TITANE

TITANE

Julia Ducournau, 2021

LE COMMENTAIRE

On s’empresse de mettre un tuteur aux enfants pour s’assurer qu’ils se développent exactement de la manière dont on souhaite. Sous surveillance. Bien harnachés. On les conditionne avant même qu’ils aient le temps de dire un mot. La fabrique de robots n’arrivent cependant pas à se débarrasser des âmes.

LE PITCH

Une jeune accidentée se fait secourir par un pompier dépressif.

LE RÉSUMÉ

La petite Alexia (Adèle Guigue) gesticule à l’arrière de la voiture. Son père (Bertrand Bonello) perd patience, ainsi que le contrôle de son véhicule (cf Crash). Suite à l’accident, la petite doit porter une plaque de titane dans la tête.

Devenue danseuse, Alexia (Agathe Rousselle) souffre d’un syndrome post-traumatique. Elle rêve qu’elle jouit dans une Cadillac – ce qui lui provoque des pertes d’huile de vidange le matin.

Apparemment enceinte, elle peine à socialiser avec son entourage. Elle tue d’abord un admirateur ne voulant rien entendre (cf Under the Skin), puis Justine (Garance Marillier) et ses amis. Enfin, elle rentre mettre le feu à sa maison après avoir pris soin d’enfermer ses parents dans leur chambre à coucher.

Recherchée activement par la police, elle change d’identité. Cheveux courts. Sourcils rasés. Nez cassé. Alexia est interpellée par les douanes qui la confondent avec Adrien, un jeune garçon disparu depuis une dizaine d’années.

Son père Vincent (Vincent Lindon) vient le reconnaître puis le ramène à sa caserne de pompiers. Se sentant prise au piège d’un fou persuadé d’avoir retrouvé son fils, Alexia tente d’abord de s’échapper.

Pourquoi tu veux toujours partir? C’est chez toi ici…

Vincent tente de se suicider. Alors Alexia revient pour s’occuper de lui, et parce qu’elle a besoin de lui aussi. Car en réalité, elle n’a plus personne.

Ça va, tu trouves tes marques? T’es pas trop perdu ici?

Elle n’arrive plus à dissimuler sa véritable identité, ce qui perturbe les pompiers chippendales dansant frénétiquement sur du Thunderdome. Vincent s’en moque.

Je veux pas savoir qui t’es, t’es mon fils. Tu seras toujours mon fils. Le reste je m’en fous, c’est clair?

La grossesse arrive à son terme. Terrifiée, Alexia supplie Vincent.

J’ai peur me laisse pas!

Celui-ci répond à l’appel. Il aide la jeune femme à mettre au monde son enfant – dont la colonne vertébrale est en titane.

L’EXPLICATION

Titane, c’est résister à la corrosion.

Nous ne sommes peut-être pas tous faits du même bois. Néanmoins, nous sommes indéniablement des mécaniques de précision assimilables à des alliages métalliques. À ce titre, nous sommes exposés à notre environnement car la vie ne fait pas que des cadeaux.

Tout fait mal si tu tires dessus!

Notre monde se désagrège, devenant de plus en plus corrosif. Ses attaques risquent de nous faire revenir à notre forme d’origine, minérale.

Des attaques comme par exemple un accident de voiture provoqué par un papa négligent à qui on ne saurait pardonner (cf Annette). Les agressions répétées de mâles en chaleur grossiers et ne sachant pas se tenir (cf Irreversible). Ou perdre son fils sans avoir la possibilité de faire son deuil (cf Minority Report). Autant d’événements regrettables qui peuvent nous marginaliser voire même pire: faire de nous des tueuses ou carrément des monstres.

Vincent tente de maintenir l’ordre dans sa caserne mais il est déjà en train de rouiller dans son coin, comme une voiture dans une décharge. Incapable de faire des tractions malgré les injections qu’il se fait dans les fesses tous les jours (cf Icarus). Rongé par la mort de son fils. Triste.

De son côté Alexia est une voiture sans chauffeur (cf Christine). Blessée au plus profond de sa carrosserie. Sauvage. En colère. Gaspillant sa belle énergie puisqu’elle perd dangereusement son huile.

Ces deux débris se rencontrent.

Vincent se comporte comme le patriarche qu’il est dans sa caserne.

Moi je suis quoi pour vous? Je suis Dieu!

