INSIDE MAN : L’HOMME DE L’INTÉRIEUR

INSIDE MAN : L’HOMME DE L’INTÉRIEUR

Spike Lee, 2006

LE COMMENTAIRE

Une certitude est qu’on ne sait rien. Une autre certitude est que la nature trouve toujours un chemin (cf Jurassic Park). Dans ce contexte précis, un état policier qui déciderait de monter d’un cran le niveau de sa répression policière ne pourrait pas s’estimer surpris que la révolte citoyenne s’organise en conséquence, s’inspirant de la logique de la surenchère (cf Incorruptibles) : s’ils emmènent un couteau, emmène un revolver. Ainsi quand on met des gens derrière des barreaux, ils vont revenir masqués (cf V for Vendetta), capuchés, avec des lunettes de soleil branchées. C’est inévitable.

LE PITCH

L’une des plus grosses banques de Manhattan est braquée, pas vraiment par hasard.

LE RÉSUMÉ

Un matin comme les autres à New York. Quelques clients passent faire un tour dans leur agence bancaire, comme à l’habitude. Dalton Russell (Clive Owen) et ses hommes brisent la routine en réalisant un braquage à mains armées.

Everybody get down on the fucking floor now!

Les clients sont pris en otages, déshabillés puis rhabillés à l’identique. Les ravisseurs entament les grands travaux à la salle des coffres. L’alerte est donnée. La police arrive sur site, avec les pompiers, les journalistes et leurs caméras de télévision (cf Night Call). Les détectives Keith Frazier (Denzel Washington) et Bill Mitchell (Chiwetel Ejiofor) entament les négociations, même si le Capitaine Darius (Willem Dafoe) ne croit guère en ces méthodes pacifiques.

Le propriétaire de la banque, Arthur Case (Christopher Plummer) est immédiatement mis au courant. Le vieux milliardaire prend les devants en engageant l’avocate Madeleine White (Jodie Foster) dont le talent met les hommes mal à l’aise.

You’re a magnificent cunt!

White entre en scène pour protéger les intérêts de son client qui ne voudrait pas que Russell mettent la main sur des documents compromettants : une bague, quelques diamants et des papiers gênants prouvant que que Case aurait collaboré avec les Nazis… White a donc la priorité sur Frazier.

Well detective, there are matters at stake here that are a little bit above your pay grade. No offense.

Les négociations entre la police et Russell patinent. De son côté, White passe un accord avec le braqueur stipulant que Case le paiera généreusement si personne ne retrouve la trace de ces fameux documents compromettants.

Le temps est écoulé. C’est au tour des sections d’assaut de rentrer dans la danse. Avant leur intervention musclée, tous les otages sont remis en liberté. Impossible de les distinguer des braqueurs. La police arrête d’abord tout le monde puis procède à des interrogatoires, parfois les yeux dans le décolleté. Les armes étaient en plastique, personne n’a véritablement été blessé. Les suspects sont remis en liberté. Frazier est le dindon de la farce. Pas tout à fait.

No robbers, no real victims, no loot missing. 

Persuadé de l’entourloupe, il obtient un mandat pour fouiller le contenu d’un coffre au nom de Case. Le détective y retrouve une bague Cartier ayant appartenu à la femme d’un banquier Juif Français, tous les deux déportés bien qu’ils furent les amis de Case.

We were friends. I could have saved them. But the Nazis… paid too well.

En réalité, Russell s’est planqué depuis le début au sous sol, sans que personne ne s’en aperçoive. Ses hommes n’essayaient pas de forcer le coffre fort, ils aménageaient en réalité une pièce derrière un faux mur. Personne n’y a vu que du feu. Russell en est sorti comme une fleur une semaine plus tard. Sans argent, mais avec les diamants de Case, tout en prenant soin d’en glisser un dans la poche de Frazier lorsqu’il le croisa incognito en sortant de la banque. Généreux.

inside-man-l-homme-de-l-interieur-1920x720-

L’EXPLICATION

Inside Man, c’est celui qui dynamite le système de l’intérieur.

