50 SHADES OF GREY

50 SHADES OF GREY
Sam Taylor-Johnson, 2015

LE COMMENTAIRE

Les hommes aiment déshabiller les filles. Il y a une raison toute simple à cela: les Kinder surprise. Les hommes sont restés des enfants qui aiment manger du bon chocolat au lait avant de découvrir la surprise: Du rouge? Du noir? Du coton? De la dentelle? Un string? Un sloggi? Les Américains aiment d’autant plus déshabiller les filles que les Kinder Surprise sont interdits aux Etats-Unis. Les Musulmans quant à eux ont opté pour une autre méthode, en suréquipant la femme d’un voile. À la fin, l’enjeu reste le même: Savoir ce que la femme nous cache.

LE PITCH

Le Petit Chaperon Rouge croit faire la rencontre du Grand Méchant Loup.

LE RÉSUMÉ

La jeune étudiante Anastasia ‘Ana’ Steele (Dakota Johnson) remplace au pied levé son amie Kate Kavanagh (Eloise Mumford) pour interviewer le jeune milliardaire Christian Grey (Jamie Dornan). Ça commence bien: elle trébuche au moment de rentrer dans son bureau.

Le naturel d’Ana fait son effet sur le bébé patron qui lui offre un stage avant de l’inviter à prendre un café (ça commence toujours par une offre de stage). Il lui tourne autour puis se dérobe sans cesse. Il s’auto-censure.

I don’t do romance. My tastes are very singular. You would not understand.

Un soir qu’Ana a trop bu, Christian la ramène chez lui. Elle succombe définitivement aux charmes de cet homme mystérieux qui aurait pu totalement profiter d’elle. Elle est prête à tout lui permettre. Ça tombe bien il va lui demander de signer un contrat un peu particulier qui ferait de lui son dominant et ferait d’elle sa soumise. Si Ana se soumet (déjà) aux règles de ce contrat, elle sera récompensée. Si elle s’y soustrait alors elle sera punie. C’est simple. La fessée semble obligatoire.

Christian lui fait découvrir sa salle de jeu, ainsi que ses instruments. Excitée par cette proposition et flattée de faire de l’effet à un homme avec autant d’assurance, Anastasia accepte, sans pour autant signer le contrat.

Au début, le couple fait l’amour de manière finalement assez classique, avec des intermissions au piano. Christian dort aux côtés d’Ana, ce qu’il ne fait jamais d’habitude. Elle prépare des pancakes pour le petit-déjeuner. Elle rencontre même la mère adoptive (Marcia Gay Harden) de Christian qui la complimente sur sa beauté, c’est toujours ça de pris.

She’s very pretty.

On n’est pas loin de la vie rêvée des anges.

Christian monte tout doucement en gamme, en lui ligotant d’abord les poignets, puis les chevilles, en lui mettant quelques tapes sur les fesses de temps en temps.

Do you want more?

Tout se passe comme Christian le désire. Après tout, c’est lui qui décide en qualité de dominant. Il la prend puis la jette quand il veut. Ana est une romantique. Elle en veut plus et ne peut pas se satisfaire des caprices de Christian. Elle sent bien que son amant est torturé alors elle va le pousser à bout. Elle a besoin de comprendre.

Why would you want to hurt me?

Elle réclame une punition. Christian n’en demandait pas tant. Il lui donne six vrais bons coups de ceinture sur les fesses pour se soulager. C’est bien assez pour que la comédie n’amuse plus Ana, en larmes. C’est une rupture de contrat.

Don’t you dare come near me.

Lorsque Christian s’approche de l’ascenseur, elle le maintient à distance.

Stop….. NO!

Il lui obéit. Elle a renversé les rôles. Elle échappe à son bourreau.

50 shades

L’EXPLICATION

50 Shades of Grey, c’est comme un soufflé qui retombe.

Ana et Christian sont deux archétypes.

Ana est le fantasme de la bonne élève. Elle est l’étudiante studieuse dont la fraicheur toute naturelle dénote avec les avions de chasse ultra-sophistiqués qui font les grandes manoeuvres autour de Grey. Elle est naïve, discrète, un peu gauche et éperdument romantique. Elle ne cherche pas à dompter l’animal, elle fond juste à l’idée que cet homme si détaché puisse s’intéresser à elle et montrer des sentiments à son égard. Elle est intimidable. C’est un diamant brut aux yeux de Grey, la soumise parfaite, exactement ce qu’il cherche. Il va lui montrer le chemin.

