LE MARI DE LA COIFFEUSE

LE MARI DE LA COIFFEUSE
Patrice Leconte, 1990

LE COMMENTAIRE

Avant que les hommes et les femmes ne se consomment comme de vulgaires mouchoirs en papier (cf Newness), ils se fascinaient. Fut une époque où ils pouvaient passer des heures à se contempler sans rien dire ou déguster des soupes aux champignons vénéneux pour se rendre malade d’amour (cf Phantom Thread). Les hommes habillaient les femmes tandis que les femmes coupaient les cheveux des hommes. C’était une époque où on avait encore besoin l’un de l’autre quand on était amoureux. Aujourd’hui on n’a plus besoin de personne.

LE PITCH

Antoine (Jean Rochefort) trouve la femme de sa vie.

L’HISTOIRE

Antoine rentre dans la puberté sur la plage grâce à un slip de bains en laine qui lui brûle les testicules.

Cet été là, j’ai réalisé que je devais prendre soin de mes couilles.

Il va découvrir la sexualité sur le fauteuil de sa coiffeuse, la pulpeuse Mme Scheaffer (Anne-Marie Pisani). Le parfum de cette femme l’enivre. Son regard se perd sous sa blouse, aimanté par cette poitrine généreuse et libre de soutien-gorge. Antoine a la tête qui tourne.

C’était comme si son corps tout entier sentait l’amour. Le soir dans mon lit, je la respirais encore.

Il avoue à son père (Roland Bertin) qu’il ambitionne de se marier avec une coiffeuse, ce qui lui vaut une belle claque. Cette coiffeuse, il va la rencontrer des années plus tard en la personne de Mathilde (Anna Galiena). C’est le coup de foudre et le mariage auquel n’assistera pas son père, victime d’une crise cardiaque suite à l’annonce de cet heureux événement.

Peu importe.

Antoine et Mathilde vivent un amour simple et fusionnel. Elle coupe les cheveux pendant que lui danse dans le salon. Elle fait des shampoings pendant qu’il lui croque les fesses. Ils font la fête à deux en se soulant à l’aftershave jusqu’au bout de la nuit. Les clients sont sous hypnose.

Un soir d’orage, Mathilde lui fait une dernière fois l’amour avant de quitter le salon pour aller se jeter dans une écluse. Elle lui a laissé une lettre:

‘Mon amour, je m’en vais avant que tu t’en ailles. (…) Je m’en vais en emportant le souvenir des plus belles années de ma vie, celles que tu m’as données. Je m’en vais pour que tu ne m’oublies jamais.’

Antoine danse toujours, bien qu’orphelin de sa muse.

La coiffeuse va revenir.

L’EXPLICATION

Le Mari de la Coiffeuse, c’est un amoureux des femmes.

Il y a des hommes qui ont une vision des choses très terre à terre, comme le père d’Antoine. Ils aiment gagner les concours de quéquettes, bomber le torse, faire étalage de leur fortune. Ils se croient les héritiers de Jean Gabin. L’humour de Tex ne les dérange pas. Ils font l’amour machinalement, comme des acteurs de films X (cf Il n’y a pas de rapport sexuel). S’il leur arrive parfois d’effleurer certaines vérités du doigt, comme le fait que la complexité des femmes peut être véritablement savoureuse, les comparaisons que ces hommes vulgaires emploient finissent toujours par tomber lamentablement à plat.

Les grilles de mots croisés c’est comme les femmes. Plus elles résistent et meilleur c’est quand elles se donnent!

Heureusement, les fils ne sont pas toujours comme leur père. Il existe d’autres hommes autrement plus sensibles et soucieux du détail, comme Antoine. Ceux-là savent se mettre en retrait. Et ça ne leur pose pas de problème. Ils sont des adorateurs de la femme. Leur présence est apaisante et bienveillante. Avec eux, pas besoin de mariage en grande pompe. Pas de pression.

Notre voyage de noces fut très court car nous avions hâte de commencer notre vie à bord de notre paquebot immobile.

Ces véritables romantiques sont capables de tomber amoureux d’une caissière, d’une boulangère, d’une pédégère ou bien d’une coiffeuse.

La coiffeuse en question est un fantasme. Elle représente la femme qui rayonne de l’autre côté de la vitrine. Celle que le petit garçon guette discrètement ou à laquelle il essaie de voler des moments d’intimité en glissant son imagination sous sa jupe. Elle le révèle en tant qu’homme, tout en lui permettant de garder sa fraicheur d’enfant. Elle le rend fou en faisant mine d’ignorer sa présence. Elle lui dit d’abord non puis oui avec la même élégance. Elle fait ainsi disparaitre le monde entier avec un simple sourire. Sa fragilité et ses doutes la rendent encore plus belle.

J’ai peur qu’un jour tu n’aies plus envie de me faire danser.

La coiffeuse est la sorcière (cf The Witch) pour laquelle l’homme tombe volontiers à genoux. Le mari de la coiffeuse est celui qui décide d’appartenir à la femme.

Nous sommes heureux ensemble, il n’y a que ça qui compte.

Il lui doit beaucoup. Elle lui a appris que tout pouvait se réaliser pour peu qu’il en ait vraiment envie.

L’échec était simplement la preuve que le désir n’étais pas assez intense.

Elle lui a appris à être spontané. Grâce à elle, Antoine vit au présent. Il peut se déhancher puisqu’il se moque pas mal de ce qu’on peut penser de lui.

Je ne sais pas danser sur ces musiques.

Moi non plus je sais pas, ça n’a pas d’importance. Tu fermes les yeux et tu te dis que personne ne te regarde.

Alors il est heureux de rester dans le salon à observer Mathilde. Il la redécouvre. Il a pour elle le même désir chaque jour. Il l’aide ainsi à se sentir toujours unique. Il la divertit. Il la blesse aussi parfois maladroitement avant de s’excuser pour son indélicatesse. Il la complémente dans son travail en domptant les enfants les plus turbulents.

Le fantasme ne peut pas se réaliser. La coiffeuse est et doit rester libre. Il le sait.

Je n’ai jamais appartenue à personne.

Alors il la laisse partir parce que ça ne sert à rien de la retenir. En se suicidant, elle lui appartiendra pour toujours. C’est le plus beau cadeau qu’elle puisse lui faire. Elle dépasse les problèmes de l’âge en devenant éternelle. Il n’y a donc pas de raison pour lui d’être triste. Les clients continueront d’affluer. Antoine continuera à danser. Il ne risque pas de l’oublier.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s