THE PURGE

THE PURGE
James DeMonaco, 2013

LE COMMENTAIRE

Chaque année, ce sont des milliers de petits monstres qui sonnent aux portes au moment d’Halloween pour réclamer quelques bonbons. C’est la tradition. Et si les petits monstres étaient de vrais monstres, équipés de fusils mitrailleurs et de machettes? Et s’ils se moquaient pas mal des bonbons? Avec le sourire. Tradition oblige.

LE PITCH

L’Amérique dépénalise le crime, l’espace d’une nuit.

LE RÉSUMÉ

2022. Le taux de chômage et de criminalité sont au plus bas. La Purge n’est pas étrangère à cette conjoncture exceptionnelle. Elle a été décrétée par les Nouveaux Pères Fondateurs de manière à ce que les citoyens Américains puissent assouvir leurs pulsions criminelles en toute légalité.

James Sandin (Ethan Hawke) en a fait son beurre en vendant des systèmes de sécurité hyper sophistiqués aux bourgeois de manière à ce qu’ils puissent se protéger du massacre. Ce soir, lui et sa femme Mary (Lena Headey) ainsi que leurs deux enfants Zoey (Adelaide Kane) et Charlie (Max Burkholder) vont essayer de passer une nuit tranquille.

La Purge démarre.

Time for lockdown!

James ferme les volets. La famille vaque à ses occupations habituelles.

Charlie surveille les écrans de contrôle et remarque un homme blessé (Edwin Hodge) qui tente de trouver refuge. Il le laisse rentrer. Mauvaise idée. James inquiet d’avoir un inconnu à son domicile ouvre le feu et tue Henry (Tony Oller), le petit ami de Zoey qui n’avait rien à faire là.

Un gang masqué sonne à la porte des Sandin. Leur chef (Rhys Wakefield) pour réclamer l’inconnu qui s’est introduit chez eux. Sinon le gang s’introduira dans la maison et tuera tout le monde.

Our target for this year’s purge is hiding in your home. You have one hour to find him and give him to us or we will kill all of you. We will be coming in.

Sous la menace, les Sandin retrouvent l’intrus sans être capables de le donner en pâture au gang. Ils doivent désormais tous se défendre de l’assaut sans malheureusement pouvoir se protéger du carnage, notamment James qui est poignardé par le chef du gang.

Your soul has been cleansed, Mr. Sandin. You’ve purged. Just one question for you: was his life worth yours? Your family’s? Thank you for this unforgettable purge, Mr Sandin.

Mary est sur le point de mourir elle aussi lorsqu’elle est ‘sauvée’ in extremis par ses voisins. Ses voisins ne lui sont venus en aide que pour mieux l’achever.

The truth is you’re ours, not theirs.

Le succès des Sandin a créée des tensions dans le voisinage. Ils doivent payer. Heureusement pour Mary, le rescapé la protège. La petite assemblée attend patiemment la fin de la purge ensemble, dans une haine contenue.

No more killing tonight!

La Purge est terminée. Cette édition fut particulièrement sanglante. Chacun retourne chez soi. La vie reprend son cours, jusqu’à l’année prochaine.

1370793994000-purge01-1306131326_16_9

L’EXPLICATION

The Purge c’est la possibilité de la barbarie.

On s’offusque de constater à quel point la société peut-être violente, lorsque par exemple des policiers se font passer à tabac à Champigny-sur-Marne ou  lorsqu’on asperge d’essence puis brûle les parties de son rival. C’est oublier un peu vite qu’en France, il n’y a même pas cent ans, on exécutait encore les gens à la guillotine sur la place publique. La société a toujours été violente.

Telle serait donc notre véritable nature. Nous sommes en concurrence les uns avec les autres. On trouve des cadavres dans le placard de tous ceux qui sont au pouvoir. Le succès des uns nourrit la jalousie des autres. C’est comme ça. Les différents Livres nous ordonnent d’aimer notre prochain mais dans le fond on se déteste. Ne soyons pas hypocrites : autant l’assumer quelques heures. Pourquoi ne pas libérer toute cette haine et nous débarrasser les uns des autres? Et puis si ça peut libérer quelques emplois, ou nettoyer les trottoirs de quelques SDF, après tout, pourquoi pas?

This piece of filth exists only to serve our need to purge!

Il s’agit d’une sorte de sélection naturelle, comme dans la jungle (cf La Loi du Marché). Chacun sa chance. Tout le monde est sur un pied d’égalité, ou presque. Les plus forts, malins ou riches s’en sortent. Tant pis pour les autres. La Purge apparait donc une sorte de mal nécessaire dans la mesure où elle porte ses fruits: zéro chômage, zéro criminalité, ou presque.

Just remember all the good the purge does.

Le problème c’est que rien ne redevient jamais comme avant. La véritable hypocrisie c’est de croire qu’on peut retourner à sa vie de tous les jours après une nuit meurtrière. Mary observe son voisinage le lendemain matin avec angoisse, dégoût et probablement un petit esprit de vengeance. Lorsque le rescapé quitte la maison des Sandin, Mary lui demande si tout ira bien pour lui. Il lui souhaite bonne chance en retour. On ne peut pas laisser la porte ouverte à la barbarie ne serait-ce que pour quelques minutes. Sinon c’est notre société qui coule.

Tout comme disait Camus: Un homme, ça s’empêche. On se bat pour la liberté mais on ne peut pas prendre toutes les libertés. Il est nécessaire de mettre des limites à l’horreur. Il faut savoir se tenir en société.

Why don’t you guys kill someone tonight?

Because we don’t feel the need to, Charlie.

Lorsqu’on pousse un peu la logique selon laquelle les citoyens devraient avoir le droit de porter une arme pour se défendre, alors on peut imaginer que ces porteurs d’armes mériteraient d’avoir des occasions de se défendre en créant une journée mondiale de la tuerie. Même les Républicains qui espèrent profiter de cette violence autorisée tout en s’en croyant à l’abri finissent par se retrouver victimes de ce système comme James. Quand on légalise la violence, on définit ainsi un modèle de société qu’on a passé des années à essayer d’améliorer. On revient en arrière. Voilà pourquoi on ne devrait pas passer au candidat Trump les horreurs qu’il a pu partager pendant les élections, sinon on finit avec un dangereux imbécile au pouvoir. Voilà pourquoi on ne peut pas tolérer les insultes racistes dites ‘ordinaires’ ou les propos misogynes maquillés en humour potache sur le motif que c’est dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas.

Voilà pourquoi un homme ça s’empêche.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.