LA FOLIE DES GRANDEURS

LA FOLIE DES GRANDEURS
Gérard Oury, 1971

LE COMMENTAIRE

Le plaisir de rester au lit… de faire la grasse matinée, loin des enfants. De spooner tendrement. De snoozer avec un sourire sur les lèvres. Les quelques minutes de sommeil volées au réveil sont souvent les meilleures. On dit que la journée appartient à ceux qui se lèvent tôt. Et bien qu’ils la gardent. Restons plutôt au lit, où nous pouvons nous évader.  Même s’il faudra bien sortir du rêve. Lorsqu’il sera l’heure.

LE PITCH

Don Salluste (Louis de Funès) rêve de grandeur et entraîne son valet dans sa chute.

LE RÉSUMÉ

Don Salluste est Ministre des Finances du roi d’Espagne Charles II (Alberto de Mendoza). Le peuple le déteste car il le saigne avec ses impôts.

Cette année la récolte a été très mauvaise alors il faut payer le double!

Impôts dans lesquels il tape lui-même allègrement.

Tout ça c’est pour le Roi. Ça c’est pour moi… Ça c’est pour moi. Ça c’est pour moi.

Une nuit, il aperçoit son valet Blaze (Yves Montand) offrir en secret des fleurs à la Reine (Karin Schubert). Celle-ci déteste Salluste et le fait chasser de la Cour en l’accusant d’avoir eu un enfant illégitime. Il perd ses fonctions. Ses biens sont confisqués. Salluste veut se venger de la Reine en la compromettant.

Il contacte son neveu Don César (Gabriele Tinti) pour qu’il la séduise. César refuse. Salluste le fait aussitôt enfermer aux Barbaresques. Il se rabat sur Blaze, profitant de ses sentiments pour la belle.

Le jour de la destitution de Salluste, Blaze déjoue un attentat et sauve la vie de la Reine. Blaze prend l’identité de Don César et se rapproche du Roi. Il se met aussi la Cour à dos en instaurant une taxe contre les riches.

C’est Salluste qui sauve la vie de Blaze sur le point d’être empoisonné par les bourgeois. Il le fait aussitôt prisonnier. Il met en scène une rencontre secrète entre la Reine et Blaze et avertit le Roi pour qu’il les surprenne. Malheureusement, il donne également rendez-vous à Doña Juana (Alice Sapritch), elle aussi sous le charme du beau vallet. Les deux femmes ont rendez-vous avec celui qu’elles croient être Don César.

Le véritable César s’est évadé, ajoutant à la confusion. Il libère Blaze et ruine le plan de Salluste en s’enfuyant avec la Reine. Blaze joue la comédie est prétend filer le parfait amour avec Doña Juana. Le Roi furieux contre Salluste l’envoie aux Barbaresques en compagnie de Blaze qui a préféré le bagne plutôt que d’épouser Doña Juana.

Le Roi m’a dit : vous avez le choix. Ou vous épousez Doña Juana. Ou c’est les Barbaresques.

Et alors??

Et alors c’est les Barbaresques!

Salluste complote toujours. Alors que Blaze est poursuivi par Doña Juana qui l’a retrouvé jusque dans le désert.

lafoliedesgrandeurs

L’EXPLICATION

La Folie des Grandeurs, c’est l’effondrement de la politique moderne.

Don Salluste est un homme politique de droite de par son amour du capital.

Il est l’or… L’or de se réveiller… Monsignor…

Il pourrait presque même être d’extrême droite compte tenu de sa haine de l’Allemande. Il pourrait être Sarkozy car ses nombreux complots finissent par se retourner contre lui. Il pourrait surtout être Macron, ancien Ministre des Finances et nouveau Président des riches. Il a effectivement une conception toute particulière du pouvoir et du peuple.

Les pauvres c’est fait pour être très pauvre et les riches très riche!

Il pourrait tellement être Macron tant il aime être flatté. Tout comme le Président n’arrive pas à masquer son sourire lors de son discours au congrès américain alors qu’il reçoit une standing ovation pour ses propos ultra-libéraux, Salluste cherche lui aussi les honneurs – même s’ils sont artificiels.

Et mes exclamations?! Et mon enthousiasme?!

Sky is the limit pour Salluste. Il en veut toujours plus : plus de pouvoir et plus d’argent. Il a la folie des grandeurs.

Blaze souffre également la folie des grandeurs à sa manière, bien qu’ils viennent d’un milieu plus modeste puisqu’il est un valet. Il ambitionne pourtant d’épouser la Reine même si ça ne fait aucun sens. Comme Hollande, et aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est un homme à femmes. Il séduit. C’est un homme politique romantique de gauche qui se fait de nombreux ennemis en taxant les riches.

S’il cire lui-mêmes ses bottes, il n’a cependant pas les pieds sur terre. Blaze est un Benoit Hamon qui s’élève sans pouvoir prétendre au poste suprême car il lui manque un petit supplément d’âme. Comme Jospin, il n’a pas le vice nécessaire pour réussir en politique – ce que lui rappelle Salluste :

Et mentir? Vous savez mentir? À la Cour c’est très utile.

Il est peut-être même comme Valls qui scie la branche sur laquelle il est assis, même si cette branche était pourrie. Il n’est pas loyal envers le Roi dont il espère voler la femme. On ne peut pas faire confiance à Blaze.

Alors tous les deux s’allient pour parvenir à leurs fins : Salluste veut revenir à la Cour coûte que coûte et Blaze nourrit le rêve improbable de se rapprocher de la Reine. C’est la fin de la politique. La droite et la gauche marchant main dans le main vers deux objectifs différents. Une alliance de circonstance qui ne peut fonctionner dans la durée. Deux hommes qui cherchent avant tout à servir leurs propres intérêts plutôt que d’oeuvrer pour le bien commun et qui vont finir au bagne comme deux imbéciles. Ils vont payer pour leur démesure.

Le plan machiavélique de Salluste échoue lamentablement. Il est ridicule aux yeux du Roi. Et Blaze est trahie par sa Reine qui s’enfuit avec César alors qu’elle a bien remarqué le bouquet de fleurs à l’épée de Blaze.

C’est le néant politique. La droite et la gauche finissent toutes les deux dans le désert, à se faire fouetter par la dictature qui a profité de leur sottise pour les remplacer. Ils doivent tous les deux se reconstruire. Ils doivent retrouver un projet. Salluste s’enfonce dans ses élucubrations. Blaze est poursuivi par ses fantômes.

Nous sommes dans de beaux draps.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.