Le système, comme n’importe quelle grosse machine, finit immanquablement par tomber en panne un moment où un autre. Ceux qui le font tourner deviennent complaisants. Ils se rendent coupables de négligence. Le système continue de tourner, mais mal. Avec une drôle d’odeur de pourri. Son moteur pollue et fait du bruit.

Tout en haut de la pyramide de ce système corrompu se trouve Case, à qui il pourrait manquer un « H ». Ce fumier a construit sa fortune sur le sang des Juifs, en pactisant avec le diable Nazi.

I was young and ambitious. I saw a short path to success and I took it. I sold my soul.

Les monstres ont également leurs satellites qui gravitent autour d’eux, comme White, la redoutable avocate sans autre principe que celui d’obéir aux billets de banque.

Well, I’d love to tell you what a monster you are, but, uh, I have to help Bin Laden’s nephew buy a co-op on Park Ave.

Ce système bancal profite toujours aux mêmes. En l’occurrence, il ne s’agit pas des immigrés comme Vikram Walia (Waris Ahluwalia).

Fuckin’ tired of this shit. What happened to my fuckin’ civil rights? Why can’t I go anywhere without being harassed? Get thrown out a bank, I’m a hostage, I get harassed. I go to the airport, I can’t go through security without a random selection. Fuckin’ random, my ass.

Le pire, c’est que ceux qui entretiennent le système s’en défendent, en n’ayant de cesse que de rappeler leur pseudo-légitimité au delà de tout soupçon. Si Case multiplie les oeuvres de charité, il est quand même devenu qui il est grâce à un crime contre l’humanité. Il est l’équivalent d’un champion sportif dopé.

I have spent my whole life serving humanity!

Tout va bien tant qu’on sert l’humanité, même si ça n’est pas juste. Case reste impuni. Son réseau politique est trop puissant. Les serviteurs de la justice, comme Frazier, se font passer dessus toute leur carrière. Sans pouvoir rien dire, par obéissance à l’Autorité dont ils prennent les ordres. Frazier fait preuve d’un peu de vulgarité, tout au plus, par amertume.

Well, don’t take this personally, Miss White. Kiss my black ass, okay?

Heureusement qu’au sein de ce système, on trouve encore des hommes d’honneur, qui ne sont peut-être pas des Saints mais qui ont leur conscience pour eux. Comme Dalton Russell, l’artiste braqueur qui commet son méfait pour une raison aussi romantique que pécuniaire. Il est attaché au symbole, au delà des diamants.

I’m no martyr. I did it for the money. But it’s not worth much if you can’t face yourself in the mirror. Respect is the ultimate currency. I was stealing from a man who traded his away for a few dollars. And then he tried to wash away his guilt. Drown it in a lifetime of good deeds and a sea of respectability. It almost worked, too. But inevitably, the further you run from your sins, the more exhausted you are when they catch up to you. And they do. Certain. It will not fail.

L’homme de l’intérieur, c’est surtout Frazier – à l’éthique irréprochable. S’il était possible de diviser le monde entre des gentils d’un côté et des méchants de l’autre, Frazier serait clairement du côté des gentils.

We’ve got to keep the real criminals off the streets.

L’homme de l’intérieur est celui qu’on aime mépriser avant d’être obligé de s’incliner devant lui, comme le fait Darius. Notamment parce qu’il est beaucoup plus cool que les autres.

Certains hommes sont tellement dans l’ombre qu’on a fini par les confondre avec le décor – comme un majordome. Et pourtant leur influence peut changer les choses. Personne n’a remarqué Russell dans le sous-sol de la banque. Personne ne remarque les blacks dans la police, ou au cinéma. Et pourtant ils sont bien là : Jordan Peele (cf Us, Get out), Steve McQueen (cf 12 years a slave), Denzel (cf Fences), Viola Davis (cf Les Veuves), Spike (cf Blackkklansman), Chiwetel Ejiofor (cf Le Garçon qui dompta le vent), Mahershala Ali (cf Green Book, Moonlight), Taraji P Henson, Janelle Monae et Octavia Spencer (cf Les figures de l’ombre)… Ils écrivent enfin leur propre histoire.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.