AVP: ALIEN VS PREDATOR

AVP: ALIEN VS PREDATOR
Paul W.S. Anderson, 2004

LE COMMENTAIRE

Il faut être clair: faire un tour chez le dentiste ne fait jamais plaisir à personne. Après, c’est pas une raison pour se mettre à hurler sur sa chaise. Il n’y a pas de quoi en faire un drame. Nous sommes entre gens civilisés. Les dentistes sont là avant tout pour faire leur travail (pour lequel on les rémunère grassement d’ailleurs). La roulette ça n’a rien à voir avec une séance de torture. Il sera bien temps de se plaindre le jour où la rage de dent se fera sentir.

LE PITCH

L’Antarctique éveille l’attention des spécialistes.

L’HISTOIRE

Les scientifiques détectent une source de chaleur inhabituelle (réchauffement climatique exclus) émanant de l’Antarctique.

Seven days ago, one of my satellites over Antarctica, discovered a pyramid.

Charles Bishop Weyland (Lance Henriksen) envoie aussitôt une équipe composée d’archéologues, de linguistes et de mercenaires sous la direction de Alexa Woods (Sanaa Lathan). Ils y découvrent effectivement une gigantesque pyramide enfouie sous la glace. La pyramide abrite les vestiges d’une civilisation pré-historique avec des salles remplies de squelettes aux formes étranges.

Pendant ce temps, un vaisseau rentre en orbite et envoie un rayon laser en direction de la banquise. Trois Predators Scar, Celtic et Chopper y atterrissent, tuent l’équipe au sol et se glissent dans le tunnel pour rejoindre la pyramide exactement au moment où Alexa et ses compères activent la structure. La reine Alien sort de son hibernation tandis que certains membres de l’expédition sont victimes de facehuggers.

Alexa comprend ce qui est en train de se jouer:

They’re not hunting us. We’re in the middle of a war.

La boucherie commence. Celtic et Chopper sont tués par un Alien. Scar se défend comme un beau diable mais fait l’erreur d’enlever son masque. Deux facehuggers lui sautent au cou.

Pour Alexa et Sebastian de Rosa (Raoul Bova) qui ont réussi à échapper au carnage, l’heure est grave.

We have to consider the possibility that we might not make it out of here.

Ils découvrent que les Predators se rendent sur terre environ une fois tous les cent ans pour une petite partie de chasse à l’Alien. En cas de défaite, les Predators se font sauter le caisson en prenant soin d’éliminer les Aliens autour d’eux. Alexa et Sebastian comprennent qu’ils doivent aider le Predator afin d’éviter une potentielle invasion d’Aliens à la surface.

The enemy of my enemy… is my friend.

Sebastian se fait rapidement capturer. Ne reste plus qu’Alexa qui n’est pas de trop pour aider Scar à se défaire de la reine Alien. Scar remporte la victoire au péril de sa vie puisqu’il se fait transpercer dans la bataille.

Un vaisseau fait son apparition. Une légion de soldats Predators décorent Alexa pour sa bravoure avant de décoller vers l’espace.

Dans la pyramide, une forme hybride d’Alien s’extrait du corps de Scar…

L’EXPLICATION

AVP: Alien vs Predator c’est la question fondamentale.

Alien ou Predator? C’est un rapport de force entre deux grandes puissances comme les États-Unis vs l’URSS de l’époque ou Batman vs Superman.  C’est la rencontre de deux géants comme Tyson et Holyfield. C’est aussi un arbitrage. Pierre Desproges déjà en son temps faisait remarquer que l’homme est confronté à des choix toute sa vie: La bourse ou la vie? La cigale ou la fourmi? Le sabre ou le goupillon? La tétine ou le téton? Labourage de crâne ou pâturage de dents? La gauche ou Mitterrand?

Pour répondre à ces questions essentielles, il faut des compétences.

It’s a good thing we brought the experts.

Lors de leur mission, les experts sont ainsi amenés à s’interroger sur le port d’arme et font parler leur bon sens:

Seven seasons on the ice, and I’ve never seen a gun save someone’s life.

I don’t plan on using it.

Then why bring it?

Same principle as a condom. I’d rather have one and not need it, then need it and not have one.

Face à ces choix compliqués, il est nécessaire de se positionner. Quand on est sur le Titanic, il faut se décider: on saute ou on ne saute pas. On ne passe pas sa vie sur la rambarde en robe de bal au risque de choper une belle bronchiolite.

Or opter pour l’un, c’est nécessairement abandonner l’autre. Le Casino de la vie est ainsi fait: pour gagner gros il faut miser sur le rouge (ou le noir), n’en déplaise à Stendhal. Ça n’est donc pas facile. C’est d’ailleurs pour cette raison que le discours de Macron est si séduisant: il nous soulage du poids de la responsabilité. Plus besoin de choisir, on n’a qu’à se contenter de taper quelque part au milieu (plutôt à droite quand même) et ça fera très bien l’affaire, en tout cas pour un temps.

Le vieux Weyland va bientôt mourir. Il sait que pour rester dans les mémoires, il faut prendre position de manière affirmée!

You know, when you get sick, you think about your life and how you’re going to be remembered. You know what I realized would happen when I go? A ten percent fall in share prices. Maybe twelve. And that’s it.

Alexa quant à elle est très attachée à ses beaux principes faits d’instincts grégaires et de communication:

One: no one goes anywhere alone, ever. Two: everyone must maintain constant communication. Three: unexpected things are gonna happen. When they do, no one tries to be a hero.

Elle réalise néanmoins que le Macronisme ne va pas l’aider à faire de vieux os sous la glace de l’Antarctique, entourée d’Aliens et de Predators. Alexa se range derrière le Predator, qui est en l’occurrence le choix du moins pire. Elle s’en verra récompensée.

L’histoire nous rappelle cependant que le monde n’est pas noir ou blanc puisque les Aliens sont certes défaits par les Predators mais donnent naissance à une nouvelle race qui fait autant rêver les amateurs du genre qu’elle menace la planète. On ne peut que se réjouir du mastodonte footballistique qui naitrait de l’alliance improbable entre le PSG de Neymar et l’OM de Mandanda… Les pelouses d’Europe en trembleraient d’avance. Alien vs Predator c’est la question de base qui permet l’ouverture des possibles. C’est un rêve de gosse. C’est la fusion entre deux desserts: la rencontre entre un fondant au chocolat et un tiramisu. C’est le pari impossible d’une OPA entre Peugeot-Citroën et Renault-Nissan. Ça donne le vertige.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

3 commentaires

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s