TODOS LO SABEN

TODOS LO SABEN
Asghar Farhadi, 2018

LE COMMENTAIRE

La fête du mariage casse la routine. C’est une parenthèse de bonheur éclatant dont on ne saurait douter vu qu’il a été immortalisé des centaines de fois, avec ou sans filtre, sur Instagram. On savoure ce moment en famille, avec les pièces rapportées. Les sourires sont de sortie, presque aussi beaux que les robes et les costumes. Tout le monde est plus uni que jamais après quelques bonnes chansons paillardes entrecoupées de Macarena. Le lendemain matin, la parenthèse sera bien vite refermée. La vie reprendra son court. Les rancoeurs referont bien vite surface.

LE PITCH

La fête est finie.

LE RÉSUMÉ

Laura (Penélope Cruz) revient en Espagne pour le mariage de sa soeur Ana (Inma Cuesta). Elle arrive tout droit d’Argentine où elle vit désormais avec Alejandro (Ricardo Darín) et ses enfants. Alejandro n’est pas du voyage car il avait des affaires à régler.

Laura retrouve Paco (Javier Bardem), son ex. Il est devenu vigneron et vit avec Bea (Bárbara Lennie). Tout le monde se prépare. La fête bat son plein jusqu’à ce qu’une coupure de courant vienne interrompre la musique. Quand le courant revient, Irene (Carla Campra), la fille de Laura, a disparu. 

Le spectre de Nordahl Lelandais plane sur la soirée. Elle a été kidnappée et ses ravisseurs envoient un SMS à Laura pour lui réclamer 300,000 euros. Apparemment c’est sérieux puisqu’il y a quelques mois, la petite Carmen a également été enlevée en échange d’une demande de rançon. On défend évidemment à Laura de contacter la police. Bea reçoit également les mêmes SMS.

Les visages se crispent. Laura prévient Alejandro et lui demande de venir le plus vite possible. Fernando (Eduard Fernández), le beau-frère, met Laura en relation avec un policier en retraite dans le but de l’aider. Que faire? L’ancien policier leur conseille de ne rien dire à personne et d’entamer des démarches pour trouver l’argent, afin de gagner du temps, pendant qu’ils mènent l’enquête. 

Antonio (Ramón Barea), le père de Laura, réclame de l’argent à tout le village. Il avait des terres qu’il a perdues bêtement au poker et les villageois ne le portent visiblement pas dans son coeur. Paco pourrait également vendre sa vigne. Il prévient son associé et l’informe qu’il a besoin d’argent. 

Quand Alejandro arrive en Espagne, il s’en remet d’abord à Dieu et songe à raconter toute l’histoire à la police. 

Les soupçons naissent. Bea est d’abord accusée d’avoir fait appel à des jeunes d’un centre de réinsertion pour s’occuper de la vidéo du mariage. Pourquoi reçoit-elle aussi les mêmes SMS que Laura? La famille de Laura émet aussi des doutes sur les employés de Paco. Paco voudrait-t-il se venger de Laura qui est partie sans explication? Qui d’autre aurait besoin d’argent? Fernando et Mariano ne s’en sortent pas. C’est alors que le secret autour de la faillite d’Alejandro éclate. Il est au chômage. Et si Laura et son mari avait monté ce kidnapping de toute pièce pour récupérer l’argent? Après tout pourquoi pas? La révélation que Laura fait à Paco jette encore de l’huile sur le feu. Irene serait en fait sa fille! Lors de son premier retour d’Argentine, les deux amants s’étaient revus brièvement il y a une quinzaine d’années. Laura était tombée enceinte.

Bea ne peut pas croire à cette histoire. Pourquoi le dire? Pourquoi maintenant? Elle est persuadée que la famille de Laura ment car elle a désespérément besoin d’argent. Elle craint qu’ils ne cherchent à abuser de la faiblesse de Paco qui serait prêt à donner sa vie pour aider Laura surtout maintenant qu’il sait qu’Irene est sa fille. Ses cheveux blanchissent. Il vend ses parts.

Une chose est certaine : les ravisseurs étaient au courant que Paco était le père. C’est pour ça qu’ils ont choisi d’enlever Irene et non son petit frère. Ils voulaient augmenter leurs chances de réussite. Il s’agit donc de proches.

