouler par les équipes de la star et même par Langford lui-même.

Pupkin ne se décourage pas. Il fait partie de ces marginaux qui croient dur comme fer en leur talent. Il vit dans son propre monde. Il s’imagine sur les plateaux de télévision en compagnie de Langford en personne, à discuter comme s’ils étaient de vieux potes.

Pupkin est tellement mytho qu’il fait croire à la jeune Rita (Diahnne Abbott) qu’ils sont tous les deux invités à la villa du comédien. Ils ne sont évidemment pas les bienvenus. Langford insulte copieusement Pupkin avant de le chasser de sa propriété.

Pupkin comprend qu’il doit passer à la vitesse supérieure. Il convainc Masha (Sandra Bernhard) de l’aider à kidnapper Langford. Tout comme Pupkin, Masha est également cinglée. Pupkin demande à être l’invité du Jerry Langford Show et promet de libérer la star. Le FBI accède à la demande de Pupkin qui exécute son numéro sur scène. Il avoue qu’il a kidnappé Langford pour mieux pouvoir passer à la TV devant un public qui n’y voit que du feu.

Tomorrow you’ll know I wasn’t kidding and you’ll all think I’m crazy.

Tout le monde se marre.

Pendant ce temps Langford parvient à s’échapper.

À sa sortie de prison, Pupkin annonce en fanfare la publication de son autobiographie King for Night. Il parle de son amitié avec Langford qu’il considère comme son mentor. Pupkin a plusieurs projets intéressants. Le public l’applaudit chaudement. En tout cas c’est ce qu’il croit.

L’EXPLICATION

La Valse des Pantins c’est le rêve américain.

Pupkin vit dans sa tête. Il se fait des films. Et on n’arrive jamais vraiment à faire la part des choses entre la réalité et le fantasme. Pupkin parvient-il seulement à grimper dans la limousine de Langford ou en rêve-t-il? Que pensent vraiment les gens de Pupkin? Le trouvent-il divertissant? Passe-t-il vraiment à la télé ou continue-t-il à parler à un mur? A-t-il écrit une autobiographie? Est-il allé en prison? A-t-il kidnappé Langford? Pupkin est prisonnier de son propre mental. Tout comme le comique ou l’artiste est dépendant de son public (cf Misery).

Pupkin est un zéro, un moins que rien, qui essaie d’y arriver. Il n’a aucun piston. La Valse des Pantins rappelle à quel point il est compliqué d’arriver à quoi que ce soit dans la vie, surtout quand on essaie d’escalader la paroi à main nu et sans être assuré. Dans ce monde de réseaux il est devenu paradoxalement très compliqué de faire carrière, peu importe la carrière d’ailleurs, sans avoir d’appui. Ce qui est le cas de Pupkin qui n’est personne et qui ne connaît personne. Il vit chez sa mère. Par conséquent il est pris pour un clown. Il commence plus qu’en bas de l’échelle. Il commence au garage.

You’ve got to start at the bottom.

On a envie que Pupkin réussisse. Son anonymat le rend sympathique. Et finalement il n’y a pas tant de différence entre Rupert Pupkin et Steve Jobs. Jobs a lui aussi commencé dans un garage. Jobs passait lui aussi pour un guignol à l’époque. Tout comme Pupkin, Jobs ne doutait pas de lui non plus, au point que beaucoup le considérait comme un mégalomaniaque. Il ne faut douter de rien. Pour devenir célèbre, il faut kidnapper Langford et tuer Descartes. L’ego est le canot de sauvetage de tous les rêveurs qui n’ont pas forcément les moyens de leurs ambitions et qui dérivent à la recherche du nouveau monde.

Why not me? Why not? A guy can get anything he wants as long as he pays the price. What’s wrong with that? Stranger things have happened.

Pour réussir, il faut aussi un appétit sans limite pour ne jamais baisser les bras. Pupkin se prend des murs, il continue pourtant à avancer. Son moteur c’est la gloire. Il est comme un insecte attiré par la lumière des projecteurs. Il veut avoir son moment. Rien ne pourra l’arrêter.

Better to be king for a night than schmuck for a lifetime.

Rupert Pupkin c’est donc un peu l’histoire de Lance Armstrong: un inconnu qui a fait le choix de devenir un héros pour quelques années, au risque d’être banni pour l’éternité. C’est un choix qui se respecte. Après tout qui sommes nous pour juger? Armstrong fait ce qu’il veut de sa santé. Pupkin tout comme Armstrong est un travailleur acharné. Parce qu’on semble oublier un peu vite qu’Armstrong n’a pas gagné ses tours de France rien qu’en se piquant les fesses. Il a aussi du pédaler des heures et des heures dans le froid, sous la pluie, contre le vent, pour devenir l’extra-terrestre qu’il était devenu sur un vélo.

I’m gonna work 50 times harder, and I’m gonna be 50 times more famous than you.

Ce qui fait tourner le moteur de Pupkin c’est la compétition. La Valse des Pantins met en jeu la tension permanente entre deux mondes: celui de Langford, comique établi et Pupkin, comique qui veut percer. L’un s’inspire de l’autre tandis que l’autre fait tout ce qu’il peut pour éviter que le second ne rencontre le succès. Comme s’il s’agissait d’un jeu à somme nul et qu’un seul ne puisse triompher.

Alors que parfois il y a de la place pour deux sur une scène. C’est ce que cherchent à prouver Kev Adams et Gad Elmaleh dans un spectacle aux allures d’accords de désarmement nucléaire. Comme quoi tout est possible.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.