GOMORRA

GOMORRA
Matteo Garrone, 2008

LE COMMENTAIRE

À Marseille, on a des Stan Smith aux pieds et le regard froid, le trois quart en cuir roulé autour du bras. On vrille, on se bousille et on finit par se rhabiller. À Naples, le Marseille transalpin, ça n’est pas la même histoire. On a le regard sombre. On longe les murs et on se retourne, pour ne pas se prendre une balle perdue.

LE PITCH

La mafia Napolitaine fait régner la terreur dans le quartier de Scampia.

L’HISTOIRE

La Camorra profite de la misère populaire pour prospérer à Naples dont la banlieue s’est transformée en une sorte de jungle à la sauce tomate / basilic. Dans cette zone de non-droit, la violence est partout. Don Ciro (Gianfelice Imparato) passe déposer un peu d’argent aux familles dont les membres sont en prison. Toto (Salvatore Abruzzese) livre les courses. Pasquale (Salvatore Cantalupo) taille des robes haute-couture pour un studio possédé par la Camorra et fait du black pour des Chinois de temps en temps parce qu’il a besoin de fric. Roberto (Carmine Paternoster) travaille pour Franco (Toni Servillo) qui enfouit des déchets toxiques dans des carrières abandonnées. Marco (Marco Macor) et Ciro (Ciro Petrone) rêvent de Scarface et jouent les Tony Montana.

Le système fonctionne. Suite à une descente de police, l’ordre est un peu bousculé. Un clan disparait. Les cartes sont rebattues.

Remember when we were brothers? Now we’re ennemies.

Ça parait simple mais ça ne l’est pas. Parfois le père est dans le bon camp, c’est le fils qui trahit. Don Ciro doit retourner sa veste pour ne pas perdre la vie. Toto doit trahir Maria (Maria Nazionale) à qui il livrait pourtant des produits car elle fait partie d’un clan sécessionniste. Pasquale échappe par miracle à un règlement de comptes. Dégoûté, il abandonne son métier et devient camionneur. Sur une aire d’autoroute, il aperçoit à la TV l’actrice Scarlett Johansson portant l’une de ses robes pendant le festival de Cannes. Roberto aussi est dégoûté par les magouilles de Franco. Les gens à qui ils rachètent des terrains meurent du cancer à cause de la toxicité des déchets. Ils ont tout pollué. Même les pêches puent la merde. Il plaque tout.

I don’t want to work anymore.

Marco et Ciro de leur côté ne lâchent pas le morceau, malgré les mises en garde des parrains locaux. Ils n’en font qu’à leurs têtes et ne font surtout que des conneries. Ils volent de la drogue ou des armes à des trafiquants. Après plusieurs avertissements sans frais, ils finiront liquidés sur la plage.

L’EXPLICATION

Gomorra c’est de la violence à l’état brut.

Les talents à l’état brut sont intéressants mais on ne sait pas quoi en faire. Il en va de même avec la violence. Si elle n’est pas un peu romancée, elle nous explose à la figure. On ne sait pas comment la gérer. Ça fait mal et c’est à peu près tout. On n’en retire pas d’enseignement ou de morale. C’est exactement ce genre de violence qui règne en Campanie. On est assez loin des criminels du Parrain, avec leur esthétique et leurs états d’âme. À Naples, les boss portent des débardeurs et ils ont la clope au bec. Ils jouent au flipper, font des UV comme des gros porcs. Ils parlent avec un accent Napolitain à couper au couteau. Ça sent la sueur. Ça marche en claquettes. Et ça tue sans se poser de question.

Ce qui compte là bas n’est pas de rester en vie comme essaie de le faire Don Ciro, mais plutôt d’accéder au pouvoir comme le font Marco et Ciro. On ne peut pas parler d’un manque d’ambition.

If that guy is the boss here, then we can be the bosses!

Les caïds se suivent et se ressemblent. Une fois en place, ils doivent défendre leur territoire. Jusqu’à la prochaine descente de Carabiniers ou le prochain règlement de comptes. C’est un jeu de chaises musicales qui se mord la queue, le tout sur fond de musique dance.

Les Napolitains vivent avec beaucoup de mauvais goût. Leur violence est sans filtre. Certains s’offusquent parfois de toute cette brutalité en se réclamant d’un code éthique.

We don’t touch women!

La seule éthique qui vaille là bas c’est de ne pas pas perdre la face, quitte à tuer des gamins si nécessaire. C’est pas grave. Les Camorristes s’en lavent bien les mains, comme Franco qui n’a pas son pareil pour se donner bonne conscience.

We solve problems created by others.

Les gangsters comme lui, qui ont un peu plus de classe en apparence, sont encore plus répugnants : Il négocie des terrains avec des gens mourants et il met des gosses derrière le volant de ses camions à ordure quand les autres conducteurs se sont fait contaminés.

C’est la nature profonde d’une région pourtant magnifique où les touristes se pressent pour voir Capri sans se demander ce que ce décor de rêve peut bien cacher comme quantité d’immondices. On mange sa pizza sans se soucier de la qualité des ingrédients. C’est une région du monde splendide qu’on a laissé se transformer en déchèterie par négligence, en abandonnant ces terres à des gens sans scrupule. Là bas, des gamins turbulents finissent criblés de balles puis ramassés par des tractopelles sur des plages magnifiques. C’est la face cachée d’une Italie dont l’économie souterraine représente 35% du produit intérieur brut.

You know that guys like me put this shit country in Europe?

C’est un monde cru, sans maquillage, qui sent tellement mauvais qu’on préfère se boucher les narines. Un peu comme des Jeux Olympiques où on refuserait de considérer la possibilité que les champions Français puissent se doper – comme les autres. On fait semblant d’ignorer tout ça. Si on ne l’ignore pas, alors on est dégoûté comme le sont Pasquale ou Roberto. Ils préfèrent arrêter de faire le jeu des mafieux pour continuer leur route, à pieds ou en semi-remorque. Comment leur en vouloir? On comprend mieux voir Naples et mourir. Une fois qu’on a vu tout ça…

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s