L’ÉVÉNEMENT LE PLUS IMPORTANT DEPUIS QUE L’HOMME A MARCHÉ SUR LA LUNE

L’ÉVÉNEMENT LE PLUS IMPORTANT DEPUIS QUE L’HOMME A MARCHÉ SUR LA LUNE

Jacques Demy, 1973

LE COMMENTAIRE

La femme fascine l’homme qui lui a consacré l’essentiel de ses chansons. On pense notamment à Julien Clerc, Serge Lama ainsi que Michel Sardou qui ont rendu des hommages essentiels à un sexe qui était encore considéré comme faible il y a peu. Les hommes se sont tous interrogés. Être une femme… Sans trouver de réponse, ni sans jamais vraiment avoir considéré non plus la pression sociale ou les contraintes que les femmes peuvent rencontrer sur le plan hormonal (cf Mother!).

LE PITCH

Un homme découvre stupéfait qu’il est enceinte de quatre mois.

LE RÉSUMÉ

Marco Mazetti (Marcello Mastroianni) pilote son auto-école d’une main ferme tandis qu’Irène (Catherine Deneuve) est coiffeuse pour dames. Le couple mène une vie tranquille à Paris en compagnie de leur fils Lucas (Benjamin Legrand) avec lequel ils vont parfois à Bobino pour voir Mireille Mathieu.

Cependant Marco n’a pas la forme.

T’as pas bonne mine.

Il se trouve un peu gonflé. Comme un homme, il évite soigneusement de consulter un professionnel de santé jusqu’à ce que sa compagne l’y oblige. La doctoresse Delavigne (Micheline Presle) est surprise.

Ce n’est pas grave, c’est curieux. C’est même drôle : vous êtes ballonné… comme si vous étiez enceinte de quatre mois.

Le professeur Chaumont de Latour (Raymond Gérôme) est formel.

C’est un événement sans précédent! Une nouvelle société va naître!

La science s’affole et songe à la théorie du poulet aux hormones.

Marco devient un phénomène médiatique malgré lui. Scipion Lemeu (André Falcon), le Président de Prénatif, l’appelle aussitôt pour promouvoir ses produits.

Nous aimerions nous assurer une sorte d’exclusivité.

Mazetti fait la une des plateaux TV. On ne parle plus que de lui au salon d’Irène. Le débat naît, même si les hommes sont difficiles à bousculer.

Si ça m’arrivait à moi… Poser des antennes avec un bide comme ça!

Ben vous feriez comme nous, ça ne nous empêche pas de travailler.

Sur les trottoirs peut-être.

De nouveaux cas d’hommes enceintes sont reportés un peu partout dans le monde.

Finalement, il s’avère que Marco n’est pas enceinte.

Une chose est certaine : il n’y a pas d’enfant.

Le soufflet retombe. Irène est d’abord catastrophée. La vie peut reprendre son cours. Le couple se marie. Irène pense qu’elle est enceinte, ce qui l’enchante. Et elle, contrairement à Marco, ne rigole pas.

L’EXPLICATION

L’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la lune, c’est une fausse alerte.

Aussi longtemps qu’il y aura des Mendeleïev, on pourra tout classifier. Les hommes d’un côté et les femmes de l’autre. Un bracelet bleu pour les garçons et un rose pour les petites filles. Une famille qui se respecte est nécessairement composée d’un papa et d’une maman. Tandis que les femmes font la cuisine et le ménage dans la grotte, les hommes partent chasser le mammouth – ce qui explique notamment l’inégalité des salaires.

Tout cela dans un environnement résolument caucasien et de confession absolument catholique.

Puis un jour se produit l’impensable. L’homme a non seulement marché sur la lune mais en plus, il est capable de tomber enceinte. Impossible n’est pas Français, encore moins transalpin. Les franchouillards jalousent d’ailleurs immédiatement l’étranger.

C’est pas parce qu’il est Italien qu’il est différent de nous!

C’est pourtant bien Marco qui porte pourtant l’enfant. Un directeur d’auto-école. Pas n’importe qui. L’homme qui nous apprend à conduire (cf Fast and Furious). Irène veut y croire comme à la terre, comme au soleil. Elle lui donne sa chance.

Moi je crois à tout. Tout m’étonne.

Cet événement est l’épicentre d’un tremblement de terre qui commence à ébranler les consciences. Le professeur Chaumont de Latour en est convaincu.

Ça va en faire du changement!

Qu’est-ce que vous voulez que ça change?

Tout.

On s’attendrait en effet à ce que la société profite de cet événement pour reconsidérer ses fondamentaux. Que les plaques bougent pour de bon.

Il s’agit bien d’une révolution. Et ça ira loin. Très loin.

Capable d’enfanter, les hommes pourraient peut-être s’inspirer un peu plus du caractère féminin. Irène a constaté du mieux.

Marco est beaucoup plus tendre depuis qu’il est comme ça.

L’homme évolue. Se mettant à partager ses doutes plus ouvertement. Il se montre vulnérable derrière sa moustache. Plus humain.

J’ai peur d’accoucher d’un monstre.

Cet événement pourrait donc être le signe d’un virage vers le meilleur.

Au fond, c’est merveilleux.

On se prend à rêver de l’avènement d’une civilisation où l’on tiendrait mieux compte des nuances entre les personnes. Où les individus seraient capables de finesse et de tolérance. Une ouverture d’esprit jamais vue! Une vision du monde qui n’aurait plus le vertige face à l’infini. Où les genres seraient enfin fluides (cf Tomboy). Les rôles seraient inversés sans que cela ne pose problème (cf Je ne suis pas un homme facile).

S’épanouir dans l’inattendu et la différence.

Puis la fusée commence malheureusement à prendre une vilaine trajectoire.

Plutôt que d’adopter un autre point de vue, voire se remettre en question, l’homme se recentre sur lui-même. Ce n’est pas la femme qui a marché sur la lune, pour rappel. L’homme se repense – tout puissant. Au centre de la publicité. Un homme nouveau. Omniscient.

Vous représentez l’homme de demain!

En réalité, c’est même pire.

Il s’agissait en fait d’un pétard mouillé.

Le monde n’est tout simplement pas prêt pour accepter une telle complexité.

Qui n’est pas angoissé dans le monde dans lequel nous vivons?

N’oublions pas qu’en 1973, on vivait déjà dans la peur alors que les Trente Glorieuses n’étaient même pas encore finies! Alors si on commence à affoler les compteurs en expliquant qu’un homme peut donner naissance à un enfant, où va le monde? Pourquoi pas un noir à la Maison Blanche?

L’aventure avortée de Marco et Irène semble rappeler l’importance de structure immuables. De bonnes vieilles habitudes qui reviennent au galop.

Cet effet d’annonce a simplement servi à conforter les uns et les autres dans leurs opinions. Les chiens ne font pas des chats. L’homme n’a pas marché sur la lune de toute façon. Tout cela, c’était pour de faux.

Chacun chez soi et les moutons seront bien gardés.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.