LA COULEUR POURPRE

LA COULEUR POURPRE

Steven Spielberg, 1986

LE COMMENTAIRE

En général, celles et ceux qui aiment à répéter que life is a bitch ne savent pas de quoi ils parlent. Ils cherchent simplement à se plaindre dans le but de se faire plaindre. Celles et ceux pour qui c’est vraiment le cas ne le crient pas sur tous les toits. Ils essaient de rester dignes. Le regard à l’horizon (cf At eternity’s gate). En gardant confiance en demain.

LE PITCH

Une femme traverse l’enfer pour retrouver sa soeur.

LE RÉSUMÉ

Début du XXe siècle, la petite Celie (Desreta Jackson) a eu deux enfants de son père qu’on lui a enlevé à la naissance (cf Precious). Le veuf Mister Johnson (Danny Glover) l’obtient en mariage. Lorsque Nettie, la soeur de Celie, se fait à son tour abuser par leur père, elle quitte le domicile familial pour retrouver sa soeur. L’adolescente résiste au harcèlement de Mister Johnson qui la met dehors. Avant de partir, Nettie a appris à lire à sa soeur et lui fait la promesse de lui écrire.

Sept ans plus tard, Celie (Whoopi Goldberg) a abdiqué face aux abus répétés de Mister Johnson. Autour d’elle, certaines combattantes font preuve d’un caractère bien trempé comme Sofia (Oprah Winfrey), mariée brièvement à Harpo (Willard Pugh), l’un des enfants de Mister Johnson.

All my life I had to fight. I had to fight my daddy. My uncles. My brothers. A girl child ain’t safe in a family of men!  

Un soir, Mister Johnson ramène Shug Avery (Margaret Avery) chez lui. Cette chanteuse de cabaret fut son ancienne maîtresse. Auprès d’elle, Celie apprend la fantaisie et découvre la tendresse.

Don’t nobody love me.

I love you…

Celie aimerait suivre Shug à Memphis mais Mister Johnson l’en empêche.

Elle guette chaque jour la boîte aux lettres vide, sans nouvelle de sa soeur.

Après avoir frappé le maire, Sofia est arrêtée. Elle est forcée à travailler comme servante pour Mme Millie (Dana Ivey), la femme du maire. Sofia ne voit plus ses enfants.

Shug revient de Memphis avec son nouveau mari. Elle attend un contrat. C’est elle qui remarque une lettre de Nettie pour Celie. Les deux femmes découvrent plein d’autres enveloppes cachées dans la maison. Nettie n’est pas morte. Elle travaille pour un couple qui a adopté les enfants de Celie, puis les a suivis en mission en Rhodésie.

Rien ne peut plus empêcher Celie de quitter la maison.

What’s wrong with you?

You a low down dirty dog, that’s what’s wrong. Time for me to get away from you, and enter into Creation. And your dead body’d be just the welcome mat I need.

Elle s’installe à son compte comme couturière. Shug chante de temps en temps dans le bar tenu par Harpo et Sofia.

À la mort de son paternel, Celie apprend qu’il n’était pas son père biologique. Elle hérite de sa propriété.

Mister Johnson reçoit une nouvelle lettre de Nettie. Il prend sur ses économies pour lui offrir le voyage, ainsi qu’à sa famille. Celie a le bonheur de revoir son fils et sa fille, après tant d’années. Elle est enfin réunie avec Nettie.

Capture d’écran 2020-04-13 à 12.41.03

L’EXPLICATION

La Couleur Pourpre, ce sont des retrouvailles.

Celie grandit dans la barbarie de cette Géorgie ségrégationniste où les afro-Américains survivent en communauté fermée, avec tout ce que cela suppose comme comportements dysfonctionnels (cf One of Us). Entre viols et violences en tout genre, les hommes se sont transformés en animaux. Comme si leurs conditions de vie pouvaient excuser leurs comportements cruels envers les femmes.

‘Do his business’? You sound like he going to the toilet on you.

That’s what it feel like.

Sans autre alternative que de se serrer les coudes, Celie et Nettie tiennent bon. Malheureusement, la haine est trop forte et finit par les éloigner l’une de l’autre. Celie se retrouve désormais seule au milieu de cette barbarie. Chaque jour à devoir endurer les sévices de Mister Johnson et de partager son lit. Un calvaire.

Alors qu’on lui a tout fait subir, Celie n’abandonne pas.

I’m poor, black, I might even be ugly, but dear God, I’m here. I’m here.

Elle est portée par l’espoir que sa soeur se trouve quelque part et que toutes les deux puissent se retrouver un jour. En attendant, elle voit défiler la vie. Profite des petits moments de répit.

Surtout, Celie réussit à ne pas basculer dans l’horreur, comme Mister Johnson. Elle est plus forte que lui. La communauté s’est déjà retournée contre elle-même, il serait dommage de trancher la gorge à cet odieux personnage, même si l’envie ne manque pas à Celie. Johnson n’en vaut pas la peine. En contenant sa colère, Celie sert d’exemple aux autres à qui on a essayé de tout prendre également. Sofia se rappelle de ce moment où, prisonnière de Miss Millie, elle avait aperçu Celie dans un magasin. Son regard lui avait redonné du courage.

Sat in that jail, I sat in that jail til I near about done rot to death. I know what it like to wanna go somewhere and cain’t. I know what it like to wanna sing… and have it beat out ‘ya. I want to thank you, Miss Celie, fo everything you done for me. I ‘members that day in the store with Miss Millie – I’s feelin’ real down. I’s feelin’ mighty bad. And when I seed you – I know’d there is a God. I know’d there is a God.

Ne pas perdre la flamme, même si le facteur ne passe pas. Se rappeler de ces belles couleurs qui donnent envie de chanter, de danser, de sourire ou de pleurer de joie.

I think it pisses God off when you walk by the color purple in a field and don’t notice it.

Capture d’écran 2020-04-13 à 12.37.53

En préservant ces valeurs, on lutte contre le néant (cf L’histoire sans fin). Capable de faire repousser ce qu’on croyait avoir été ravagé. En refusant l’injustice et en dépassant la colère (cf 12 years a slave). La couleur pourpre pour ne pas laisser cette colère nous pourrir au reste. Les blessures guérissent. Rien n’est perdu : même l’impardonnable Mister Johnson est capable du meilleur.

Celie a refusé que la haine la sépare définitivement de sa soeur. Au cours de ces années, elle s’est accrochée pour la revoir. Nettie revient d’Afrique. Là où tout a commencé. Ravivant la culture d’un peuple qu’on aurait cru anéanti et qui a finalement vaincu l’esclavage. (cf Django)

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.