A PERFECT WORLD

A PERFECT WORLD
Clint Eastwood, 1993

LE COMMENTAIRE

Desproges disait des gens qu’ils étaient toujours du côté de guignol. Et bien les petits garçons sont toujours du côté des gangsters. Parce que c’est autrement plus cool d’avoir un gros calibre sans avoir à porter d’uniforme. Et parce que les gangsters sont des esprits libres – même quand leurs fesses sont derrière des barreaux.

LE PITCH

Deux évadés kidnappent un jeune témoin de Jéhovah dans leur cavale.

LE RÉSUMÉ

Robert « Butch » Haynes (Kevin Costner) et Terry Pugh (Keith Szarabajka) s’évadent de la prison de Huntsville au Texas. Les deux hommes se mettent en recherche d’une voiture et échouent chez une famille de témoin de Jéhovah. Le voisinage est alerté. Robert et Terry embarquent avec eux le petit Philip (T.J. Lowther).

Terry est aussi violent que Robert semble bienveillant, notamment à l’égard du petit garçon. Devant les menaces répétées de son compagnon d’infortune, Butch décide d’abattre Terry.

La Police se lance aux trousses du prisonnier. Le sheriff « Red » Garnett (Clint Eastwood) doit composer avec une jeune criminologue du nom de Sally Gerber (Laura Dern).

Sur la route, Butch sympathise avec Philip.

You and I got a lot in common Philip.

Il s’étonne que sa mère ne lui laisse pas faire ‘trick or treat’.

What kind of foolishness is that??

Tous les deux dévalisent des magasins, font peur aux policiers locaux et continuent leur voyage jusqu’à s’arrêter à la ferme de Mack (Wayne Dehart), un fermier au grand coeur bien qu’il n’hésite pas à taper son fils et certainement sa femme Lottie (Mary Alice) au passage.

Butch ne supporte pas la violence dont il a apparemment été victime lui-même étant enfant. Il montre soudain un tout autre visage et intimide le couple. Se montrant de plus en plus menaçant envers Mack, Butch commence à faire peur à Philip qui s’empare du revolver pour lui tirer dessus, avant de prendre la fuite dans les champs.

Grièvement blessé, Butch le rattrape et s’écroule au pied d’un arbre. La police arrive. Butch négocie que la mère de Philip le laisse vivre sa vie. Il dit au revoir à son partenaire.

Thanks Philip, it’s been a hell of a ride.

Mais Philip ne peut le quitter. Il veut l’emmener avec lui.

Persuadé que Butch est armé, l’agent Bobby Lee (Bradley Whitford) l’abat à distance, ignorant ainsi les consignes de Red.

Un hélicoptère emmène Philip et sa mère au loin tandis que Butch agonise dans l’herbe.

a-perfect-world

 

L’EXPLICATION

A Perfect World, c’est un enfant en quête de liberté.

Butch et Philip se sont bien trouvés. Ils ont tous les deux été faits prisonniers par la société à différents niveaux. Il a été reproché à Butch d’avoir tué l’homme qui maltraitait sa mère et Philip grandit dans l’éducation rigide d’une mère faisant partie d’un mouvement sectaire. Ils ont de nombreux points communs, en dehors d’être tous les deux des mâles. Cette aventure est la leur. Terry l’imbécile ne peut donc pas en faire partie.

Guys like us Philip, we got to be on our own!

Philip, c’est le petit garçon à l’âme pure qui vit encore au plus profond du repris de justice, qui pense que le monde est beau, que tout le monde peut être copain, qui veut faire le bien. L’innocence de l’enfant le rend un peu naïf et tellement croquignolet. Franchement, la vie pourrait être si simple.

You kissed her backside.

It’s kind of hard to explain.

Do you love her?

Yeah… Yeah I love her. I kissed her butt didn’t I?

Butch incarne le besoin de liberté de Philip. Il lui propose un nouveau regard nécessaire sur la vie, plus réaliste mais avec de grands espaces et sans frontière. Tout n’est pas rose mais tout est possible : On peut pisser contre un arbre sans avoir à attendre la prochaine station service si on en a besoin, dormir à la belle étoile si on le veut, se servir dans les magasins même si on n’a pas les moyens. On peut défier l’autorité. C’est ça la liberté. Butch encourage Philip à se donner la permission.

It’s okay to take a loaner on the item.

Pour cela, il faut prendre le volant et appuyer sur l’accélérateur. Butch considère Philip comme un grand, en le rassurant sur ses capacités.

It’s a good size for a boy your age.

Il ne fait que l’encourager.

There’s lots and lots of stuff you can do Philip.

Il s’agit de croire qu’on peut être en maîtrise de sa propre vie, nourri des ambitions tout en gardant les pieds sur terre. Et profiter un peu du présent car c’est la seule chose qui compte.

You’re the navigator. Now out there that’s the future. (…) This is the present Phillip, enjoy it while it lasts.

Butch est la première personne à faire véritablement confiance à Philip, même lorsqu’il fait des bêtises. Il faut comprendre que Philip vit dans la peur qu’on l’envoie en prison s’il fait quelque chose de mal. Et s’il va en prison alors il finira ses jours en enfer. Butch veut casser cette logique et enlever la poids de la culpabilité. La possibilité d’échouer paralyse Philip. On l’empêche de vivre. Butch va lui montrer que lorsqu’on prend le volant, on risque toujours l’accident. Et ça n’est pas grave. Au contraire, plus on fait de bêtises et plus on apprend. Les prisons sont remplies de sages.

Hell of a job Philipp! Never had a doubt!

Butch ne gronde jamais Philip pour ce genre de choses.

You mad at me?

No.

Butch n’est même pas en colère quand Philip lui tire dessus. Et pour cause, Philip a eu raison de le faire : Il ne faut pas se faire marcher sur les pieds… sans marcher sur les pieds des autres. Butch était en train de perdre les pédales.

I’m sorry. 

I know you are. Truth is, if it had to happen I’m glad it was you. As opposed to someone I don’t know. All things considered I feel pretty good.

Avant de s’éteindre, Butch tient à s’assurer que le voie sera toujours libre pour Philip. Il le fait négocier auprès de sa mère. Parce qu’il faut bien le rendre à sa mère un jour ou l’autre.

You’re ready to go home?

Yes sir.

La liberté ne se vit pas hors du monde. Elle s’exprime dans l’espace d’un cadre défini, sinon ce serait l’anarchie. Il faut des règles. Et il faut bien retourner au travail, entouré d’abrutis, de misogynes, de prédateurs sexuels. Un monde parfait ça n’existe pas. Philip a renégocié les termes de son contrat. Et il a le devoir de ne pas oublier Butch.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.