MANHATTAN NIGHT

MANHATTAN NIGHT

Brian DeCubellis, 2016

LE COMMENTAIRE

Il n’est pas compliqué de décoder le comportement d’autrui pour y déceler un sentiment: La culpabilité derrière un regard fuyant, la nervosité dans un genou qui s’agite ou la colère trahie par une mâchoire crispée. Pourquoi est-il souvent plus difficile de reconnaître les indices de séduction, pourtant gros comme un nez fin au milieu d’un joli minois? Sans doute parce qu’il est commode de fermer les yeux quand cela nous arrange.

LE PITCH

Un reporter se perd dans son enquête.

LE RÉSUMÉ

Porter Wren (Adrien Brody) est un chroniqueur à l’ancienne pour un journal papier qui vient de se faire racheter par Hobbs (Steven Berkoff), un magnat de la presse. Résigné devant les réseaux sociaux, il est convaincu qu’il va perdre son job.

I write a column for a daily newspaper. In other words, I’m an endangered species. 

Lors d’une soirée où il fait acte de présence dans le but de sauver sa tête, Wren est approché par Caroline Crowley (Yvonne Strahovski), veuve du réalisateur Simon Crowley (Campbell Scott). La jeune femme souhaite dénouer le fil de la mort suspecte de son mari. Elle réclame l’aide du reporter qui s’improvise détective privé.

À mesure qu’il se refait l’histoire, Porter Wren délaisse sa femme (Jennifer Beals) et ses enfants pour se rapprocher de Caroline Crowley, puis finalement succomber à son charme : Elle l’invite chez lui.

I have an agenda.

Sans blague.

Il s’en va, son intégrité préservée, mais oublie son téléphone.

Acte manqué?

Il retourne alors dans l’appartement de Crowley, nue sous sa douche.

Porter Wren pourrait partir. Il reste, et regarde.

I couldn’t help it, I’m sorry. 

Tous les deux couchent ensemble, puis se revoient.

Pour les besoins de son enquête, le reporter s’enfonce dans les ténèbres de la relation sordide qu’entretenaient Caroline et Simon. Le reporter se retrouve pris au piège d’une triangulaire mêlant Caroline à Hobbs par l’intermédiaire du fantôme de Simon. Il veut comprendre ce qui s’est passé, quitte à compromettre son mariage.

Lorsqu’il trouve finalement la clé d’une énigme sans grand intérêt, sa femme et ses enfants sont loin.

Caroline se remarie.

Porter Wren vient l’espionner autour de sa maison, comme pour soulager sa conscience.

What was I doing here? Maybe because it made me feel safer to know that Caroline was far away from me, as if I alone were not responsible for the wreckage to my marriage. Maybe to see her in her new life would bring me some kind of closure.

L’EXPLICATION

Manhattan Night, c’est une opportunité unique de tout gâcher.

Porter Wren navigue dans les eaux sombres qui séparent la quarantaine de la cinquantaine. Tout n’est pas si déprimant : il travaille pour un journal New Yorkais renommé, ses billets font parfois la une, il vit à Manhattan avec sa petite famille, sa femme est chirurgienne et ses enfants ont une tête à avoir de bonnes notes.

Ce n’est cependant pas suffisant pour cet éternel idéaliste qui ne supporte pas de se sentir lentement disparaître. Twitter et le video journalisme amateur le poussent vers une retraite anticipée. Son nom semble associé au passé. Il est devenu papa.

I used to think my stories could make a difference. Now I just hope they’re enough to feed my family. 

Depuis, il traine immanquablement son spleen partout où il va. Il voit tout en noir. Remet en question son talent de professionnel – pourtant unanimement reconnu par ailleurs. Attend comme une âme en peine que Hobbs lui coupe la tête. Oublie de faire l’amour à sa femme. Déjà obsédé par la mort.

After you have children, death kinda gets into it.

Il fait ce qu’il sait faire de mieux : se rapprocher des ennuis.

I’m always running to the place where the bad thing just happened. 

Marchant sur un fil le conduisant tout droit vers celle qui va le faire tomber. Celle qu’il rêve inconsciemment de rencontrer : Caroline Crowley. Une femme tumultueuse, mariée en seulement quelques heures à un artiste dépressif rencontré par hasard dans un bar. Elle est au centre d’une affaire étrange. Un os à ronger pour quiconque s’ennuie dans sa vie.

As the old reporter told me on my first day, « It’s all one story, kid. It’s all one big story. »

Chantage, mensonge, perversité, adultère, voyeurisme, castration, inceste… Autrement plus intéressant que la routine pénible que lui proposent sa femme et ses gosses. L’histoire glauque de Caroline donne l’illusion au vieux phénix de renaître de ses cendres. La passion le gagne à nouveau. Son coeur bat – de travers.

Plutôt que lui redonner vie, cette femme lui donne surtout l’occasion dont il rêve pour se saborder.

Opportunity really only does knock once. 

Porter Wren déconstruit sa vie, brique par brique. Il aime avoir le sentiment qu’il peut tout perdre et ne va certainement pas passer à côté de l’occasion qui lui est présentée de faire la bascule. Acceptant d’abord l’invitation de Caroline. Résistant faussement. Fuir pour mieux revenir. Incapable de ne pas se laisser envouter par le chant de la sirène (cf Les aventuriers de l’Arche Perdue). Faisant délibérément le choix de l’interdit (cf Born to be Blue).

Porter Wren bascule dans l’autre monde, celui dont on ne revient plus. Solitude. Pluie. Pension alimentaire. Garde alternée.

The ugliness of who I have been and who I am now is strongest when I get to see my wife and my children. I never told Lisa the truth, choosing instead to let her imagine the worst of me. She decided that whatever is me now was dark and ugly, and better left it where it was, as long as it was not near her or the kids. 

Il ne s’imaginait pas en père ou mari parfait. Pire, il aurait pu devenir un vieux grincheux frustré, nostalgique de sa jeunesse perdue. À présent, il est juste un raté solitaire qui a néanmoins le mérite de s’assumer.

Maybe I’m just feeling stupidly sentimental, like the asshole that I am. 

Il a tout gâché. Ce qui lui a donné une belle opportunité de se transformer exactement en ce qu’il souhaitait : un maraudeur lugubre et sans relief.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.