LEVIATHAN

LEVIATHAN

Andreï Zviaguintsev, 2014

LE COMMENTAIRE

Aucun empereur ni dictateur n’a jamais réussi à s’emparer de la grande Russie. Un continent au coeur à jamais impénétrable. Peuplé de solitaires, habitué aux hivers froids, mais qui n’en restent pas moins romantiques à leur manière.

LE PITCH

Un conflit oppose un petit propriétaire terrien au maire local.

LE RÉSUMÉ

Kolia (Alexeï Serebriakov) est un mécanicien un peu bourru. Il vit dans un décor de rêve, sur la côte de la mer des Barents où on vécu son père et son grand-père avant lui. Son fils Roma (Sergueï Pokhodaev) ne s’entend pas avec sa nouvelle épouse Lilya (Elena Lyadova) qui a des envies d’ailleurs.

Kolia n’a pourtant aucune intention d’abandonner la maison qu’il a construite de ses mains et qui surplombe la baie.

Là, y’a toute ma vie

Pas question de vendre son terrain au maire Vadim Cheleviat (Roman Madianov) qui souhaite construire un centre de télécommunications. Il veut se battre.

Je crois pas qu’il faut être gentil, faut cogner!

Dimitri (Vladimir Vdovitchenkov) arrive de Moscou pour protéger les intérêts de son frère sur le plan juridique.

Tout se fera dans la légalité.

L’expropriation est pourtant prononcée par la juge (Alla Emintseva). Dimitri ne s’avoue pas vaincu et compte sur ses appuis au Haut Comité pour mettre la pression sur Cheleviat, corrompu jusqu’à l’os.

Lilya ne voit pas d’avenir avec son mari têtu comme une mule saoulée à la vodka. Elle couche avec Dimitri. Tous les deux sont surpris par Kolia qui menace de les tuer.

Dimitri propose à Lilya de le suivre à Moscou. Résignée, elle retourne travailler dans son usine de poisson. Kolia accepte de la reprendre, la frappe puis la viole.

Très inquiet d’avoir été lâché en haut lieu, Cheleviat va consulter son ami l’évêque (Valeriy Grishko) qui le rassure.

Le pouvoir vient de Dieu. Là où est le pouvoir se trouve la force. Alors prends seul les décisions qui viennent de toi et ne va pas chercher de secours ailleurs. Sinon l’ennemi te croira affaibli.

Le message est bien passé. Fort de ce soutien, le maire procède à une tentative intimidation par la force qui suffit à faire fuir Dimitri.

Sans espoir, Lilya se jette à la mer. Kolia se voit accusé de meurtre, même s’il nie les faits et qu’aucune preuve n’est fournie. Il prend quinze ans de prison.

Je comprends rien…

Vous avez le temps de réfléchir.

Les pelleteuses viennent détruire sa maison. Une église est construite à la place du centre de télécommunications, pour le plus grand bonheur de l’évêque qui prononce un sermon au nom de la Foi.

La vérité est l’apanage de Dieu. (…) Connaissez l’éternelle vérité et elle vous rendra libre!

Les hauts dignitaires se congratulent à la sortie de la messe, en rejoignant leurs grosses berlines.

Le soleil se couche sur la Russie.

L’EXPLICATION

Leviathan, c’est le monstre qui anéantit le monde.

Renoncer à sa vie contre une bouchée de pain ou se battre contre plus fort que soi? Kolia n’a pas vraiment le choix. Pourtant quand il refuse de négocier avec le pouvoir, il se condamne sans le savoir. Cheleviat vient à sa rencontre pour partager sa propre prophétie, dans un langage assez fleuri.

Vous voulez pas qu’on s entende : c’est pour ça que vous vous noyez dans la merde.

Le Maire n’a cependant pas tort car le combat est inégal. David contre Goliath. Kolia n’est pas de taille pour affronter ce Leviathan.

De quel Leviathan parle-t-on? Il faut connaître son ennemi. Cheleviat apporte une précision :

Le pouvoir faut connaitre son visage.

En l’occurrence, il s’agit de l’État associé à l’Eglise. Deux institutions censées protéger les siens. Or quand ces deux là s’entendent, ils forment une baleine capable d’écraser tous les poissons aux alentours. L’évêque et Cheleviat servent leurs propres intérêts. Si Kolia se trouve sur leur route, ils ont tous les pouvoir pour le rayer de la carte.

L’Etat Russe est tout puissant. Aujourd’hui, on tire sur les portraits de Lénine, Brejnev ou Gorbatchev – mais pas sur celui de Poutine toujours affiché fièrement dans les bureaux. Et si la Foi semble s’écrouler dans le monde Occidental, on sous-estime encore le pouvoir d’influence du Religieux, n’en déplaise à Dimitri l’avocat.

Tu crois en Dieu?

Je crois aux faits!

La pensée rationnelle de Dimitri atteint ses limites aux confins de la Russie. Il s’appuie sur de beaux principes.

Tout ça n’est de la faute de personne, tout le monde est coupable de tout ça. Mais quand on fait des aveux, ce n’est pas une preuve de culpabilité.

Ces beaux principes ne valent rien. Il est constamment désavouée sans rien pouvoir faire d’autre que bluffer. À ce jeu là, Cheleviat est plus fort. Une intimidation musclée de l’État et un manque de soutient de l’Eglise vont faire l’effet d’un raz de marée pour cette famille bien fragile. Minée par ailleurs par les querelles internes.

Kolia est bel et bien déclaré coupable – sans la moindre preuve. La justice à deux vitesses a encore frappé.

Sur la terre nul, n’est son Maître.

Dimitri repart à Moscou sans avoir été capable d’aider son frère. Pire, il l’a trahi (cf Les Liens du Sang).

Plus que jamais seul, Kolia finit par baisser les bras.

Je te reconnais pas. Avant, les difficultés ne te faisaient pas peur.

Il est rejeté par Dieu. Puni de ne pas s’être rendu dans sa maison tous les dimanches.

Il est où ton Dieu miséricordieux?

Les voies du Seigneur sont impénétrables…

Ne lui reste plus que la vodka.

Kolia est abandonné par sa femme qui préfère la mort plutôt que vivre à ses côtés. Son fils part vivre avec des amis pour éviter l’orphelinat. Son frère n’est plus qu’une silhouette du passé sur une photographie en noir et blanc. La maison est rasée. Kolia disparait. Il perd tout sauf le droit de méditer sur sa situation là où le temps est suspendu pour l’éternité (cf Bad Boys).

Les puissants ont gagné une nouvelle bataille. Cheleviat a pour mission de défendre ses administrés. Au lieu de cela, il leur brise les os avec la complicité de l’évêque.

T’as aucun droit, tu n’en as jamais eus

Kolia est à l’image de Job.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.