FOXCATCHER

FOXCATCHER

Bennett Miller, 2014

LE COMMENTAIRE

On devrait toujours s’intéresser aux marionnettistes (cf Dans la peau de John Malkovich). Car derrière la star, il y a toujours un agent. Derrière une équipe et son entraineur, il y a un président qui finance et rend la belle aventure possible. Dans l’ombre des enfants, on trouve les parents. Si on s’intéressait de plus près à celles et ceux qui tirent les ficelles, on se rendrait peut-être compte que leurs intentions ne sont pas forcément très nobles.

LE PITCH

Un champion de lutte rejoint l’écurie d’un milliardaire.

LE RÉSUMÉ

Bien qu’il soit médaille d’or de lutte, Mark Schultz (Channing Tatum) a du mal à se défaire de l’image de son frère Dave (Mark Ruffalo), lui aussi médaille d’or. Il est contacté par John du Pont (Steve Carell) pour rejoindre l’équipe Foxcatcher en Pennsylvanie, en compagnie de son frère. Du Pont recherche des ambitieux. Mark veut être le meilleur.

What do you hope to achieve, Mark?

Well, I wanna be the best in the world.

Dave refuse car il ne peut pas abandonner sa famille. Mark tente l’aventure.

Mark profite de camp d’entrainement haut de gamme pour se préparer. Il devient champion du monde en 1987. La confiance que John lui porte se transforme en amitié. Il faut dire que du Pont n’a jamais eu d’amis. Sa mère Jean (Vanessa Redgrave) a même rémunéré un petit garçon pour qu’il devienne l’ami de son fils.

John et Mark abusent un peu trop de la cocaïne.

Le magnat organise des tournois de lutte qu’ils remportent car ses adversaires sont payés pour perdre. Malgré ce succès truqué, sa mère n’est pas impressionnée. Jean n’a que très peu d’estime pour la lutte.

Mark s’intéresse aux arts martiaux mixtes, ce qui a le don d’agacer John. Celui-ci exige que Dave rejoigne Foxcatcher, ce qui blesse Mark assez sévèrement dans son amour propre. L’équipe se prépare pour les jeux de Séoul. Jean passe voir les athlètes à l’entrainement mais le spectacle de ses hommes qui s’empoignent la dégoûte.

Lors des sélections olympiques américaines qui se déroulent en Floride, Mark fait une dépression nerveuse. Il perd son premier match. Dave arrive à la rescousse pour le remettre sur pieds afin qu’il se qualifient pour les Jeux. John n’était pas dans les tribunes. Il s’est absenté pour assister aux funérailles de sa mère.

Mark se met d’accord avec Dave. Après Séoul, il quittera Foxcatcher.

You and I both know that I can’t stay here.

I know, Mark.

Avant de s’envoler pour la Corée, il tourne un documentaire dans lequel il fait l’éloge de du Pont.

We’re making a documentary that shows John is gonna be able to lead this team and lead you to levels of greatness in the world of wrestling that we haven’t seen before. And, talk about that, but use some of those terms that he likes like excellent and intensity and validation.

Mark passe à côté de ses Jeux. Il quitte l’équipe. Dave reste en Pennsylvanie à la condition que John continue de soutenir Mark financièrement.

Du Pont s’isole et regarde son documentaire en boucle. Puis il rejoint le camp d’entrainement où il tire sur Dave à bout portant. Le lutteur meurt dans les bras de sa femme. Du Pont est arrêté par la police. Et Mark réalise son rêve en combattant dans des arènes de MMA.

Dave Schultz was posthumously inducted into the National Wrestling Hall of Fame. He is survived by his wife and two children.

Mark Schultz retired from competitive wrestling after the 1988 Olympics. He now lives in Oregon, where he offers wrestling clinics.

John du Pont died in prison on December 9, 2010.

foxcatcher_a

L’EXPLICATION

Foxcatcher, c’est ne pas être à l’abri des caprices du patron.

Il fait bon avoir de l’argent en ce premier quart de siècle. Les milliardaires sont de plus en plus nombreux et surtout de plus en plus riches. Les pauvres n’ont pas à se plaindre car ils sont eux aussi toujours plus nombreux et de plus en plus pauvres. Ce qui ne les empêche pas de profiter de la fortune des premiers (cf Parasite).

Cette fracture sociale qui se creuse conduit à des inégalités toujours plus grandes avec d’un côté un homme seul en Pennsylvanie et de l’autre, des frères qui luttent pour survivre. Eux savent qu’on se construit à la sueur de son front, pas avec les zéros de son compte en banque – encore que le dopage ait un certain prix (cf Icarus).

This is an Olympic gold metal. I won this three years ago at the 23rd Olympic games in Los Angeles, California. This is more than just some piece of metal. It’s about what the metal represents. The virtues it requires to attain it.

Soyons clairs : les milliardaires préfèrent vivre à l’écart mais ils n’aiment pas l’idée d’être coupés du monde paradoxalement. C’est pourquoi ils deviennent philanthropes. C’est une manière de rendre, un peu, à la société et de mieux accepter leur richesse disproportionnée. Certains vont plus loin en se se mettant en tête qu’ils peuvent jouer un rôle supérieur. Ils se prennent pour Dieu, à l’image de John Hammond (cf Jurassic Park). John du Pont est persuadé qu’il agit au nom de la nation.

Mark, we as a nation have failed to honor you. And that’s a problem. Not just for you, but for our society. When we fail to honor that which should be honored, it’s a problem. 

John est un mégalomane sans talent, mais avec de vrais problèmes mentaux. Sa mère l’a tellement dénigré qu’il cherche à combler ce vide en lui. Il voulait des amis et n’en a jamais eus. Alors maintenant il veut être tout à la fois. Son argent le lui permet.

Coach is the father. Coach is a mentor. Coach has great power on athlete’s life.

John devient ce qu’on appelle un micro-manager, c’est à dire un patron qui fait absolument tout car il veut se rendre essentiel. Non seulement il finance, il supporte mais il participe lui-même aux compétitions qu’ils gagnent. Ridicule. Il s’est construit sa petite illusion.

Ceux qui triment dans ses usines vivent dans le réel. Ils savent qu’ils ne peuvent pas se permettre de perdre la tête. Il faut rester concentré. Se rappeler d’où on vient pour mieux mesurer son sur-place, sans paniquer.

Keep your head in the game, Mark.

Et malgré tout, cela ne les épargne pas des changements d’humeur des patrons. Le rêve de John s’arrête brutalement lorsque Mark quitte les lieux. Il a beau regarder le documentaire pour se rassurer, rien n’y fait. Le patron a perdu son jouet. Il se sent insulté.

You have a problem with me?

Puis le chef vexé met ses employés au placard ou les licencie. Ce qui équivaut parfois à les condamner à mort. Le maître coupe la tête de ses esclaves. C’est le fait du prince.

Pour s’en protéger, on peut toujours refuser le confort que nous offre le possédant. Cela implique de ne pas avoir peur de descendre dans l’arène et jouer sa vie au quotidien. Au moins, on n’est pas un renard qu’on engraisse pour la chasse à courre.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.