LA ZIZANIE

LA ZIZANIE
Claude Zidi, 1978

LE COMMENTAIRE

House of Cards brosse un portrait du couple aussi cynique que réaliste: il ne s’agit pas d’une union dont le ciment serait l’amour, plutôt d’une collaboration dont le moteur serait le pouvoir. On pense aux couples Balkany, Guetta ou à JayZ et Beyoncé, Tant que les deux parties y trouvent leur intérêt, tout va bien. À deux on est plus fort que tout (seul). On peut surmonter les problèmes de cul et surtout les problèmes de fric. On ne peut réellement s’épanouir en tant que personne qu’à travers le succès du couple. C’est un principe économique assez simple. John Nash a reçu un prix Nobel pour ça.

LE PITCH

Le couple Daubray-Lacaze est mis à l’épreuve.

LE RÉSUMÉ

Guillaume Daubray-Lacaze (Louis de Funès) reçoit des clients Japonais qui veulent lui commander 3.000 appareils anti-pollution CX‑22. Problème: il faut livrer en 90 jours et l’usine est trop petite. Guillaume Daubray-Lacaze doit s’agrandir rapidement.

Le préfet bloque le projet.

Vous n’avez pas très bonne presse. Votre dépollueur pollue tout!

Guillaume Daubray-Lacaze n’a pas d’autre solution que de s’agrandir… de l’intérieur en installant des machines dans sa propre maison ainsi que dans le potager de sa femme Bernadette (Annie Girardot). Autre problème (de taille): Bernardette est horticultrice. Si elle approuve les CX-22, elle est contre la pollution engendrée par la production de ces engins gigantesques.

L’expansion économique… d’accord, les Japonais… merveilleux mais le reste… jamais!

Son mari, pressé par les enjeux économiques, continue d’exagérer. Bernardette quitte le domicile conjugal pour s’installer à l’hôtel. Guillaume l’y surprend au bras du Docteur Landry (Julien Guillomard). Il lui fait alors un vieux numéro de charme accompagné de promesses pour mieux la faire revenir à la maison. Ça fonctionne. Réveillée dès le lendemain matin par le bruit des machines, Bernardette pique à nouveau une crise de nerfs.

Tu m’as perdue pour toujours!!

Non seulement elle le quitte pour de bon. En plus, elle se présente contre lui aux élections municipales. C’est la guerre.

On ne se tutoie plus?

Les Daubray-Lacaze finissent par s’écharper en direct à la télévision dans un spectacle pathétique.

Tu as détruit notre maison.

Pour le bien de l’entreprise!

Tu as détruit mon jardin d’hiver, ruiné mon potager. Tu as détruit mes rêves. Tu as piétiné mon coeur!

Les élections sont serrées et c’est Bernardette qui l’emporte. Elle refuse pourtant le poste par amour.

Je n’ai pas fait tout ça pour la mairie mais pour mon mari. 

Sauf que son mari est sur la paille. Ses Japonais ont fait faillite. Le couple part à la montagne élever des moutons. Chassez le naturel, il revient au galop. Guillaume a construit une machine qui tond les moutons à mesure qu’elle tricote des pulls. Et il voit déjà plus grand. Bernadette ne partage pas son rêve.

Prix de revient ridicule j’inonde le marché je refait fortune et j’achète la montagne.

Et ensuite.

Je construis une usine!

Non.

Comment ça non?

Non…

Mais si!

Mais non.

tv_fullscreen_lazizaniexxw0106997_9ibew

L’EXPLICATION

La Zizanie c’est la crise qui s’annonce.

1978. Les Trente Glorieuses n’ont plus que quelques heures à vivres. Elles ont déjà été sérieusement ébranlées par le premier choc pétrolier. Le deuxième arrive. La France de Giscard peut attacher sa ceinture. Guillaume Daubray-Lacaze ne se doute pas de ce qui l’attend. Lui qui est bien dans le confort de sa petite entreprise et son conservatisme, il pense qu’il peut saouler ses clients Japonais au Calvados et les ré-expédier sur leur île juste après avoir encaissé leur chèque.

Trou normand vieille coutume française, c’est terminé! Viré, avion, allez hop!

Il ne va pas être déçu du voyage. Le Made in Japan va lui faire très mal et il ne le sait pas encore. Il ne vivra même pas assez vieux pour se plaindre du Made in China.

Guillaume Daubray-Lacaze est à l’image d’une France dépassée, pantouflarde, qui se repose sur ses acquis et qui ne comprend plus le monde dans lequel elle vit. Guillaume a mauvaise presse comme lui dit le préfet. Il s’en fout. Il pense qu’il peut continuer à polluer pour mieux faire son business. Il est totalement à côté de la plaque. Son programme en trois point ne concerne que le plein emploi. Il n’a pas de pétrole et il est à court d’idée. Il ne pense pas qu’il est temps de réfléchir autrement. Il ne voit pas du tout arriver le virage de l’écologie incarné par sa femme.

Parti politique? 

Défense de la Nature.

Poireaux et pâquerettes, foutu programme…

Car il passe complètement à côté de sa femme. Il ne s’aperçoit pas qu’elle en a marre. La comédie a pourtant assez duré pour Bernadette.

Guillaume, tu m’as eu jeune fille. Tu m’as gardé femme. Nous sommes mariés depuis 23 ans. Je t’aime, je t’admire mais là j’ai sommeil!

Guillaume est un sexiste rétrograde qui ne dort pas dans le même lit que sa femme, femme qu’il considère tout juste bonne à faire la cuisine et le jardin.

Votre mari a demandé un face à face… tout seul. Les femmes n’ont rien à dire.

Rien à dire… mais quelque chose à faire!

Bernadette est dans l’action. Elle est du côté du peuple. Elle finit même par travailler comme ouvrière pour son mari. Les femmes font ce que les hommes ventripotents ne veulent plus faire: se mettre au travail et se salir les mains. Face à la menace Bernadette, qui ne devrait pas en être une, Guillaume fait preuve de bêtise. Lorsqu’elle expose son programme, il se moque d’elle et se tourne lui-même en ridicule.

Les Défenseurs de la Nature ne réclament pas une croissance qui aliène l’homme mais une croissance nouvelle, contrôlée… humaine!

Vous parlez comme une femme qui n’a jamais travaillé!

Il ne retient même pas la leçon puisqu’il repart aussi sec dans ses délires d’expansion. Les plus libéraux penseront que Bernadette freine l’enthousiasme de Guillaume. Les plus socialistes objecteront que Guillaume avance, pas dans la bonne direction. La réalité c’est que Guillaume et Bernadette ne se comprennent plus. Certes ils sont toujours ensemble malgré les disputes et les départs répétés de Bernadette. Ils sont à la montagne, en altitude, au bon endroit pour tout recommencer sur de nouvelles bases plus saines. Rien n’a changé. Ils n’arrivent plus à communiquer. Il n’y a plus d’équilibre. La Zizanie c’est la crise du couple Droite / Guillaume – Gauche / Bernadette qui profite à… Macron. On a eu quarante ans pour réagir. On a préféré privatiser TF1 et gagner une coupe du monde de foot à la place. Et voilà le résultat.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.