THE ABYSS

THE ABYSS
James Cameron, 1989

LE COMMENTAIRE

Dans la rencontre avec l’inconnu, il faut bien l’admettre, les femmes sont plus téméraires que les hommes. Elles sont curieuses et moins dans la retenue. Elles essaient de toucher. Alors que l’homme est en retrait. Il observe avec attention, prêt à dégainer si les choses se passent mal. Parce qu’il est et restera à jamais un putain de cow-boy.

LE PITCH

L’équipage d’une plateforme pétrolière est appelé à la rescousse suite au naufrage d’un sous-marin.

L’HISTOIRE

Fin des années 80, la guerre froide connaît une chute de température. Le sous-marin USS Montana détecte un objet marin non-identifié. Pris dans son sillage, il finit par couler aux larges des îles Cayman. Les Soviétiques manœuvrent pour essayer de secourir le sous-marin (et surtout piquer ses ogives nucléaires). Les États-Unis doivent réagir rapidos. Ils envoient une équipe de SEAL sur une plateforme pétrolière sous-marine se situant à proximité.

L’équipe du lieutenant Coffey (Freddy Mercury) débarque sur la plateforme en compagnie de Lindsey Bringman (Marie Elizabeth Mastrantonio), la conceptrice de la plateforme Deep Core qui est exploitée par son mari Virgil dit « Bud » (Ed Harris). Leur mariage bat de l’aile.

God, I hate that bitch.

Probably shouldn’t have married her then, huh?

Lors de la descente, Coffey présente des signes du syndrome de haute-pression.

L’équipe pénètre dans l’USS Montana, constate le carnage et récupére les codes d’activation des missiles. L’un des hommes de Bud ainsi que Lindsey voient tous les deux une forme lumineuse non-identifiée. Les militaires évoquent la possibilité d’un engin militaire russe. Ils doivent parer au plus pressé. D’autant qu’un cyclone menace Benthic Explorer, le bateau qui relie Deep Core à la surface. Dans la panique, Coffey retourne sur le sous-marin pour récupérer les missiles.

Quelques heures plus tard, la tempête a raison de Benthic Explorer. Deep Core se retrouve isolée. Bientôt à court d’oxygène, Lindsey récupère des citernes de réserve à l’extérieur de la station et se retrouve de nouveau confrontée à un objet lumineux non-identifié. Elle en informe l’équipage qui lui fait part de son scepticisme.

Tout ça n’amuse pas Coffey. Il perd la boule et croit à un complot. Il neutralise le personnel à bord et programme un missile pour qu’il pète dans les profondeurs, ce qui équivaut à un suicide compte tenu de la puissance de l’ogive (50 kilotonnes, environ 5 fois Hiroshima).

Bud parvient à libérer tout le monde sans pouvoir empêcher Coffey d’envoyer son missile sur les aliens. Bud se propose pour descendre dans les abysses et désamorcer le missile. La descente prend plus de temps que prévu. Il n’a plus assez d’oxygène pour remonter à la station.

Dont cry baby. Knew this was one way ticket, but you know I had to come. Love you wife.

Une créature lumineuse vient à son secours et l’emporte avec elle dans les profondeurs où se cache une cité entière. Les aliens recréent une atmosphère pour que Bud puisse respirer et lui montrent qu’ils l’ont observé depuis le début. Ils ont été visiblement touchés par son histoire d’amour avec Lindsey. La cité remonte à la surface en emportant Deep Core avec elle. Tout le monde se retrouve, notamment Lindsey et Virgil qui pensaient s’être perdus pour de bon.

L’EXPLICATION

The Abyss c’est un couple dans la tourmente.

Lindsey et Bud sont ensemble depuis un bout de temps et ils ne se supportent plus, comme la plupart des couples longue durée. Ils s’engueulent à répétition. Ils ont pris leur distance. Ils se sont oubliés. Ils ont « fait un break ».

She didn’t leave me. She just left me behind.

Ils ne peuvent pas se séparer. Ils ont bien trop besoin l’un de l’autre. Lindsay a conçu la plateforme sur laquelle travaille Bud. Elle la connaît par cœur, peut-être même mieux que Bud lui-même. Bud quant à lui ne trouverait pas ses chaussettes sans Lindsey.

You need me. Nobody knows the systems on this rig better than I do.

La preuve qu’ils sont inséparables: Bud enlève son alliance puis va la récupérer dans la cuvette des chiottes parce qu’il ne peut tout simplement pas vivre sans elle. Ça râle beaucoup mais ça continue. Bud et Lindsey sont à l’image de ces couples old school qui s’accrochent et ne divorcent pas.

Ils se retrouvent sur Deep Core, qui est leur projet commun. C’est un peu leur bébé. C’est le fruit de leur union, la passion qui les attache. Deep Core c’est leur repère alors que leur couple a coulé dans les profondeurs. Pris dans la tempête, ils s’y retrouvent coupés du monde.

Comme lorsqu’un couple se retrouve dans le doute. Coffey représente leur suspicion et leur manque de confiance en l’avenir. Sujet à la parano, Coffey est le destructeur. Il est celui par qui le couple peut vraiment exploser. Coffey n’est pourtant pas Soviétique. Il est une menace qui vient de l’intérieur.

We don’t need them. We can’t trust them. We may have to take steps. We’re gonna have to take steps.

Quand on est dans l’obscurité il faut parfois s’en remettre à son cœur. Il existe des moments où plus rien ne fait sens. C’est dans ces moments qu’il faut savoir faire confiance à ses intuitions et ne pas forcément écouter les sirènes de ses propres amis (ex: « Tu devrais quitter cet abruti qui ne te mérite pas. » / « Te fais pas chier avec cette connasse. »). Au fond, tout n’est une question de perception. C’est à nous et à nous seuls de faire la différence.

We all see what we want to see. Coffey looks and he sees Russians. He sees hate and fear. You have to look with better eyes than that.

Bud et Lindsey vont tellement mal qu’ils vont mourir l’un après l’autre, avant de se ramener à la vie.  Bud secoue Lindsey à coups de tarte dans la tronche. L’homme incite la femme à se battre.

Goddammit, you bitch! You never backed away from anything in your life! Now fight!

Plus tard, Lindsay va toucher Bud en plein cœur avec de belles paroles. La femme incite l’homme à continuer à y croire. Elle souffle sur ses braises.

Your gauge could be wrong, you drop your weights and start back now!

Les deux se complètent et finiront par se retrouver au milieu de l’océan. Comme quoi au final, il ne faut jamais lâcher l’affaire et ne pas avoir peur de toucher le fond pour mieux se relancer. Le couple ce n’est pas une question de hasard. C’est du courage et de l’amour. La chance n’a rien à voir là dedans. Le couple c’est pas le loto sportif.

Luck is not a factor.

Tout ce qu’on retiendra c’est que quelque part dans l’espace (ou en l’occurrence sous les océans), les Aliens nous regardent comme un vulgaire épisode d’Hélène et les Garçons.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

2 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.