Plutôt que de reconnaître la différence, il assimile. Alexia devient Adrien. À vrai dire, peu importe qui elle est. L’opportunité de retrouver son fils est trop belle pour Vincent. Alors le sapeur réduit involontairement Alexia au silence, l’obligeant à se strapper le ventre et la poitrine, lui rasant les joues afin de lui faire pousser la moustache… Lorsqu’Alexia montre des signes de féminité, Vincent préfère les ignorer. L’ancien refuse la jeunesse, la mort, la vie. Il se flagelle.

Pourquoi tu t’infliges ça?  

Alexia se comporte comme une adolescente en crise (cf Nikita). Elle se bat d’abord contre l’autorité de Vincent. Mord. Gesticule dans tous les sens. Fuyant la discipline. Cherchant à sauter de la voiture comme une chatte apeurée qu’on emmènerait chez le vétérinaire. Prêtes à tuer.

C’est quoi ce truc, c’est pas du tricot!

Il s’agit d’un conflit de générations dans une monde en flammes, où chacun a des reproches à faire à l’autre. Ils ne se comprennent pas, ce qui ne les empêche pas de souffrir. Vincent est la figure paternelle dont Alexia a horreur. Responsable de tous les maux. Alexia est une enfant fugueuse qui file sans cesse entre les doigts de Vincent. Coupable d’abandon.

C’est lorsqu’ils font preuve de vulnérabilité qu’ils peuvent enfin se rapprocher. Vincent lâche prise en donnant la clé à Alexia qui s’en va pour mieux revenir. Il souhaite en finir, levant le voile sur son désespoir. Alexia est touchée par cette fragilité (cf Tchao Pantin).

Elle aussi doit faire sa part du chemin en commençant par arrêter les caprices. Dépasser cet accident.

Si c’était toi qui pouvait pas pleurer ton gosse, qu’est-ce que tu ferais?

Pardonner. Avouer qu’elle peut aimer. Les mots magiques qui permettent de se laisser approcher, toucher, conduire.

C’est moi qui m’occupe de toi, pas l’inverse.

Tous les deux ne sont pas sur le même bateau, plutôt le même radeau à la dérive. Ils ont peur l’un de l’autre et pourtant ils ont besoin l’un de l’autre.

Tu me fais confiance?

Leur couple forment un équipage de fortune, peu rassurant du point de vue d’un pompier – quoi que finalement assez solide. Résistante. Car malgré tout, leur union de circonstance sauve des vies et surtout donne la vie. Imparfaite, mais qui continue.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

8 commentaires

  • Très belle analyse du film, que j’ai plutôt apprécié, à ma grande surprise.
    Je ne connaissais pas ce site mais je vais réparer cette erreur !

  • J’ai détesté le film.

    Mais j’ai adoré cette explication du film, car elle m’a permis de comprendre le propos.
    Je ne sais pas qui est Dondz, mais Dondz est intelligent (quelle clairvoyance 😀), généreux (explications simples, avec la vraie volonté que le lecteur comprenne), humble (Dondz ne nous prend pas de haut, dans le style je comprends des choses que vous ne comprenez pas), donc bravo et merci Dondz!!!

    Au final, je continue à détester le film 😂😂😂

    Je trouve qu’à l’opposé de la volonté de Dondz de rendre une histoire intelligible, les auteurs de ce film ont une vision aristocratique de leur art.

    Je sens que ce que j’estime être les travers de l’art contemporain caractérisent ce film. Au départ, Picasso a choqué en créant des œuvres non figuratives, il n’était pas compris de tous, et il a été reconnu comme génie de l’art moderne.

    Donc si je crée un film choquant dont peu de gens vont comprendre le sens, je suis un génie… Je n’adhère pas… Je trouve qu’il y a une vraie volonté de choquer, de faire mal, pour expliquer au final des choses simples…

    Aux gens normaux… passez votre chemin.

    Dondz, merci encore pour ce superbe décodage!!!!

    • Merci Christophe pour ce commentaire. Il s’agit avant tout une démarche artistique de la réalisatrice, plus que d’une intention de choquer pour choquer. Il y a un talent évident chez Julia Ducournau puisque sur la forme, Titane est un film qui dérange. Sur le fond, son message est totalement d’actualité. Ravi que l’explication vous ait convaincu en tout cas.

  • oui merci pour l’explication car je n’ai rien compris. je trouve dommage que la réalisatrice n’est pas su rendre son film accessible

    • Merci pour ce commentaire Mochilera. Respectons le fait que la réalisatrice ne soit justement pas tenue de rendre son film accessible. Elle fait une proposition artistique, qui donne par ailleurs l’occasion d’en faire plusieurs interprétations. Même chose avec les films de David Lynch. Il appartient à chacun de se poser la question de ce que l’on veut comprendre de Titane. Qu’en avez-vous compris?

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.