THE LIFE AQUATIC WITH STEVE ZISSOU

THE LIFE AQUATIC WITH STEVE ZISSOU
Wes Anderson, 2004

LE COMMENTAIRE

C’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme comme disait le poète. Le marin est un homme habité par le large. Son visage a été sculpté par des années de vents, sa barbe brûlée par le soleil, le regard triste toujours à l’horizon. Il reste frais en toute circonstance. C’est un homme qui a suffisamment d’humilité pour se confronter aux éléments afin de se rappeler qu’il n’est qu’une goutte d’eau dans la mer. C’est un homme qui a suffisamment de style pour porter un bonnet rouge et ne pas avoir l’air d’un con.

LE PITCH

Un océanographe reprend la mer après la mort de son meilleur ami.

LE RÉSUMÉ

Steve Zissou (Bill Murray) présente son dernier film au festival de Loquasto. Il est encore marqué par la disparition atroce d’Esteban du Plantier, apparemment dévoré par un requin-jaguar.

Esteban was eaten!

Is he dead?

Esteban was eaten! Check the scanning monitor before it dives too deep!

He was bitten?

Eaten!

He was swallowed whole?

No! Chewed!

La réception du public est tiède.

Zissou a fixé une balise sur le requin responsable et ne pense qu’à retourner à l’eau pour se faire justice. Sa femme est réfractaire à cette idée, ce qui n’empêche pas Steve de monter un équipage. Il fait monter à bord Ned Plimpton (Owen Wilson) qu’il croit être son fils.

La journaliste Jane Winslett-Richardson (Cate Blanchett) sera aussi du voyage. Elle est enceinte. Malgré tout, elle s’attire les faveurs de Ned ainsi que celles de Steve et de Klaus (Willem Dafoe) ce qui réveille les amertumes des uns et des autres.

I’m sick of being on « B » squad.

You might be on « B » Squad, But you’re the « B » Squad leader.

Zissou vole du matériel à son ennemi juré Alistair Hennessey (Jeff Goldblum). L’équipage s’aventure en eaux non protégées. Il est aussitôt attaqué par des pirates philippins. Ils prennent l’argent et Bill Ubel (Bud Cort) en otage.

Faisant preuve d’un courage admirable, Steve repousse les pirates. Hennessey lui vient an aide et le remorque jusqu’à Port-au-Patois. Zissou prend des décisions fortes. C’est ainsi qu’il débarque ses stagiaires et convainc Eleanor de rejoindre le Belafonte. Ensemble ils retrouvent Bill et Hennessey, kidnappé lui aussi par les pirates.

Ned et Steve partent traquer le requin meurtrier. Leur hélicoptère s’abime en mer et Ned meurt dans l’accident. Steve est stérile. Ned n’était pas son fils. Pas de quoi être triste donc.

Bien déterminé à retrouver le requin tueur malgré tout, Steve renonce finalement à sa vengeance, subjugué par la beauté du mammifère.

Do you still want to blow him up?

No, we’re out of dynamite anyway.

It is beautiful Steve.

Yea, it’s pretty good isn’t it… I wonder if it remembers me…

Son documentaire est terminé. Il reçoit cette fois-ci les acclamations du public.

This is an adventure.

la-vie-aquatique-photo-anjelica-huston-1018379

L’EXPLICATION

La Vie Aquatique c’est refaire surface.

Steve Zissou est un homme à la mer, qui se noie dans un océan de pensées obscures. Le spectre de la disparition de son meilleur ami, happé par son métier, lui maintient la tête sous l’eau. Cette dépression il la porte sur son visage. Il est là sans l’être (cf I’m Still Here).  L’échec commercial de son documentaire l’invalide en tant qu’artiste.

You must be so excited.

I hope so. You think it went OK?

No. Congratulations… Seriously.

Thanks. I wish it didn’t require the « seriously, » but thank you.

Et en tant qu’homme, il se sent en colère. Il irait presque jusqu’à commettre l’irréparable, de manière tout à fait irrationnelle.

That’s an endangered species at most. What would be the scientific purpose of killing it?

Revenge.

Sa colère l’aveugle. Il se sent moqué, agressé par les autres en permanence.

Why are they laughing??

Steve vit son cauchemar de marin, il est perdu en mer (cf Lost at See). Il ne sait plus qui il est. Complètement désabusé, il se remet néanmoins en selle avec une nouvelle aventure au cours de laquelle il va pouvoir exorciser ses démons.

Sans s’en apercevoir, il est devenu un peu pathétique. Il réclame. Il mendie presque.

Oh, Shit. What do you want?

Do you mind if I butter you up a little before I answer that question?

Yes, I do. Tell me now.

I need some money to get the boat out of hock and rescue my bond company stooge who got kidnapped. Could we ask your parents to loan it to me?

No.

Okay. Could I go ahead and butter you up anyway? It took me two and a half hours to get out here.

Parce qu’il cherche à être réconforté. Il se méprend simplement sur comment y parvenir. On ne reconstruit pas son estime de soi à travers le regard de l’autre. Son besoin de plaire finit par l’handicaper car il ne reçoit jamais le type de considération qu’il recherche. Il souffre de la jalousie des autres. Il est jaloux lui-même, de Hennessey, de Ned, de sa femme.

People say that when someone says something like that, it’s because they’re jealous. But it still hurts. It hurts bad.

L’attaque des pirates le sort de son apathie. Il touche le fond de la piscine et se noie. Ses hommes sont en danger. Sa réaction de cow-boy lui prouve qu’il est toujours en vie. C’est le début de la reprise en mains. Il va prendre des décisions radicales. On arrête de transiger. Zissou on l’aime ou on le quitte!

If you’re not against me, don’t cross this line! If yes, do.

Tout cela l’emmène jusqu’à confronter sa peur, ce fameux requin qui lui a volé une partie de lui même. Quand il est nez à nez avec cette angoisse, il se rend compte que ce n’est qu’un requin. On peut couper la jambe d’un homme, elle le démangera toujours (cf Le Silence des Agneaux). Alors il reprend sa liberté en laissant la vie sauve au requin. Il tire une conclusion :

That’s it. I’m retired.

Ce qui ne veut pas dire qu’il se retire du monde pour autant. Bien au contraire, il a fait la paix. Il sait quelle est sa place désormais et il l’accepte sans problème.

Some say Eleanor is the brain. What is Steve?

… He’s the Zissou!

Qui est il? Le marin cool au bonnet rouge qui a eu l’idée de mettre de la musique dans les scaphandres. Voilà. Sans forcer.

Cette standing ovation qu’il cherchait par dessus tout, c’est quand il ne la désire plus qu’il la reçoit. Évidemment. Steve ne le sait pas, il est devenu bouddhiste.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.