THE DARK KNIGHT RISES

THE DARK KNIGHT RISES

Christopher Nolan, 2012

LE COMMENTAIRE

Les dictons ne sortent pas de nulle part. On dit par exemple que Noël au balcon, Pâques au tison. Si le proverbe n’a pas de fondement météorologique, il se vérifie souvent (cf Le jour d’après). Après tout, il n’y a pas de fumée sans feu. C’est pourquoi nous sommes obligés, à contre-coeur certes, de rappeler cet avertissement patriarcal affirmant que Femme au volant, mort au tournant. Malgré les progrès de la science en matière de conduite et les changements de société, nous nous devons de rester vigilants.

LE PITCH

Gotham City se retrouve à nouveau sous la menace terroriste.

LE RÉSUMÉ

Huit ans après la mort de Harvey Dent (cf The Dark Knight), le commissaire Gordon (Gary Oldman) pense avoir vaincu le crime organisé. Quid du crime désorganisé? La tempête arrive. Un terroriste du nom de Bane (Tom Hardy) vient d’échapper à la CIA. Son objectif est de se rendre à Gotham pour semer la panique.

Bruce Wayne se fait vieux. Selina Kyle, alias Catwoman (Anne Hathaway) lui dérobe des bijoux de familles. Ses nombreuses blessures de guerre l’empêchent de pouvoir arrêter la voleuse. Il reçoit ensuite la visite de l’officier de police John Blake (Joseph Gordon-Levitt) qui a deviné que Bruce Wayne est en réalité Batman. Le jeune homme l’implore de reprendre du service. À l’hôpital, Gordon réclame lui aussi le retour de Batman aux affaires. Car quelque chose se trame dans les bas-fonds de la ville.

Wayne préfère se concentrer sur Selina Kyle et son collier. En parallèle, il mène des négociations avec Miranda Tate (Marion Cotillard) pour qu’elle prenne la gouvernance de Wayne Entreprises. La jeune femme conduit un projet écologiste séduisant sur le papier, quoiqu’un peu risqué si jamais le réacteur à fusion qu’il nécessite venait à tomber entre de mauvaises mains.

Comme celles de Bane par exemple, qui oeuvre dans les égouts avec ses hommes. Son plan est de réaliser le souhait de Ra’s al Ghul (Liam Neeson) en faisant chuter Gotham. Il s’attaque d’abord à la bourse et provoque la faillite de Wayne Enterprises. Dans un affrontement souterrain, Bane prend l’ascendant sur Batman et lui brise le dos. Le chevalier noir se retrouve dans une prison, au fond d’un puits dont la légende veut que seul le fils de Ra’s al Ghul ait réussi à s’échapper enfant.

Pendant ce temps, Bane coupe Gotham du monde. Il active le réacteur à fusion du Dr Pavel pour empêcher les habitants de quitter la ville. Le terroriste révèle la véritable nature de Harvey Dent. Les bourgeois sont arrêtés et jugés par le Dr Jonathan Crane (Cillian Murphy).

The powerful will be ripped from their decadent nests, and cast out into the cold world that we know and endure. 

Batman reprend des forces et s’échappe du puits en comprenant qu’il peut s’appuyer sur sa peur de mourir. Elle lui donne des ailes. Il organise alors la résistance pour affronter Bane. Désormais plus déterminé, Batman arrache le masque de son ennemi. Contre toute attente, Miranda Tate vient en aide à Bane car elle est en réalité Talia, la fille de Ra’s al Ghul. C’est elle qui s’est échappée du puits étant enfant. Son but est de faire exploser la ville toute entière pour accomplir la volonté de son défunt père.

You think you’re the only one who can find the strength to escape? Where’s the trigger?

But I never escaped.

But the child… the child of Ra’s al Ghul made the climb.

 But he’s not the child of Ra’s al Ghul. I am. And though I’m not ordinary, I am a citizen.

Miranda… why?

Talia. My mother named me Talia before she was killed, the way I would’ve been killed if not for my protector: Bane.

Elle meurt néanmoins avant de pouvoir réaliser son rêve. Batman s’empare de la bombe et l’emmène au loin pour se faire exploser.

John Blake veut révéler l’identité du sauveur de Gotham mais Gordon l’en dissuade. Ce n’était pas la volonté de Batman.

Shouldn’t the people know the hero whot saved them?

A hero can be anyone.

