JE VAIS BIEN NE T’EN FAIS PAS

JE VAIS BIEN NE T’EN FAIS PAS

Philippe Lioret, 2006

LE COMMENTAIRE

Quand tout va mal, il n’y a parfois rien d’autre à faire que de se serrer les coudes. On se rapproche de ceux qu’on aime. On se prend dans les bras. On ferme ensuite les yeux, en se rappelant la chanson douce que nous chantait Bertrand Cantat : Et tout ira bien… Le vent l’emportera. Et puis on se rappelle de ce qu’il a fait à Marie Trintignant. Alors on se demande ce qui pourrait vraiment nous réconforter.

LE PITCH

Un seul être vous manque et on n’est plus dans son assiette.

LE RÉSUMÉ

Élise (Mélanie Laurent) revient de vacances à Barcelone. Ses parents l’attendent à la gare routière, sans son frère Loïc qui est parti depuis quelques jours après une dispute avec leur père Paul (Kad Merad).

Ton frère est parti.

Élise a une relation fusionnelle avec Loïc. Elle s’inquiète évidemment de son absence. Elle s’inquiète encore plus du fait qu’il ne donne pas de nouvelle. Elle s’agace aussi de la passivité suspecte de ses parents.

Toi t’es là tu fais rien?

Qu’est-ce que tu veux que je fasse??

Pour protester, Élise commence une grève de la faim (cf To the Bone) qui la conduit à l’hôpital. Les conditions de visite sont strictes et malgré toute l’attention qui lui est portée, Élise refuse toujours de manger. Paul réussit à lui faire passer une lettre de Loïc. Élise reprend espoir.

Son frère fait le tour de la France. Il fait des concerts ici et là. Il se débrouille. Loïc en profite au passage pour insulter copieusement son père. Élise a du mal à y croire, se souvenant des paroles de son docteur.

Les choses sont moins simples que vous l’imaginez.

Cela fait bientôt un an. Les cartes postales se succèdent. Élise reprend tout doucement le cours de sa vie grâce au soutient de ses amis Thomas (Julien Boisselier) et Léa (Aïssa Maïga). Quand le couple se sépare, Élise entame une relation avec Thomas.

Loïc reste malgré tout dans sa tête. Son absence se fait ressentir aussi fort que celle d’Olivier Giroud (cf Les Bleus 2018).

En vacances avec Thomas à St Aubin, elle surprend son père dans un bureau de tabac. C’est lui qui envoie les cartes postales depuis le début. Élise le confronte. Paul lui suggère de tout dire à sa mère (Isabelle Renauld).

La comédie continue. Car les parents cachent que Loïc est mort dans un accident d’escalade. Thomas est le premier à découvrir la vérité, par hasard, au cimetière. Élise finit par comprendre à son tour. Tous les quatre prennent ensemble le chemin du restaurant dans ce qui ressemble à une marche funèbre.

L’EXPLICATION

Je vais bien ne t’en fais pas, c’est se trouver des raisons de continuer.

Le point de départ c’est que nous sommes tous égaux face au drame. Chacun, à un moment de sa vie, va devoir faire face à un événement difficile. Un moment de bascule qui fait que l’existence apparaîtra brusquement moins drôle. C’est le moment où l’on doit parler avec le chef du service de l’hôpital.

Ce que je vais vous dire ne va pas vous faire plaisir…

Si l’intensité de ces moments difficiles peut être de plus ou moins grande envergure, ils n’en restent pas moins tragiques. La preuve : Quand les Princes de l’amour se prennent des stops comme Jack avec Rose (cf Titanic), ce n’est pas la même douleur que celle qu’éprouve Zain quand il apprend la mort de sa soeur (cf Capharnaüm) ; et pourtant ça fait mal!

Nous sommes tous libres face au drame. C’est à dire libres de réagir de la manière dont il nous plait. Car nous sommes tous différents. Nous avons chacun notre sensibilité et notre manière de recevoir une information et exprimer ses sentiments. Comme le fait remarquer Thomas:

On ne sait pas toujours ce qui se passe dans la tête des gens.

Paul et sa femme semblent s’accommoder de la disparition de leur fils. En tout cas, ça ne les empêche pas de continuer de regarder Patrick Sébastien faire tourner des serviettes à la télé. C’est leur instinct de survie.

Élise au contraire veut des réponses.

Il m’appelle pas, je comprends pas pourquoi! (…) Dis moi je veux savoir! (…) Qu’est-ce qui s’est passé??

Face à la disparition soudaine de son frère, sans explication, elle ne peut pas vivre dans l’incompréhension. C’est trop compliqué. L’absence de nouvelle la rend folle. Élise se fait des scénarios.

Si ça se trouve il est mort.

Elle ressent aussi beaucoup d’injustice.

Je me suis pas engueulé avec lui moi!

Elle finit par se punir en arrêtant de manger, car elle ne peut tout simplement pas continuer dans ces conditions.

Ses parents, qui tirent les ficelles, vont alors devoir changer les conditions en adaptant leur mensonge et en transformant ainsi la réalité. Les cartes postales font office d’antalgiques pour Élise qui peut enfin encaisser la douleur et retrouver un peu d’appétit.

Sans les lettres, je serais plus là.

En réalité, on réagit surtout comme on peut dans ce parcours du combattant. Comme le dit David Bryce (cf No Way Out), il faut bien se trouver une raison de vivre, plus ou moins avouable. C’est pour cela que nous nous racontons des mensonges un peu tous les jours. C’est plus commode. Les parents ont du affronter la violence de la nouvelle de la mort de Loïc. Ils n’ont pas pu faire autrement que d’inventer cette histoire de disparition pour préserver leur fille, et aussi se préserver un peu eux-mêmes.

Car on préfère croire aux belles histoires (cf Treasures from the Wreck of the Unbelievable) plutôt que de vivre dans une réalité insupportable (cf The Matrix). Nous avons besoin d’un peu de romance (cf The Prestige), sans quoi la vie serait bien trop fade.

C’est de cette manière qu’on avance sur le long chemin de la souffrance, côte à côte, comme des fantômes silencieux qui s’ignorent.

En fait, vous avez grandi côte à côte sans le savoir.

Parfois, on réalise et on aimerait bien pouvoir se dire les choses. Se dire qu’on sait. Qu’on a compris. Puis on se ravise, car dans le fond, ça servirait à quoi? Et on continue de ramer sans rien dire.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Basile St Verraut

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.