LE STRATÈGE

LE STRATÈGE

Bennett Miller, 2011

LE COMMENTAIRE

Le patron est le capitaine du bateau. Ce qui veut dire que si la croisière arrive à bon port, c’est avant tout le succès d’une équipe – pas uniquement le sien. Tandis que si le bateau coule (cf Titanic), c’est de sa faute – et uniquement sa faute. Le patron prend les risques et assument les ennuis qui viennent avec. Les nuits sans sommeil, c’est pour lui.

LE PITCH

Le patron de l’équipe de base-ball des Oakland Aces tente de révolutionner le jeu.

LE RÉSUMÉ

Les Oakland Aces se retrouvent pillés, comme à chaque intersaison, par les équipes les plus riches de la ligue. Contraint d’être inventif,Billy Beane (Brad Pitt) adopte une nouvelle stratégie pour remplacer ses stars, le Moneyball: recruter des joueurs non pas sur la base de leur célébrité mais de leurs performances. Plutôt que de compenser le départ de ses stars par d’autres, il préfère acheter plusieurs joueurs moins cher en s’appuyant sur des statistiques lui garantissant un certain nombre de runs.

Billy Beane fut en son temps lui-aussi un joueur professionnel qui n’a jamais confirmé ses promesses. Lycéen brillant, le jeune Billy avait préféré zapper Stanford et faire confiance en sa bonne étoile en acceptant un chèque bien dodu des New York Mets persuadés d’avoir flairé la bonne affaire.

Ça n’a pas marché. Peut-être un peu fragile mentalement, ou trop intelligent, Billy Beane est passé complètement à côté de la belle carrière qu’on lui promettait avant de se reconvertir en scout pour les Oakland Ace’s dont il deviendra plus tard le patron. Profondément marqué par cet échec, il jurera néanmoins de ne plus reprendre une décision importante basée sur l’argent.

Il se rend compte que les méthodes traditionnelles ne fonctionnent plus. Il est obligé de changer.

Adapt or die!

Chez les Cleveland Indians il fait la rencontre de Peter Brand (Jonah Hill) qui va le conforter dans son approche radicale. Le pari risqué de Billy Beane tourne d’abord au vinaigre, rencontrant la résistance en interne des scouts et de son head-coach Art Howe (Philip Seymour-Hoffman). Dans la tourmente, il met un peu d’eau dans son vin afin de trouver la bonne formule. Son équipe enchaîne alors une série de victoires record. Au point que les experts commencent à trembler. Et si Billy Beane réussissait son pari insensé? Et bien s’il réussissait, comme il le dit lui-même :

We would change the game!

Sauf qu’il ne gagne pas et le monde du base-ball s’empresse bien vite de l’enterrer. Parce qu’on ne transforme pas le jeu comme s’il avait été inventé par Opta. Le base-ball est un sport de mecs qui étaient tous nuls en maths. Comme lui dit le patron des légendaires Red Sox de Boston:

I know you’ve taken it in the teeth out there, but the first guy through the wall… It always gets bloody.

Le président des Boston Red Socks est d’ailleurs un peu moins bête que les autres . Il propose à ce révolutionnaire de devenir son GM moyennant un très gros chèque que Billy refuse bien évidemment au prétexte qu’il ne veut pas faire l’erreur de prendre une décision sur une base financière.

Quelques saisons plus tard, les Red Socks deviendront champions avec ce même modèle, sans Billy Beane.

1_uxhfKfdH1OxPte1VZPeipA

L’EXPLICATION

Le Stratège, c’est rester à quai tout en montrant la voie.

Billy Beane mène une croisade contre le système. Il est une sorte d’Ulysse qui défie les Dieux du sport. Rien que pour cette raison, il est attachant. D’autant qu’il n’hésite pas à se mettre à dos toute une profession de recruteurs en leur préférant des livres de statistiques, contraint qu’il a été par la vie de devoir aimer la science plutôt que de se fier uniquement à son flair. Car il sait par expérience que le flair peut être trompeur.

I’ve sat at those tables and I heard you say: ‘when it comes to your son, I know.’ And you don’t. You don’t…

Ce stratège tente de changer les choses, en ouvrant un chemin vers l’intelligence plutôt que de prendre le raccourci de l’étroitesse d’esprit de recruteurs paresseux et à moitié sourds.

Who??

Un diplômé de Yale fait irruption dans l’univers des vieux chiqueurs de tabac. Le monde à l’envers. C’est l’arrivée de ce qu’on appelle la data dans un monde qui pense que le business ne peut se faire qu’à l’ancienne. L’évolution. Rien ne sera plus comme avant.

jonah-hill-in-moneyball_g54vankc397192kfhpms42d2

Billy et Pete nagent à contre-courant. Personne ne comprend ce qu’ils essaient de faire. trop nouvelle, trop radicale, leur méthode fait peur. Elle pourrait changer trop de choses. Après quelques ajustements nécessaires, la méthode commence à fonctionner. Seuls les fans se réjouissent. Tous les autres qui profitaient de ce système sont en panique.

Ils échouent finalement tout près du but (cf Das Boot) mais ils ont réussi à créer une brèche. Tout va changer, tout doucement. Sans eux. Billy refuse d’accepter l’offre de Boston de peur de rater à nouveau la marche.

Billy est un éclaireur comme Witt (cf The Thin Red Line). Tout comme Witt, il ne s’en sort pas. Il essaie, sans y parvenir. Son but est de réussir sa vie. Malheureusement pour y parvenir il doit faire le grand saut. Rageant. Si seulement il prenait un peu la vie comme elle vient.

Just enjoy the show…

Billy Beane connaît un double-échec tragique puisque cet homme pourtant talentueux ne réussit pas à se débarrasser de ses fantômes. Par manque de confiance en lui et par une inaptitude à vivre au jour le jour. Certains d’entre nous montent les échelons. Puis ils ne peuvent pas s’empêcher de regarder en bas, deviennent paralysés par le vertige, n’arrivent plus à avancer et finissent par tomber.

Il s’agit presque même d’un triple-échec dans la mesure où les Red Sox, l’une des équipes les plus riches de la ligue, va finir par gagner le championnat sans avoir recours à son budget. Les millionnaires ont trouvé une façon de s’enrichir sans rien faire, en copiant la créativité des pauvres. Bernard Arnault ne paie pas ses impôts. Le grand groupe se paie la start-up. À croire que trop de personnes ont intérêt à ce que le système ne fasse pas peau neuve.

LE TRAILER

Cette publication n’engage que son auteur.

7 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.