Lucius Fox découvre que le vaisseau était équipé d’un pilotage automatique. Au même moment, Alfred (Michael Caine) en vacances à Florence croit apercevoir Bruce Wayne mener la dolce vita en compagnie de Selina Kyle, ce dont il a toujours rêvé.

Remember when you left Gotham? Before all this, before Batman? You were gone seven years. Seven years I waited, hoping that you wouldn’t come back. Every year, I took a holiday. I went to Florence, there’s this cafe, on the banks of the Arno. Every fine evening, I’d sit there and order a Fernet Branca. I had this fantasy, that I would look across the tables and I’d see you there, with a wife and maybe a couple of kids. You wouldn’t say anything to me, nor me to you. But we’d both know that you’d made it, that you were happy. I never wanted you to come back to Gotham. I always knew there was nothing here for you, except pain and tragedy. And I wanted something more for you than that. I still do.

John Blake, qui s’appelle aussi Robin, découvre l’accès à la Batcave.

L’EXPLICATION

The Dark Knight Rises, c’est la force du mythe.

En accord avec Batman, Gordon a d’abord voulu entretenir le mythe de Harvey Dent, sorte de chevalier blanc Jupitérien fauché en pleine ascension – sans révéler qu’il était devenu monstrueux. L’intention était de préserver la population en lui faisant croire que chacun est capable du meilleur.

I knew Harvey Dent. I was his friend. And it will be a very long time before someone… inspires us the way he did. I believed in Harvey Dent.

Jim Gordon est un habitué des paraboles puisqu’il aime bien lire le poème de Dickens.

I see a beautiful city and a brilliant people rising from this abyss. I see the lives for which I lay down my life, peaceful, useful, prosperous and happy. I see that I hold a sanctuary in their hearts, and in the hearts of their descendants, generations hence. It is a far, far better thing that I do, than I have ever done; it is a far, far better rest that I go to, than I have ever known.

Le mythe de Harvey Dent aura permis de maintenir l’équilibre pendant huit ans, deux mandats, avant que les forces dites ‘du mal’ n’interviennent pour rétablir la vérité. Car cette paix de façade est effectivement basée sur un gros mensonge (cf The Watchmen). Puisque non, Harvey Dent n’était pas l’homme que les autorités prétendent. Et que si Gotham City semble aller bien, c’est surtout pour ceux qui en profitent le plus. De leur côté, les ouvriers du quotidien ne voient pas leurs conditions s’améliorer.

Bane brise le mythe. Il cherche à rétablir la vérité.

You have been supplied with a false idol to stop you from tearing down this CORRUPT CITY! Let me tell you the truth about Harvey Dent from the words of Gotham’s police commissioner, James Gordon. »The Batman didn’t murder Harvey Dent, he saved my boy then took the blame for Harvey’s appalling crimes so that I could, to my shame, build a lie around this fallen idol. I praised the mad man who tried to murder my own child but I can no longer live with my lie. It is time to trust the people of Gotham with the truth and it is time for me to resign. »And do you accept this man’s resignation? Do you accept the resignation of all these liars? Of all the CORRUPT?

Qui sont Bane et ses hommes? Peu importe. Ils n’ont pas de représentants médiatiques. Pas de tête de file. Tiens donc. Ce qui compte, c’est ce qu’ils cherchent à accomplir.

It doesn’t matter who we are, what matters is our plan.

Ce sont des gens du cru qui vivent dans les bas fonds (cf Parasite) et qui ont simplement besoin d’être entendus. Les classes dominantes se sont moquées d’eux depuis trop d’années en prétendant les entendre – sans les comprendre.

Deshi basara! Deshi basara!

What does that mean??

Tout ce qu’ils veulent, c’est le pouvoir au peuple. Ce n’est pas très compliqué.

We take Gotham from the corrupt! The rich! The oppressors of generations who have kept you down with myths of opportunity, and we give it back to you… the people. Gotham is yours. None shall interfere. Do as you please. Start by storming Blackgate, and freeing the oppressed! 

Batman parvient une nouvelle fois à sauver le monde libre. Le notre ou celui de Bruce Wayne? Car ce n’est pas forcément le même.

Alfred et Gordon, grands communicants, ont compris l’importance d’un bon mythe. Après la mort du héros qui préserve la ville, ils vont s’empresser de mettre à jour les évangiles.

Maybe it’s time we all stop trying to outsmart the truth and let it have its day. 

Il s’agit bien de la vérité. Pas de fake news. Le mythe de Batman peut enfin débuter. Voyons combien d’années il permettra de maintenir les citoyens de Gotham sous perfusion.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.