V FOR VENDETTA

V FOR VENDETTA
James McTeigue, 2005

LE COMMENTAIRE

De Gaulle était une figure héroïque avant que son nom devienne celui d’un porte-avion, d’un aéroport, d’une station de métro puis ne soit associé à des hommes à l’éthique douteuse. De Gaulle avait comparé les Français à des veaux après la signature de l’Armistice en 1940. En effet, beaucoup de nos concitoyens s’étaient écrasés et avaient laissé leur destin aux mains de Philippe Pétain. Quelques uns avaient néanmoins décidé de prendre le masque du maquis.

LE PITCH

Evey Hammond (Natalie Portman) rejoint la résistance.

LE RÉSUMÉ

En 2028, le monde est au bord de l’implosion. Les États-Unis se sont perdus dans une nouvelle guerre civile. Et l’Europe est victime d’un mystérieux virus. Le Royaume-Uni est gouverné par le parti fasciste de la Norsefire sous les ordres du chancelier Adam Sutler (John Hurt). Les immigrants, les homosexuels, les athées et tout autre opposant au régime sont déclarés indésirables.

Evey Hammond travaille pour le British Television Network qui est devenu un appareil de propagande pour le Parti. Lors du couvre-feu du 4 Novembre, elle est agressée par trois Fingermen avant d’être secourue par un homme masqué du nom de V (Hugo Weaving) qui fait sauter le Old Bailey en mémoire de Guy Fawks, un conspirateur du XVIIe siècle.

Remember, remember, the Fifth of November.

Evey reste auprès de V près d’une année et l’aide à tuer de nombreux membres du Régime.

V se venge de la doctoresse Delia Surridge (Sinéad Cusack) qui avait pratiqué sur lui et d’autres indésirables des expériences au camp de concentration de Larkhill il y a une vingtaine d’années.

Evey profite de son contact Gordon Dietrich (Stephen Fry), lui aussi opposant au régime, pour faire passer un message satirique en prime time. Evey est arrêtée puis torturée. Les messages qu’elle reçoit d’une autre prisonnière Valerie Page (Natasha Wightman) lui donnent la force de s’accrocher. À bout de forces, elle doit dénoncer V mais assure qu’elle préfère mourir. C’est en fait V qui a capturé Evey pour la tester et l’endurcir.

You tortured me! Why?

You said you wanted to live without fear. I wish there had been an easier way but there wasn’t.

En menant une enquête sur V, l’inspecteur Finch (Stephen Rea) découvre que Sutler était derrière le virus St Mary, ce qui lui a permis d’agiter la menace terroriste et prendre le pouvoir.

I want this country to realize that we stand on the edge of oblivion. I want every man, woman and child to understand how close we are to chaos. I want everyone to remember why they need us!

V fait un pacte avec Creedy le chef de la milice. Il promet sa reddition en échange de l’élimination de Sutler. Creedy (Tim Pigott-Smith) y voit l’occasion de se débarrasser à la fois de son patron et de son ennemi pour diriger seul. V en profite pour faire le ménage. Dans l’affrontement, il est blessé mortellement. Il demande à Evey de le sacrifier en le disposant dans un métro rempli d’explosifs visant à détruire le Parlement.

Des milliers de personnes portant le masque de Fawks se pressent silencieusement dans les rues pour assister au feu d’artifice sur l’Ouverture solennelle 1812 de Tchaïkovski.

Finch demande à Evey qui était V.

He was Edmond Dantés… and he was my father. And my mother… my brother… my friend. He was you… and me. He was all of us.

Dorénavant, chacun est libre d’enlever son masque.

ob_d2c862_v-pour-vendetta-nathalie-portman-cheveux-court-le

L’EXPLICATION

V for Vendetta est un plat qui se mange froid.

Si le fascisme s’apparente à un virus, V en est l’antidote. Il montre comment Sutler a utilisé la peur pour paralyser les foules, prendre le pouvoir et mieux asseoir sa domination totale. Il montre aussi comment nous pouvons travailler tous ensemble à la restauration de notre liberté.

Le fascisme se construit derrière un homme et prospère sur le culte du chef. La liberté a également besoin d’un homme, Fawks, qui sait disparaitre au profit de sa cause. Tout comme celui qui nous libère du fascisme préfère disparaitre derrière un masque, ou un gilet jaune. Il n’est plus un homme, il devient une idée. Ce masque devient le visage de la liberté comme le gilet jaune représente la colère. Personne d’autre ne peut devenir V, tout le monde peut porter son masque et se ranger derrière l’idée qu’il défend. Et on ne vient pas à bout d’une idée (cf Inception). Creedy s’acharne. Il peut tuer V, pas ce qu’il représente.

Die! Die! Why won’t you die?… Why won’t you die?

Beneath this mask there is more than flesh. Beneath this mask there is an idea, Mr. Creedy, and ideas are bulletproof.

V n’a pas peur de dénoncer la faiblesse du peuple. Par facilité, nous préférons regarder TF1 plutôt que de nous battre. Si le fascisme arrive au pouvoir, c’est par notre faute.

But again, truth be told, if you’re looking for the guilty you need only look into a mirror.

On peut accuser les politiques de tous les maux, si l’on ne s’engage pas dans la résistance ça ne sert à rien. On peut commencer par manifester son mécontentement à travers un vote blanc ou même une absence de vote. Ça n’a pas beaucoup d’effet. Il faut aller plus loin en dénonçant ou en sabotant. Il faut mettre sa vie en jeu.

V représente la confiance dans le peuple. Il croit en l’élévation de ces masses que le fascisme (qui n’est pas toujours celui qu’on croit) essaie d’abrutir pour mieux les contrôler. Le pouvoir est aux mains du peuple, pas de son gouvernement. Il peut renverser n’importe quel dictateur.

People should not be afraid of their governments. Governments should be afraid of their people.

V a une méthode, un peu extrême, pour arriver à ses fins.

Artists use lies to tell the truth, while politicians use them to cover the truth up.

Il veut montre à Evey qu’on ne se sort pas de situations extrêmes facilement. Quand on s’est mis dans la merde il faut être capable de traverser les égouts pour s’en sortir comme Andy Dufresne (cf les Évadés). Il faut aller au bout de soi-même et dépasser la haine pour trouver sa vérité. Malgré les menaces, Evey ne lâche pas. Elle n’a pas peur de la mort qu’elle préfère à l’idée de trahir V. Elle est libre pour toujours.

Et puis même si V a été torturé sauvagement dans sa jeunesse et qu’il est dur avec Evey comme Terence Fletcher est dur avec son élève, (cf Whiplash), il n’en a pas oublié sa joie de vivre. Les fâcheux traitements qu’il a subi n’ont pas détruit son appétit pour la vie et son amour pour le bal masqué de la Compagnie Créole. V a le goût de la fête. Il est le terroriste sympathique qui sait divertir les foules. Il est la promesse d’une société meilleure, spectaculaire, faite de feux d’artifices et de bons moments même si cela nécessite de détruire Big Ben.

A revolution without dancing is a revolution not worth having!

Tant que les instituteurs de France enseigneront la Carmagnole à leurs élèves, nous pouvons continuer à dormir tranquille.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.