LES SEPT DE CHICAGO

LES SEPT DE CHICAGO

Aaron Sorkin, 2020

LE COMMENTAIRE

Il est important de se poser les bonnes questions. En plein dérèglement climatique, on peut se demander où est passé le soleil de l’été. Dans un contexte de dérive ultra-sécuritaire, avec les risques que cela comprend, on doit sans cesse s’inquiéter de ce que deviennent nos droits civiques.

LE PITCH

Sept manifestants pour la paix se retrouvent accusés d’incitation à la violence.

LE RÉSUMÉ

Sont appelés à comparaitre :

  • Les Yippies Abbie Hoffman (Sacha Baron Cohen) et Jerry Rubin (Jeremy Strong).
  • Les deux activistes Tom Hayden (Eddie Redmayne) et Rennie Davis (Alex Sharp)
  • L’objecteur de conscience David Dellinger (John Carroll Lynch)
  • Deux étudiants Lee Weiner (Noah Robbins) et John Froines (Daniel Flaherty)

Leurs sont reprochés des faits de violence lors de la convention Démocrate de 1968 organisée à Chicago, alors que les accusés voulaient manifester contre la guerre du Viet-Nam.

Le procès est médiatique.

The whole world is watching!

John Mitchell (John Doman), le nouveau Procureur Général de l’administration Nixon, veut donc frapper fort. Il nomme Richard Schulz (Joseph Gordon-Levitt) comme Procureur et réclame 10 ans de prison pour chacun des contrevenants. Histoire de jeter de l’huile sur le feu, Bobby Seale (Yahya Abdul-Mateen II), représentant des Black Panthers qui se trouvait à Chicago lui-aussi, complète le tableau pour des faits qui n’avaient rien à voir. Par ailleurs, le juge Julius Hoffman (Frank Langella) lui dénie le droit d’avoir une représentation légale.

Lors de sa plaidoirie, Richard Schulz explique que l’enjeu sera de trouver qui a mis le feu aux poudres.

Who started the riots? Was it the protesters or was it the police?

En interne, le groupe se déchire. Hayden reproche à Hoffman de ne penser qu’à sa révolution. Hoffman reproche à Hayden de montrer des signes de sympathie envers l’establishment. Lors des séances, les débats sont houleux. William Kunstler (Mark Rylance), l’avocat de la défense, est profondément choqué par certaines pratiques.

We’ve dealt with jury tampering, wiretapping, a defendant that was literally gagged, and a judge who’s been handing down rulings from the bench that would be considered wrong in Honduras, so I’m a little less interested in the law than I was when this trial began.

Malheureusement, il s’avère que Tom Hayden a bel et bien tenu un discours incitant à la violence.

Let us make sure that if blood is going to flow, let it flow all over this city.

Peu importe ce que peut dire le précédent Procureur Général Ramsey Clark (Michael Keaton) concernant les pratiques policières irrégulières, le juge ne veut rien entendre. Il s’agit d’une parodie de procès comme le fait remarquer Hoffman.

This is a political trial that was already decided for us. Ignoring that reality is just weird to me.

Juste avant la sentence, Tom Hayden est choisi pour prononcer quelques mots au nom du groupe. Le juge l’invite à faire court. Contre toute attente, Hayden décide de rendre hommage aux 4,752 soldats tombés lors du conflit au Viet-Nam en les nommant, un par un.

Les accusés écoperont de 5 ans de prison chacun.

Le verdict sera finalement renversé en appel.

L’EXPLICATION

Les Sept de Chicago, ça ne sert pas à rien.

Trop d’injustices peuvent donner raison aux plus cyniques : À quoi bon se donner du mal? Par exemple, à quoi bon manifester si l’on sait qu’une réforme sera votée quoiqu’il arrive? Si rien ne change, à quoi sert de s’élever contre le système?

Les sept de Chicago étaient convaincus du contraire. Pour eux, tout n’est pas perdu d’avance. C’est pourquoi ils se sont tous retrouvés lors de la Convention Démocrate afin de tenter de changer la politique du gouvernement – à leur manière. Tom Hayden voulait le faire selon les règles tandis qu’Abbie Hoffman rêvait de faire la Révolution.

In 1861, Lincoln said in his inaugural address: ‘When the people shall grow weary of their constitutional right to amend their government, they shall exert their revolutionary right to dismember and overthrow that government.’ And if Lincoln had given that speech in Lincoln Park last summer, he’d be put on trial with the rest of us.

Une chose est sûre, leurs intentions n’étaient pas belliqueuses. Simplement, ils n’avaient pas l’intention de se faire marcher sur les pieds – ce qui semble compréhensible. Face à des casques bleus armés jusqu’aux dents, le combat semblait de toute façon bien déséquilibré.

Les émeutes ont suffisamment résonné pour réveiller l’opinion publique. Si le combat n’a pas suffit à faire infléchir la politique du gouvernement de l’époque, a minima il a gêné toute une administration qui se serait bien passée de donner plus de publicité à une guerre déjà considérablement impopulaire.

Le combat se continue donc au tribunal où les sept de Chicago peuvent finir en prison non pas pour ce qu’ils ont fait, mais bien pour ce qu’ils représentent.

That’s right, we’re not goin’ to jail because of what we did, we’re goin’ to jail because of who we are!

Richard Schulz se serait bien passé de cette mission. Sa stratégie est de trouver qui a commencé. Il fait le procès des personnes en désignant des responsables. Abbie Hoffman cherche à élever les débats. Il veut que ce procès soit celui d’une idée.

Are we using the trial to defend ourselves against very serious charges that could land us in prison for ten years, or to say a pointless « fuck you » to the establishment?

Fuck you!

Voilà précisément pourquoi tout cela ne sert pas à rien. Ces personnes sont porteurs d’une idée. On n’éteint pas une idée (cf V for Vendetta).

Do you know why you’re on trial here?

We carried certain ideas across state lines. Not machine guns or drugs or little girls. Ideas. When we crossed from New York to New Jersey to Pennsylvania to Ohio to Illinois, we had certain ideas. And for that, we were gassed, beaten, arrested, and put on trial.

Le système leur donne toutes les difficultés du monde en les empêchant de manifester, puis en les tabassant pour finir par les juger sans procès. Les dés semblent trop pipés. La mauvaise foi du juge est scandaleuse. Bobby Seale est victime de brutalité. Tout est fait pour décourager les accusés. On ne peut pas s’opposer au système! Au terme de plus de 150 jours épuisants, Tom Hayden se voit même offrir une ultime porte de sortie s’il fait profil bas. Fièrement, il va se servir de la liste que Rennie mettait régulièrement à jour, pour ne pas qu’on oublie le propos. Il en revient à l’idée.

I’ve been keeping a list every day. Americans who’ve been killed since the day we were arrested.

Why?

With the trial starting, it might get easy to forget who this is about.

Se battre pour la paix – bien que cela puisse sembler paradoxal.

Parce que leur cause était noble, parce qu’ils n’ont rien lâché, parce qu’ils n’étaient que sept mais qu’ils ont obtenu le soutien de l’opinion, alors ces hommes ont réussi à prouver que cela vaut toujours la peine d’insister. David contre Goliath.

Ce n’est qu’un début, continuons.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

4 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.