THE CROSSING GUARD

THE CROSSING GUARD

Sean Penn, 1995

LE COMMENTAIRE

Il n’existe pas de vent favorable pour un marin perdu en mer (cf All is Lost). De la même manière, il n’existe aucune route qui puisse satisfaire le conducteur sans GPS (cf Locke).

LE PITCH

Deux hommes partagent la même tragédie.

LE RÉSUMÉ

Freddy Gale (Jack Nicholson) souffre toujours de la disparition de sa fille, fauchée par John Booth (David Morse) en état d’ivresse et qui écopa de cinq ans de prison ferme pour homicide involontaire.

C’est désormais Freddy qui est alcoolique. Depuis qu’il s’est séparé de sa femme Mary (Anjelica Huston), il passe son temps dans les strip clubs.

À la sortie de prison du chauffard, Freddy s’invite dans sa caravane, un pistolet enrayé à la main. Booth garde son calme et propose à Freddy de prendre quelques jours pour réfléchir.

Would you maybe, ya know, would you take a couple days, and maybe think about not taking my life?

Pendant ce temps, John ne chôme pas puisqu’il retrouve un travail et fait la rencontre de Jojo (Robin Wright Penn). Cependant, il a quand même du mal à tourner la page.

I’m just someone who caused a lot of unhappiness.

De son côté, Freddy s’enfonce. Il se saoule dans des restaurants chics en bonne compagnie. Enchaîne les cauchemars lugubres. Se brouille définitivement avec Mary.

Now you pity me. You pity me, you know, this is funny…

Whatever you are doing Freddy, stop it.

(…) I hope you die.

Freddy cherche l’affrontement final avec l’assassin de sa fille. Plutôt que de riposter, John préfère s’enfuir. Freddy lui court après et le retrouve au cimetière devant la tombe d’Emily. À genoux, les deux hommes joignent leurs mains pour se recueillir ensemble. 

L’EXPLICATION

The Crossing Guard, c’est que de temps perdu.

Les accidents arrivent et produisent leur lot de conséquences regrettables (cf Titane). Un verre de trop, un moment d’égarement, une faute d’inattention et c’est le drame. Une erreur fatale peut couter la vie de quelqu’un et détruire la vie d’autres personnes, à commencer par la sienne.

La résilience chère à Boris Cyrulnik permet d’aller de l’avant en dépassant ce traumatisme mais il s’agit d’un processus qui prend du temps à s’enclencher et se réaliser.

Le problème est que le temps, malheureusement, c’est de l’argent. Surtout, le temps ne file que dans un sens, pas dans l’autre. À quelques rares exceptions il ne revient pas (cf Tenet), à moins d’être possesseur d’une machine prévue à cet effet (cf Retour vers le Futur) ou grâce à l’Amour qui permet de voyager à travers ses couloirs (cf Interstellar), encore que cela ne soit pas à la portée de toutes les intelligences. Tout le monde n’est pas capable d’envoyer des messages à travers le temps pour permettre à ceux qui restent de continuer à vivre leur vie.

Ceux qui restent n’ont pas d’autre choix. Ils doivent essayer de profiter un minimum, sinon leur existence se transforme en purgatoire. C’est le cas de John qui a pris cinq ans de prison. Comme si cela ne suffisait pas, Freddy purge cette peine avec lui. Les deux inconsolables sont surtout engagés sur la voie de la perpétuité. L’un est prisonnier à vie de sa culpabilité au point de ne pas pouvoir se remettre en selle.

I just couldn’t stand me.

L’autre est rongé par la colère et les vapeurs d’alcool. Sa vie lui file entre les doigts.

I’m falling apart honey.

Tous les deux perdent un temps précieux. Ils ne sont plus drôles du tout. John ennuie Jojo avec ses longs discours sur la liberté.

I think freedom’s overrated. What you’re talking about. You know, if there isn’t something bigger than, uh, than freedom, then freedom is just entertainment.

Il se lance dans des réflexions philosophiques qui tournent en rond.

What is guilt?

Pas mieux que Freddy qui traine son deuil comme un boulet. Il a abandonné Mary alors qu’elle avait besoin de lui.

You were small and weak while I needed you to be big and strong.

Lui aussi finit par sortir des banalités à dormir debout. Ses punchlines ennuient jusqu’aux danseuses qu’il fréquente.

Without tradition, new things die.

Ces deux hommes ont fait le choix de la négativité, ce qui les conduit à faire du surplace. Ils gaspillent leur temps à s’attendre ou se courir après. Freddy a mis tous ses projets en pause pendant cinq ans, pour venger sa fille. Puis lorsqu’il retrouve John, l’autre demande un délais supplémentaire de quelques jours. Comme si cela ne suffisait pas!

Freddy et John joue les prolongations d’un match pénible qui lasse tout le monde,  y compris Jojo et Mary. Parce qu’ils ne sont pas capables de dépasser la disparition de la petite Emily, il s’inflige une punition éternelle. Plus personne au bout du fil.

Freddy et John sont à l’image que rencontre l’Occident dont la mécanique se grippe au moindre grain de sable. Incapable de rebondir après la disparition d’un être cher. Trop focalisé sur l’individu pour réaliser qu’une personne ne peut pas prendre autant d’importance face au collectif (cf Fourmiz).

Certes, il est nécessaire d’honorer la mémoire d’Emily mais sa mort doit elle trainer en longueur de la sorte? L’aurait-elle seulement souhaité? Un être vous manque et tout est dépeuplé. On ne peut pas laisser Lamartine nous pourrir la vie ainsi! Qu’a-t-on fait d’Horace et de sa belle formule sur le jour présent (cf Le Cercle des Poètes Disparus)?

À la table du casino, l’Occident joue petit. Ne mise que très rarement. Si le pari est perdu, l’Occident rentre se morfondre à la maison la queue basse. Las Vegas s’est transformé en établissement de campagne. Fut un temps, on savait faire le spectacle. Tout est en train de s’éteindre à petit feu…

L’Occident s’est trop replié sur lui-même, trop obsédé par sa petite personne. Nous ne sommes que peu de choses. Freddy et John ne devraient pas pouvoir se lamenter ainsi sur leur sort (cf Vincent, François, Paul et les autres). Espérons qu’après avoir communié sur la tombe de la petite, ils sortiront de cette longue nuit. Ils laisseront ces bêtises derrière eux. Peut-être deviendront-ils copains? Ce serait l’occasion de partager quelques bonnes blagues lors de barbecues bien arrosés.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

2 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.