THE NOTEBOOK

THE NOTEBOOK
Nick Cassavetes, 2004

LE COMMENTAIRE

Parmi les grands philosophes français de la fin du XXe siècle on compte le théoricien de la récurrence Etienne Daho qui affirmait que tout n’est que recommencement, depuis que le monde est monde. On repart toujours de zéro. Avec la bonne personne on peut tout réapprendre. Pour tout oublier, puis recommencer à nouveau. Il n’avait pas tort sur le fond. On quitte ce monde comme on est rentré: avec des histoires pour enfants.

LE PITCH

Le vieux Duke (James Garner) rend visite à Allie (Gena Rowlands).

L’HISTOIRE

Duke lit à Allie l’histoire impossible d’un jeune homme du nom de Noah Calhoun (Ryan Gosling) qui tombe amoureux de la jeune Allison Hamilton (Rachel McAdams), dans la Caroline du Sud des années 40.

It was an improbable romance. He was a country boy. She was from the city. She had the world at her feet, while he didn’t have two dimes to rub together.

Après un carnaval un peu arrosé, Noah multiplie les promesses de campagne, comme d’acheter une maison et la retaper pour Allison. Les deux tourtereaux sont sur le point de passer à l’acte lorsque Fin (Kevin Connolly) les interrompt car les parents d’Allison, inquiets de ne pas voir leur fille rentrer au bercail, ont déjà appelé la police!

La mère d’Allison (Joan Allen) lui défend formellement de revoir Noah. La famille Hamilton déménage à Charleston sans que Noah puisse dire au revoir à sa belle. Noah écrit chaque jour à Allison. Sa mère intercepte le courrier. En absence de nouvelle, il décide de s’engager dans l’armée et part faire la guerre. De son côté Allison, s’engage comme infirmière et tombe amoureuse de Lon Hammond Jr (James Madsen). Elle se fiance pour le plus grand soulagement de sa mère.

De retour de la guerre et en visite à Charleston, Noah aperçoit Allison au bras de Lon Hammond Jr. Il se fait la promesse que s’il retape la maison comme il lui avait juré, Allison le rejoindra. Il se met à pied d’œuvre et Allison est toute émue de lire la bonne nouvelle dans le journal. Elle retrouve Noah à Seabrook. Elle lui reproche cependant de ne pas avoir eu de nouvelles.

Why didn’t you write me? Why? It wasn’t over for me, I waited for you for seven years. But now it’s too late.

I wrote you 365 letters. I wrote you everyday for a year.

You wrote me?

Sa mère l’a suivie et lui rend toutes les lettres que Noah lui a écrites. Par le passé, elle aussi était tombée amoureuse d’un homme avec peu de moyens.

Allison est confuse. Elle rompt avec Lon Hammond Jr qui n’a pas vu le coup venir.

Should I be worried?

Allison est Allie, qui souffre aujourd’hui de la maladie d’Alzeihmer. Elle a parfois des éclairs de lucidité et se rappelle qu’elle s’est mariée avec Noah puis a écrit leur histoire dans un carnet pour que celui-ci puisse lui lire. Allie oublie à nouveau et se retrouve prise de panique.

Noah est victime d’une attaque cardiaque et doit être hospitalisé. À sa sortie, il retourne voir Allie qui a retrouvé ses esprits. Inquiète, elle lui demande ce qui se passera le jour où elle aura tout oublié pour de bon. Noah la rassure et lui jure une fidélité éternelle. Ils s’endorment paisiblement ensemble. Le lendemain, une infirmière les retrouve tous les deux morts côte à côte, « de leur belle mort ».

L’EXPLICATION

The Notebook c’est une romance à l’ancienne.

La romance est ce qui permet au couple de s’inscrire dans la durée et de traverser les tempêtes. Parce que la réalité du couple et de son quotidien n’est pas évidente. Noah le réaliste l’explique à Allison la rêveuse dès leur première rencontre.

So it’s not gonna be easy. It’s going to be really hard; we’re gonna have to work at this everyday, but I want to do that because I want you. I want all of you, forever, everyday. You and me… everyday.

Le couple est miné par les insécurités de l’un ou de l’autre. Il faut tout la force de conviction de Noah pour qu’Allison se permette enfin de vivre son histoire d’amour.

Get in the water.

No! I’m scared.

Get in the water!

Le couple n’est pas un acquis. L’homme doit toujours être présent, sinon il disparaît. La preuve, Noah doit sans cesse courir après Allison qui s’est fiancée avec un autre, par facilité.

It’s not about following your heart and it’s not about keeping your promises. It’s about security.

Au delà des engueulades et de la routine, il y a l’oubli. À la longue on ne sait plus pourquoi on est ensemble. On s’accroche à des photos qui deviennent des preuves de pourquoi on est toujours ensemble. Et la romance devient une histoire qu’on s’invente et qu’on se raconte régulièrement pour se rappeler que ça vaut le coup, ou plutôt se convaincre que ça en vaut encore le coup. L’histoire, la vraie, ne s’est peut-être pas passée comme ça. Allison doute. Elle a besoin d’être constamment rassurée:

It was real, wasn’t it? You and me. Such a long time ago, we were just a couple of kids. But we really loved each other, didn’t we?

Si ça s’est pas passé comme ça en vrai, c’est pas grave. Du moment qu’elle y croit. Le carnet de notes d’Allie, ce sont ses propres évangiles – racontées par l’homme qui est devenu un expert en storytelling.

You need to learn how to trust.

Les meilleures histoires sont souvent les plus classiques, comme celle de la princesse et du crapaud.

I am nothing special; just a common man with common thoughts, and I’ve led a common life. There are no monuments dedicated to me and my name will soon be forgotten. But in one respect I have succeeded as gloriously as anyone who’s ever lived: I’ve loved another with all my heart and soul; and to me, this has always been enough.

À la fin on finit tellement par se monter la tête qu’on arrive à surfer sur les années. On ne se parle pas d’un amour de vacances de Christophe Rippert. On se parle d’un amour bien propre et bien ficelé qui nous donne l’impression d’être invincibles. C’est notre potion magique contre les légions romaines, notre placebo.

Do you think our love, can take us away together?

I think our love can do anything we want it to.

Aujourd’hui on ne se raconte plus d’histoire. La vie c’est toujours du patinage artistique, en individuel. On préfère faire cavalier seul. On aime avoir des followers sur les réseaux sociaux mais en vrai on n’a plus besoin de personne. Et puis l’éternel c’est trop loin de toute façon. On n’a plus le temps pour ces conneries.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.