TO THE BONE

TO THE BONE
Marti Noxon, 2017

LE COMMENTAIRE

Pour nous autres obèses, manger n’est pas un problème – si l’on oublie les calories. Nous pouvons engloutir des glaces au gout neutre à longueur de journées sans nous soucier du regard des autres. Nous avons zappé que certaines personnes ont du mal à avaler ce qu’il y a dans leurs assiettes. Certaines personnes regardent à droite et à gauche de la route avant d’enfiler une fourchette dans la bouche.

LE PITCH

Une jeune anorexique descent lentement, mais sûrement, aux enfers.

LE RÉSUMÉ

Ellen (Lily Collins) dessine son mal-être sur son tumblr depuis quelques années. L’une de ses fans s’en est même inspirée pour se suicider. Cette mort reste en travers de la gorge d’Ellen.

Elle vit avec sa demi-soeur Kelly (Liana Liberato) chez sa belle-mère Susan (Carrie Preston) et son père absent. Sa mère Judy (Lili Taylor) n’avait tout simplement plus de solution. Personne ne comprend Ellen, à commencer par Susan.

Do you see what you look like?

Yeah.

Do you think that’s beautiful??

Susan se soucie malgré tout et prend rendez-vous chez le Dr. William Beckham (Keanu Reeves), connu pour ses méthodes peu orthodoxes. Ellen accepte de rejoindre son programme, pour faire plaisir à Kelly.

Elle emménage dans une maison où elle fait la connaissance de six autres pensionnaires, dont Luke (Alex Sharp) un ancien danseur qui lutte contre son anorexie tout en essayant de soigner un genou récalcitrant.

Beckham commence par une thérapie familiale.

Nobody’s on trial here.

Cette expérience lui permet de prendre la mesure du chantier.

It was a shit show!

Ellen et Luke se rapprochent. Luke lui déclare sa flamme et se fait aussitôt rejeter par Ellen, qui prend le nom de Elie sur les conseils de Beckham. Elle prétend faire des efforts. Pourtant son poids fond comme neige au soleil. La situation devient critique. Elie risque de se faire intuber. Beckham lui envoie un dernier avertissement sans frais.

Bad things are going to happen. That’s not negotiable. What is is how you’re going to deal with it.

You’re not reassuring me doctor.

I can’t!

I know I’m messed up. But you’re supposed to teach me how not to be.

You know how. Stop waiting for life to be easy. Stop hoping for someone to save you.

Elie, furieuse, quitte la pension, ignorant l’appel au secours de Luke alors que celui-ci vient d’apprendre que son genou nécessite une nouvelle intervention.

I’m finished and you’re leaving??

Elie rejoint péniblement sa mère à Phoenix. Totalement désemparée par la condition de sa fille, Judy tente de lui donner du lait pour la nourrir mais surtout elle lui pardonne.

Elie part alors se promener dans la nuit et perd connaissance. Dans son hallucination, elle rêve que Luke l’aide à prendre conscience de sa condition. Il lui donne un morceau de charbon, symbole de son courage, qu’elle décide d’avaler. À son réveil, elle retourne chez Susan puis décide de retourner se soigner.

Goo-Goo-Cluster-Candy-Bar-–-To-The-Bone-13

L’EXPLICATION

To the Bone, c’est l’impuissance de l’entourage.

Ellen est une adolescente abandonnée par son père, encadrée par sa belle-mère qu’elle abhorre, faute de pouvoir être accompagnée par sa mère biologique. D’autres adolescents traversent une période douloureuse similaire en faisant le dos rond. Ellen n’y parvient pas. Elle est une artiste hyper-sensible qui a besoin d’extérioriser son malaise pour mieux attirer l’attention, comme le lui fait remarquer le Dr Beckham.

You’re not thin.you’re scaring people and I guess you like that.

Elle est consciente que ça ne va pas. Elle fait le choix d’ignorer volontairement ses limites.

I’ve got it under control.

Peu importe les avertissements. Elle continue de perdre du poids. Elle rejoint le programme du Dr Beckham sans grande conviction. Sa vie lui file entre ses doigts de plus en plus maigres.

Dans la pension elle est entourée au quotidien d’anorexiques comme elle, ce qui l’empêche de se sentir unique dans sa douleur. Son mal est profond. Elle s’isole, participe aux activités – de loin, sourit timidement. Elle ne prend pas de dessert. Et dès que quelqu’un lui montre un peu d’attention comme le fait Luke elle répond avec violence. Elle ne permet pas qu’on l’aime et refuse simplement toute possibilité d’accepter la beauté du monde.

It’s hard getting better.

Le Dr Beckham tente de responsabiliser ses malades. Car cela ne sert à rien de se lamenter. Quand les gens veulent s’en sortir, ils s’en sortent. Ces anorexiques entendent des voix qui les observent et le jugent. Le Dr Beckham tente de les faire taire.

Fuck off voice!

Surtout il essaie d’aider ses malades à assumer leur culpabilité plutôt que d’en être les victimes.

Fuck fault. Fault and blame have no place here. Only how you wanna live, moving forward. How you wanna be.

Au delà de quoi… ses pouvoirs sont inopérants. Cette méthode marche avec la plupart des patients. Dans le cas de Elie, il faut la laisser aller au bout de son auto-destruction en espérant qu’elle puisse toucher le fond de la piscine pour mieux revenir à la surface.

For Eli, the bottom is critical.

Personne d’autre qu’elle même ne peut l’aider. Son entourage n’a pas de solution. Il y a des moments où les traitements n’aident plus, où la thérapie atteint ses limites. Parler ne sert à rien. L’entourage doit accepter que parfois il n’y a plus que la volonté de la personne qui se trouve au milieu de la nuit.

Elie se sent terriblement seule. Elle est dégoûtée par l’égoïsme qui l’entoure.

People say they love you but what they mean is they love how loving you makes them feel about themselves.

Sans se rendre compte que l’égoïste dans l’histoire, c’est elle. Puisqu’elle prive Kelly d’une soeur et qu’elle se moque bien de la détresse de Luke. C’est au dessus de ses faibles forces. Elle est d’ailleurs surprise d’apprendre que le Dr Beckham se soit inquiété de son état. Le véritable déclic vient de Judy qui ne cherche plus à stopper la chute libre de sa fille. Désormais, elle l’accepte avec tristesse. Elie est donc véritablement en solitaire dans sa tourmente qui perd de son intérêt si plus personne ne la plaint. C’est son test. Souhaite-t-elle vraiment mourir? Elle ne peut plus rien faire d’autre que prendre pleinement conscience de l’ampleur des dégâts. Heureusement pour elle, il n’est pas trop tard. Elle se saisit du peu de forces qu’il lui reste pour se remettre debout. Cette fois-ci elle est dans la bonne direction : celle qu’elle souhaite, non plus celle qu’elle avait décidé de subir. Elle va pouvoir découvrir son appétit et cesser de recracher la vie. La route reste longue et parsemée de fast food.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.