Enlighten me then.

De son côté, Christian Grey est un autre fantasme, celui du solitaire inaccessible dopé aux hormones. Il est trop jeune, beau et musclé pour être aussi riche. Sa boîte porte son nom. Il semble courtois. Il se déplace en hélicoptère au mépris de son empreinte carbone. Il s’habille comme dans GQ, il est taillé comme dans Men’s Health et sa garde-robe ressemble au rayon Tom Ford de chez Nordstrom. Trop propre? Peut-être. Même Ana le fait remarquer à Kate.

He was very formal and clean.

L’homme est pourtant censé être sombre, avec pas moins de 50 nuances. Il n’est finalement rien de plus que l’archétype du mâle des années 50. Un homme dont on ne saurait douter un seul instant de son hétérosexualité.

No, I’m not gay!

Un homme qui commande aux femmes, surtout pas l’inverse.

Women do this to you or do you…?

No I do this to women!

Un homme raffiné certes, quoiqu’assez vantard.

Oh I exercise control at all things.

D’où lui vient ce besoin d’en dire autant? Il n’hésite d’ailleurs pas à gonfler le pénis comme un vulgaire acteur porno.

I don’t make love. I fuck. Hard.

Avec qui cette réthorique fonctionne aujourd’hui? Avec Ana. On peut supposer que la proposition contractuelle de Grey, quelque part entre la carotte et le bâton, la passionne. Elle s’amuse de ce rapport de force dans lequel elle s’imagine être le jouet préféré de son amant.

Ana va néanmoins tomber de haut.

D’abord parce que Grey est loin d’être le sadique annoncé.

You’re a sadist?

I’m a dominant.

Et à la rigueur tant mieux pour Ana. Elle voulait jouer dans la cour des grands détraqués mais a atteint sa limite au bout de (seulement) six coups de ceinture. Sade est autrement plus pervers et dégueulasse (cf la scatophilie et la coprophagie : C’est à dire gober des pets, manger des excréments, lamper de l’urine, dépuceler des vierges avec des étrons et autres pratiques vraiment pas très classes). Grey est beaucoup plus soft dans son genre. C’est un gentil garçon. Sa salle de jeux est aseptisée. Le cuir de son fouet est certainement du nubuck. Il attache les poignets en faisant des jolis noeuds pas trop serrés, sur son lit avec des draps satinés.

Welcome to my world.

Bof. Son univers ressemble à une montagne qui accouche d’une souris. Une fois qu’on y est, on se rend compte que ça n’en valait pas le prix du ticket.

Grey s’est sur-vendu comme un alien qui aurait juré l’anéantissement de la planète puis qui repart dans l’espace la queue entre les jambes. Le grand méchant loup a des allures de toutou qu’Ana renvoie facilement à la niche. Ça pourrait être l’histoire d’une femme qui claque la porte mais on se rapproche davantage d’un scénario digne de la Boum où la collégienne (Sophie Marceau) s’éprend du lycéen (Pierre Cosso), en faisant glousser ses copines au passage. C’est une relation quasi adolescente qu’entretiennent Christian et Ana, qui ne s’imaginerait jamais avoir une relation avec José (Victor Rasuk), son copain photographe – trop tendre.

Is he your boyfriend the photographer?

Jose?? No!!!

Surtout pas José le tocard. Ana vise plus haut dans la catégorie prince charmant pervers. Grey n’est guère plus mature que José. Comme un adolescent tourmenté, il aime rajouter du drame à une situation qui n’en a pas besoin.

I’m not the man for you. I have to let you go.

Cet homme qui clame être aux antipodes de la romance n’hésite pas à emmener Ana pour une ballade amoureuse dans les airs ou à faire dans le lyrique.

You’re here cause I’m incapable to leave you alone.

Christian n’est franchement pas crédible. Ana est déçue. Elle aurait peut-être préférée qu’on l’a mette en cage une bonne fois pour toute, comme la Crampe? Ces deux tourtereaux se sont plantés sur toute la ligne. Il s’est vendu comme le grand méchant loup et elle a failli l’appeler mon CriCri d’amour.

Qui sait, elle va peut être finir par retourner voir José?

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

2 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.