WALK THE LINE

WALK THE LINE
James Mangold, 2005

LE COMMENTAIRE

Depuis l’Aventure c’est l’Aventure, on sait que les hommes savent très bien frimer, surtout quand ils n’ont rien d’autre à faire que de marcher sur une plage. Les hommes sont aussi des artistes. Certains hommes à tout faire sont parfois même auteurs-compositeurs-interprètes comme Johnny ou Renaud. Si l’on ne voit souvent qu’eux sur scène en train de faire les vedettes, toujours debout ou en train d’allumer le feu, ces hommes ne seraient malgré tout rien sans une femme.

LE PITCH

Johnny Cash (Joaquin Phoenix) se recueille avant de donner un concert à la prison de Folsom.

LE RÉSUMÉ

Johnny Cash, de son vrai nom, grandit dans une ferme de l’Arkansas. Il est le petit chanteur de la famille alors que son frère Jack se destine à devenir un pasteur, pour le plus grand honneur de ses parents. Jack se tue dans un accident de scie à bois tandis que Johnny pêchait le gardon. Les relations avec son père en souffriront à jamais.

Johnny s’engage dans l’US Air Force. Il part faire un tour en Allemagne où il écrit quelques chansons, dont Folsom Prison Blues.

À son retour, il se marie avec Vivian Liberto (Ginnifer Goodwin). Le couple part s’installer à Memphis dans le Tennessee. Johnny fait du porte à porte et chante du gospel. Ambitieux, Johnny et son groupe minable passent un casting qui ne convainc pas M. Phillips (Dallas Roberts) de chez Sun Records.

You know exactly what I’m telling you. We’ve already heard that song a hundred times. 

Il va falloir montrer autre chose. Johnny enchaîne avec Folsom Prison Blues qui lancera sa carrière.

Hello. I’m Johnny Cash.

Johnny tourne avec les artistes du moment: Elvis, Jerry Lee Lewis et June Carter (Reese Witherspoon). Johnny vit la grande vie. En tournée il se tape des groupies, il se saoule, se drogue et se dispute avec Vivian et tombe amoureux de June Carter qu’il demande en mariage régulièrement.

Johnny a la tête qui tourne. Il n’arrive pas à suivre le rythme et commence à sombrer lentement dans son addiction. Il divorce à son tour et déménage à Nashville. Après s’être disputé avec June, il tente de recoller les morceaux en achetant une propriété près d’un lac à Hendersonville où il invite June et sa famille. Après une violente dispute, Johnny finit en cure de désintoxication.

À sa sortie, Johnny réalise que nombre de ses fans sont en prison. Son histoire personnelle résonne dans leurs oreilles. Il fait un concert à la prison de Falsom en leur honneur puit part en tournée avec June, qui ne l’aura jamais lâché. Il lui proposera à nouveau de se marier. Une demande pas comme les autres.

You’re my best friend. Marry me.

June finit par accepter et l’embrasse.

Walk-the-line-une-1200x732

L’EXPLICATION

Walk the Line c’est la métamorphose du papillon.

L’homme est un rêveur, à l’image de Johnny Cash qui préfère s’imaginer en train d’électriser les foules avec ses chansons plutôt que par des sermons. Il est une larve, la promesse d’un joli papillon.

Il va devoir passer à la chrysalide en faisant ses preuves avec M. Phillips qui le met au pied du mur.

If you was hit by a truck and you was lying out there in that gutter dying, and you had time to sing *one* song. Huh? One song that people would remember before you’re dirt. One song that would let God know how you felt about your time here on Earth. One song that would sum you up. You tellin’ me that’s the song you’d sing?

Au bord du précipice, Johnny sait se transcender. Il confirme ses belles promesses. Comme lorsqu’il monte sur scène où il trouve immédiatement son public. Johnny a du feu dans les veines. Et c’est comme ça qu’on fantasme l’artiste.

Quand on l’aime, alors on doit accepter l’homme avec ses nombreuses casseroles, notamment son manque de sérieux et son manque de confiance en lui:

My Daddy’s right. It should have been me on that saw. Jack was so good. He would have done so many good things. What have I done? Just hurt everybody I know. I know I’ve hurt you. I’m nothin’.

Johnny est un chien fou que Vivian n’a pas réussi à dresser. Johnny est aussi un diamant brut que June va travailler pour en faire quelque chose de plus abouti. Comment s’y prend elle?

D’abord elle ne succombe pas à son baratin et ses phrases de lover pré-mâchées:

Aw, June, love’s more important than the tour.

Is that right?

Yes, it is.

Well, then start loving yourself, so we can go back to work.

Elle ne s’apitoie pas non plus sur son sort en refusant de donner de l’écho à ses lamentations.

You’re not nothin’. You are not nothin’. You’re a good man, and God has given you a second chance to make things right, John. This is your chance, honey.

Elle n’hésite pas à le remettre à sa place quand la situation l’exige (c’est à dire souvent).

You know what your problem is, June Carter? You are afraid to be in love, you are afraid of losing control, And you know what June Carter, I think you are afraid of livin’ in my big fat shadow.

Oh really? Is that what my problem is?

Yes.

My problem is that it’s 2 A.M. My problem is I’m asleep. I’m on a tour bus with eight stinkin’ men. Rule number one: Don’t propose to a girl on a bus, you got that? Rule number two: Don’t tell her it’s because you had a bad dream.

À la différence de Vivian qui essaie de retenir le papillon, June veut le voir s’envoler. June ne veut pas être une mère pour Johnny, même si elle doit lui mettre la fessée de temps en temps. Vivian le bridait, June va le révéler. Elle est là quand Johnny en a besoin (c’est à dire toujours). Elle l’admire pour sa capacité à faire bouger les foules mais l’accepte aussi avec ses faiblesses et ses défauts. Elle l’aide à marcher dans ses pompes, et non plus à côté, sur cette fameuse ligne.

You wear black ’cause you can’t find anything else to wear? You found your sound ’cause you can’t play no better? You just tried to kiss me because « it just happened? » You should try take credit for something every once in a while, John.

Grâce à June, Johnny arrête d’être un petit garçon et il devient un homme. Il va pouvoir accomplir son destin. Johnny et June vont travailler 35 ans ensemble, remportant deux Grammy Awards. C’est June qui a écrit l’un de ses plus beaux succès.

LE TRAILER

 

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.