MANCHESTER BY THE SEA

MANCHESTER BY THE SEA
Kenneth Lonergan, 2016

LE COMMENTAIRE

Le sujet des vacances d’hiver est toujours épineux. Madame veut fuir la grisaille parisienne et ses particules fines. Comment lui en vouloir? Monsieur voudrait lui rendre le sourire avec un peu d’exotisme, tout en restant soucieux des finances du couple. Asnières-sur-Seine. Rostov-sur-le-Don. Francfort-sur-le-Main. Ou Manchester by the Sea. Des destinations qui peinent à la satisfaire. Elle qui rêvait de Bagnère-de-Bigorre.

LE PITCH

La vie est dure dans un Massachusetts aux faux airs de Finistère.

LE RÉSUMÉ

Lee Chandler (Casey Affleck) vit seul dans un sous-sol de la petite ville de Quincy, au sud de Boston. Il est concierge et fait quelques extras de plomberie de temps en temps. Il ne dit pas grand chose mais sa susceptibilité lui vaut les réprimandes de son patron.

Lee doit retourner à Manchester by the Sea où son frère Joe vient de mourir d’une crise cardiaque. Il hérite de la responsabilité légale de son neveu Patrick (Lucas Hedges) et décide de rester à Manchester jusqu’aux funérailles. Il n’y est pourtant plus le bienvenu depuis qu’il a mis le feu à sa maison par négligence et accidentellement tué ses trois enfants. C’est ainsi qu’il s’est séparé de son ex-femme Randi (Michelle Williams). Manchester by the Sea, ce sont donc avant tout des mauvais souvenirs pour Lee qui voudrait emmener Patrick avec lui à Boston. L’adolescent n’a aucune envie de partir, surtout pas pour aller vivre chez son oncle qu’il considère être dégénéré.

You can’t make small talk like every other grown-up in the world?

No.

You can’t talk about boring bullshit for half an hour? « Hey, how about those interest rates? » « Hey, I lost my Triple A card. » Like everybody else?

No, sorry.

Lee fait l’effort et reste jusqu’à la fin de l’année scolaire. Les relations sont compliquées. Patrick entreprend même de revoir sa mère (Gretchen Mol) mais la tentative de réconciliation tourne au fiasco. Les deux hommes vont devoir dépasser leurs querelles.

Lee finit par croiser Randi avec laquelle il a une conversation douloureuse.

I said a lot of terrible things to you.

No…

But I… I know you never… Maybe you don’t wanna talk to me.

It’s not that…

Let… let me finish. However… My heart was broken – cause it’s always gonna be broken, and I know yours is broken, too – but I don’t have to carry it. I said things that… I should fuckin’ burn in hell for what I said to you.

No. No-no. No, no, no-no-no. Randi, no.

I’m just sorry.

It’s… it’s… I… I can’t expl… I can’t…

I love you! Maybe I shouldn’t say that.

No, you can say that. I’m sorry, I’ve gotta go.

I just… We couldn’t have lunch?

I’m really sorry, I don’t think so, but thank you for saying everything. It’s just said…

You can’t just die!

I’m not. I’m not. I’m not. And I’m… I… I want you to be happy, and I’m…

Honey… I see you walking around here, and I just wanna tell you…

I would want to talk… I would want to talk to you, Randi. Please, I-I-I… I’m… I’m…

Lee, Lee, you’ve gotta… gotta know what… Okay, I don’t wanna torture you.

This is not… You’re not… You’re not torturing me.

I just wanna tell you… that I was wrong.

No. No. Nope. You don’t understand, there’s nothin’… there’s nothin’ there. There’s nothin’ there.

That’s not true. That’s not true.

You don’t understand.

Yes, I do.

You don’t see it. And I don’t know what to s… I know you understand me. I-I-I gotta go. Sorry.

I’m sorry.

Cette rencontre ébranle Lee qui se saoule puis se finit à coups de poing dans un bar. Patrick découvre la souffrance que traverse son oncle et commence à comprendre.

C’est finalement George (C.J. Wilson), un ami de la famille, qui adopte Patrick. Lee va emménager à Boston où il a trouvé un nouveau job. Patrick pourra lui rendre visite. Tout les deux se réconcilient et partent pêcher sur le bateau de Joe.

QCdjB5HwFOTaWQ8X4xMDoxOjA4MTsiGN

L’EXPLICATION

Manchester by the Sea, c’est faire avec les moyens du bord.

Finir une compétition avec la cuillère en bois n’est pas un avantage pour la compétition suivante. Naître avec une cuillère en argent n’est pas non plus une garanti de bonheur dans la vie. De la même manière, vivre dans le Sud de la France (cf Mektoub) n’est pas toujours plus enviable que de vivre à Dunkerque (cf Dunkirk). C’est dur partout. Il ne faut pas accepter la fatalité – sous toutes ses formes. Il faut continuer de nager (cf Welcome) et ne jamais rendre les armes trop facilement (cf Interstellar).

Une fois qu’on a dit ces belles paroles, que reste-t-il? Un quotidien pas vraiment drôle. On ne conduit pas la voiture de ses rêves. Elle démarre une fois sur deux. On se fait draguer par des cougars en chaleur alors qu’on est là pour déboucher la fosse septique. Puis on se fait taxer de harcèlement sexuel quand on a le malheur de ne pas répondre à leurs avances. Cela fait longtemps qu’on a fait le deuil de ses rêves (cf Hollywoodland). Le passé nous pollue avec son lot de drames. Tout le monde n’est pas résilient.

Lee s’est marié avec Randi sans en être vraiment amoureux puisqu’il picolait plus souvent qu’à son tour. Il fera des cauchemars toute sa vie.

Daddy?

Yes, honey.

Can’t you see we’re burning?

No, honey. You’re not burning.

Quand on lui offre un défi pour se relancer, comme la garde de son neveu, Lee ne le relève pas. Il ne peut pas.

I can’t be his guardian.

Lee est un mec absolument banal, le guy next door, sans force de caractère particulière. Pas trop aimable. Il fait des erreurs qui le minent, comme tout être humain normalement constitué. Il se fouette suffisamment fort pour avoir mal mais ne crie pas suffisamment fort pour qu’on le remarque. Il préfère castagner dans les bars. Il prend un peu de bide avec les années. S’il se mettait comme objectif d’arrêter de fumer, il n’y arriverait certainement pas. Il n’a pas pu se suicider. Lee est simplement médiocre. Il n’y arrive pas.

I can’t beat it. I can’t beat it. I’m sorry.

Son coeur n’arrête pas de battre pour autant. Il ne peut pas se résigner. C’est un homme qui continue son chemin de croix sans faire de bruit. Il vit comme il peut (cf Thunder Road), pas à pas. Il délègue sa responsabilité à George tout en accueillant Patrick dans sa chambre d’ami. C’est tout ce qu’il peut offrir. Certains hommes montent des équipages pour aller chasser le grand requin blanc et surmonter leurs peurs (cf Les Dents de la Mer). Certains autres s’estiment satisfaits de revenir de la pêche sans que le bateau n’ait coulé (cf Titanic).

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.