TWELVE ANGRY MEN

TWELVE ANGRY MEN
Sidney Lumet, 1957

LE COMMENTAIRE

« Accusés levez vous! » En l’occurrence, ce sont les jurés qui sont debout, prêts à délibérer à l’aide de café et de cigarettes. C’était le bon vieux temps où l’on pouvait encore cloper sa mauvaise humeur à la face du monde. En fonction du prisme que l’on choisit d’adopter, les choses peuvent cependant prendre un tout autre reflet: qui est le criminel? Celui assis sur le banc des accusés ou ceux qui s’apprêtent à prononcer la peine de mort? « Les baisés comptez vous! »

LE PITCH

Une douzaine d’hommes sont en colère au tribunal.

LE RÉSUMÉ

Un jeune homme est accusé de meurtre. Il est le coupable parfait. Avant de laisser les jurés se retirer, le juge attire leur attention sur la gravité de leur décision.

However you decide, your verdict must be unanimous. In the event that you find the accused « Guilty », the bench will not entertain a recommendation for mercy. The death sentence is mandatory in this case. You’re faced with a grave responsibility, thank you, gentlemen.

Tout le monde semble d’accord: l’accusé est coupable. C’est évident. La délibération va être vite expédiée. Les douze hommes votent à main levée. Le juré 8 (Henry Fonda) ne semble cependant pas si sûr.

So how come you vote not guilty?

Well, there were eleven votes for guilty. It’s not easy to raise my hand and send a boy off to die without talking about it first.

Le juré 8 fait part de ses doutes. Il ne dit pas que l’accusé est innocent. Il dit qu’il n’est peut-être pas coupable. Et « peut-être pas coupable » ça suffit à ne pas être coupable. Et si ce jeune homme n’avait rien fait? Après tout, c’est possible. Le juré 8 appelle un nouveau vote, secret cette fois-ci. Son argumentation a déjà suffi à faire changer d’avis un autre juré.

Les esprits s’échauffent. Le doute se propage au sein du groupe. Le juré 8 va retourner les autres un par un, dézinguant les dépositions des témoins – sans pour autant jouer le rôle de l’avocat de la défense.

Il ne reste plus qu’une poignée d’hommes qui refusent de revoir leur jugement par peur de perdre la face. Le dernier juré va finir par craquer et reconnaître la non-culpabilité de l’accusé qu’il cherchait inconsciemment à punir comme il a puni son fils.

When he was nine years old he ran away from a fight. I saw it; I was so embarrassed I almost threw up. I said, « I’m gonna make a man outta you if I have to break you in two tryin' ». And I made a man out of him. When he was sixteen, we had a fight. Hit me in the jaw – a big kid. Haven’t seen him for two years. Kids… work your heart out…

Le jury a tranché à l’unanimité. Un innocent a peut-être échappé à la chaise électrique.

Twelve Angry Men 2

L’EXPLICATION

Twelve Angry Men c’est réfléchir pour éviter de faire une connerie.

On fait des choix tous les jours. Il y a cependant des décisions plus impliquantes que de choisir une marque de papier toilette plutôt qu’une autre. Porter un jugement n’est pas quelque chose d’anodin. Ça ne se prend pas à la légère.

This isn’t a game.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on ne laisse pas le poids de cette lourde responsabilité sur les épaules d’une seule personne. Le juge s’occupe de mener les débats et laisse aux jurés le soin de décider. Les jurés sont plusieurs de manière à pouvoir prendre une décision de manière collégiale. Cette décision est le résultat d’une discussion. C’est tout ce que le juré 8 réclame.

I just want to talk.

La vie d’un homme ne tient qu’à un fil, celui de la vérité – que personne ne détient.

I don’t really know what the truth is. I don’t suppose anybody will ever really know. 

Il ne s’agit donc d’un jeu de probabilités.

We’re just gambling on probabilities – we may be wrong.

La responsabilité du jury est d’évacuer toute possibilité. Dans le doute, les joueurs de poker le savent: on s’abstient. Il faut toute la sagesse du juré 8 pour permettre au groupe de prendre une décision réfléchie et à la hauteur de l’enjeu. Comment procède-t-il?

Les jurés pensent que l’affaire est déjà réglée.

Well, what’s there to talk about?

Le juré 8 n’est pas d’accord. À la différence d’un autre juré plus influençable, le jury 8 va s’exprimer et forcer la conversation. Il tient tête. Il rappelle d’abord les jurés à leur responsabilité.

We’re talking about somebody’s life here. We can’t decide it in five minutes. Supposing we’re wrong?

Face au manque d’implication de certains, le juré 8 va faire preuve d’empathie pour sensibiliser ceux qui n’ont même pensé une seconde qu’ils pourraient être eux-mêmes assis sur la chaise des accusés un jour.

Suppose you were the one on trial?

Le juré 8 rappelle que l’homme en question n’est pas encore coupable. Il s’évertue à donner un peu de recul de manière à ce que l’accusé ne soit pas victime des préjugés.

It’s always difficult to keep personal prejudice out of a thing like this. And wherever you run into it, prejudice always obscures the truth. 

Puis le juré 8 questionne tout, dans les moindres détails et avec beaucoup d’intelligence. Tant qu’un « peut-être » subsiste alors la possibilité que l’accusé soit innocent mérite d’être considérée. Il démonte les idées reçues et fait s’écrouler ce chateau, carte après carte. Plutôt que de chercher à mener une révolution frontale face au jury 3 qui parle le plus fort, il utilise la méthode d’un lobbyiste pour retourner les jurés. Il ne fait véritablement rien d’autre que de questionner leur conviction plus que d’essayer de les influencer.

La délibération prend du temps. Les hommes transpirent et s’énervent. Il s’agit d’un processus nécessaire. Le juré 8 fait preuve de patience. Alors que la température monte, il garde son calme. Il résiste aux imbéciles qui ne changent pas d’avis. Il répond avec beaucoup de diplomatie à ceux qui parlent avec des points d’exclamation.

Le juré 8 prend tout simplement les choses au sérieux. Alors que les autres sont juste impatients de quitter cette pièce et d’aller regarder leur match de base-ball. Lui au contraire n’a pas peur d’aller au devant de la difficulté d’une affaire qui est certainement moins simple qu’il n’y parait.

You’ve listened to a long and complex case.

Aujourd’hui nous ne prenons plus le temps de nous enfermer avec nous mêmes avant de prendre une décision. Nous ne nous autorisons pas à mesurer les tenants et aboutissants. Nous ne réfléchissons pas parce que nous nous fichons de tout. Plus rien n’a d’importance. On surestime sa propre capacité à décider et on sous-estime les situations. Alors on en prend toujours plus. On vise la quantité plus que la qualité. On se débarrasse des choses. Et on finit par faire beaucoup de dégâts.

LE PITCH

 

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.