THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW

THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW
Richard O’Brien, 1975

LE COMMENTAIRE

Le travestissement ne date pas d’hier. La rumeur voudrait qu’en son temps, Achille lui-même portait des vêtements féminins à la cour du roi Lycomède. De Jeanne d’Arc à Rrose Sélavy en passant par George Sand, les travestis ont marqué l’histoire et ont connu un retour en force à l’aube des années 80, en réaction au tout permis hérité de Woodstock. La fin du XXe siècle a donc été marquée par un besoin de rebattre un peu les cartes et de mélanger les genres.

LE PITCH

Brad Majors (Barry Bostwick) et Janet Weiss (Susan Sarandon) tombent en panne.

LE RÉSUMÉ

Brad et Janet sont deux jeunes fiancés. Tout contents d’annoncer la nouvelle au Dr Scott (Jonathan Adams), ils échouent quelque part dans l’Ohio un soir de novembre pluvieux. Ils se rendent trempés vers un chateau pour y demander de l’aide. Ils sont accueillis par l’intendant Riff Raff (Richard O’Brien), sa soeur Magenta (Patricia Quinn) et une groupie du nom de Columbia (Nell Campbell). Le chateau accueille une convention transylvanienne. Les deux invités se retrouvent propulsés malgré eux au milieu des festivités.

C’est alors que le mystérieux Dr Frank-N-Furter (Tim Curry) fait une entrée remarquée:

I’m just a sweet transvestite, from Transsexual Transylvania.

Il convie tout le monde au laboratoire pour assister à la naissance de sa créature sexuelle: Rocky (Peter Hinwood), un colosse blond au slip doré dont il est extrêmement fier.

He’s a credit to your genius, Master.

Yes!

A triumph of your will.

Yes!

He’s okay!

Okay? Okay? I think we can do better than that!

Eddie (Meat Loaf), l’ancien amant du scientifique fait irruption et vole la vedette à Rocky. Frank met fin à son numéro et le tue devant ses invités horrifiés avant de revenir vers son Adonis et entamer une marche nuptiale.

Brad et Janet son séparés. Frank va tour à tour leur rendre visite dans la nuit pour les initiés aux plaisirs adultérins. Pendant ce temps Riff Raff, jaloux, chasse Rocky.

Janet un peu chamboulée par cette expérience cherche son Brad dans le chateau mais finit par trouver Rocky effrayé qui se cache dans le laboratoire. Tous les deux auront une aventure sous les yeux amusés de Columbia et Magenta.

Le Dr Scott s’est introduit dans le chateau à la recherche de son neveu Eddie.

Tout le monde est interrompu par Magenta car l’heure du diner a sonné. Les invités se régalent avant de réaliser que Frank leur sert les restes d’Eddie.

Le Dr Scott qui étudie les OVNI révèle à Brad et Janet que Frank et ses sbires sont des extra-terrestres pendant que Frank accuse le Dr Scott d’être un ancien nazi, avant de figer tout le monde en statues. Lorsqu’il les ramène à la vie, ils sont tous déguisés et participe à son spectacle de cabaret – y compris le Dr Scott.

Le spectacle est brusquement arrêté par Riff Raff et Magenta.

Frank-N-Furter it’s all over. Your mission is a failure, your lifestyle’s too extreme. I’m your new commander. You are now my prisoner. We return to Transylvania. Prepare the transit beam.

Avant de décoller vers la planète Transsexual, Riff Raff tue Frank et Columbia mais laisse la vie sauve à Brad, Janet et au Dr Scott qui rampent sur le sol.

And crawling on the planet’s face, some insects called the human race. Lost in time, and lost in space… and meaning.

The-Rocky-Horror-Picture-Show-1

L’EXPLICATION

The Rocky Horror Picture Show c’est un beau bordel.

Brad et Janet incarnent le couple américain traditionnel. Il est le mâle dominant à la poigne de fer. Elle est la femelle belle et innocente. Ils sont parfaits. Tous les deux vont voir leurs convictions intimes bousculées par les moeurs surprenantes de Frank.

Il est un révélateur pour tous les deux. Brad découvre qu’il peut faire une petite entorse à son règlement hétérosexuel et y prendre du plaisir.

Oh, come on Brad, admit it, you liked it didn’t you? There’s no crime in giving yourself over to pleasure. 

Tandis que Janet réalise qu’elle peut laisser sa timidité au vestiaire, sans complexe.

Frank est un personnage singulier et fantasque. Sa personnalité est changeante, c’est le moins qu’on puisse dire, et capricieuse. Il a ses têtes. Les gens autour de lui en souffrent, notamment Columbia.

My God! I can’t stand any more of this! First you spurn me for Eddie, and then you throw him off like an old overcoat for Rocky! You chew people up and then you spit them out again… I loved you… do you hear me? I loved you! And what did it get me? Yeah, I’ll tell you: a big nothing. You’re like a sponge. You take, take, take, and drain others of their love and emotion.

C’est parce que Frank ne réfléchit pas selon les principes de notre société monogame. Il vient et se sert, puis repart. Il ne fait pas exploser les codes comme la jeunesse de 68. Il s’inspire des codes et les détourne pour mieux en profiter. En cela il est un OVNI, il n’est pas de notre galaxie. Il est donc le Capitaine Flam. Frank fait la promotion de l’abandon – au plaisir. Contrairement au monde capitaliste et à ses marques qui ne font que vendre du rêve, Frank est bien dans le présent. Il veut profiter du moment. Il veut vivre le rêve.

Give yourself over to absolute pleasure. Swim the warm waters of sins of the flesh – erotic nightmares beyond any measure, and sensual daydreams to treasure forever. Can’t you just see it? Don’t dream it, be it.

Frank n’est pas dans le jugement. Il est un humaniste qui impose une dictature hédoniste dans laquelle il est nécessaire de penser d’abord à soi. L’égoïsme individuel sert le plaisir collectif. Son énergie est un raz de marée qui va même finir par emporter les sceptiques comme le Dr Scott. Tout le monde finit en porte-jarretelles dans la piscine à se faire des bisous, sans vraiment se rendre compte de leur chance.

I’m lucky, he’s lucky, we’re all lucky!

Car malheureusement le spectacle a une fin. Ce foyer de résistance animé par Frank est éteint par Riff Raff, l’homme du ressentiment. Son majordome a été éclipsé trop longtemps. L’homme du peuple en a gros sur la patate et décapite le roi.

You killed them!

But I thought you liked them. They liked you.

THEY DIDN’T LIKE ME! THEY NEVER LIKED ME!

Il laisse derrière lui un vide émotionnel. Brad, Janet et le Dr Scott n’ont plus de repère. Reagan va se faire un plaisir de leur en redonner. Fini la rigolade! La guerre va se refroidir. Des jours sombres s’annoncent.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.