C’est effectivement Rocio (Sara Salamo), la nièce de Laura, et son compagnon qui sont derrière ce rapt, aidés par un membre du village qui veut se venger d’Antonio. Rocio voit sa famille souffrir. Elle est au bord de la crise de nerfs et ne peut plus continuer à mentir. D’autant que sa mère Mariana (Elvira Mínguez) a bien remarqué que quelque chose ne tourne pas rond. Rocio supplie son compagnon de relâcher Irene au plus vite. L’affaire s’accélère. Paco reçoit un SMS lui demandant de déposer l’argent.

Paco ne réfléchit pas et s’execute. Il retrouve Irene en état de choc. Laura et Alejandro arrivent aussitôt. La famille se réjouit de retrouver Irene. Alejandro et Laura repartent en Argentine avec les enfants. Paco respire à nouveau. Il est soulagé alors qu’il a pourtant tout perdu : sa vigne, sa fille qui repart en Argentine et sa compagne Bea qui l’a quitté.

Mariana croise sa fille dans les escaliers et la regarde dans les yeux, sans avoir besoin de lui dire quoi que ce soit. Tous les deux savent. Mariana va en parler avec Fernando.

todoslosaben

L’EXPLICATION

Everybody Knows, c’est se libérer de la famille.

Tout finit toujours par se savoir. Dans Family Business, Adam confesse à son père qu’après avoir vécu plus de vingt ans sous le même toit, il y a forcément des informations qui transpirent. On ne  peut pas lutter contre ça. Michael Corleone disait de son côté que dans chaque famille, il y a plein des mauvais souvenirs (cf Le Parrain 3). Il y a aussi de nombreux secrets de polichinelle. En l’occurrence, tout le monde sait que Paco et Laura s’aiment toujours. Bea et Alejandro ne sont pas aveugles. On saura sûrement un jour pourquoi Laura a quitté Paco. Tout le monde remarque aussi que Laura flirte avec le neveu de Paco. Tout le monde sait pourtant que la consanguinité n’apporte que des problèmes (cf Joffrey Lannister). Tout le monde semblait apparemment savoir qu’Irene était la fille de Paco, sauf lui!

Il est vrai que certains indices sont parfois plus difficiles à déceler. On peut toujours compter sur le fait que personne ne sait tenir sa langue, à l’image de Mariana. C’est l’impossibilité de garder un secret qui fait que tout se sait (cf Ne le Dis à Personne).

On pourrait se réjouir que la vérité finisse toujours par éclater. Est-ce que ça fera revenir Laura d’Argentine? Pas sûr. Elle n’a certainement plus envie de faire la fête. Et quand Irene apprendra que sa cousine est responsable de tout ça, elle n’aura plus envie de remettre les pieds en Espagne sauf peut-être pour revoir son père biologique (ce qu’elle a déjà commencé à comprendre).

Ces non-dits inévitables nourrissent pas mal d’hypocrisie. On fait la fête le jour du mariage et on s’enivre comme si on pouvait se faire confiance. Alors qu’on se jalouse ou l’on se déteste. Même au sein de la famille parfaite de France 98 il y a des tensions! Dans cette famille espagnole, la disparition d’Irene va suffire à faire tomber les masques. Antonio crache son venin envers Paco en le traitant de moins que rien. Ana lui reproche d’avoir acheté le domaine de Laura pour une bouchée de pain. Après toutes ces années de bons et loyaux services… Bonjour l’ambiance!

On passe son temps à faire semblant que tout va bien et qu’il faut aimer son prochain comme soi-même, voire plus encore lorsqu’il s’agit d’un membre de sa famille. Ça ne protège pas d’apprendre ce que les gens ont dans le fond de leur pensée. Ça ne fait pas plaisir. Nous prétendons vivre heureux alors qu’en réalité, nous vivons tous les fesses bien serrées sur un volcan prêt à exploser. L’équilibre est fragile (cf The Walk). Parfois on passe tout près de la catastrophe. Cela suffit quand même à faire imploser une famille toute entière.

Epictète invitait à cultiver le détachement. L’essence de la philosophie, écrivait-il, est qu’un homme devrait vivre de manière à ce que son bonheur dépende aussi peu que possible de causes extérieures. La famille dès lors qu’on la considère comme un refuge n’est qu’une source de souffrances en tout genre. Paco trouve enfin la paix lorsqu’il accepte d’avoir tout perdu. Il a perdu Bea qui ne voulait pas avoir d’enfant et qui se souciait avant tout de l’argent. Il n’a pas perdu sa vigne puisqu’il l’a échangée contre quelque chose de plus important à ses yeux. Il ne perdra pas sa fille puisque tout se sait. Alors que chacun repart dans sa petite vie et ses petits problèmes, Paco est libre et heureux.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.