ENEMY

ENEMY

Denis Villeneuve, 2013

LE COMMENTAIRE

Michael Corleone sait qu’il est préférable d’avoir ses ennemis sous le coude pour mieux les surveiller (cf Parrain 2). Il arrive parfois que son propre ennemi soit si proche qu’on ne s’en aperçoive pas (cf L’Adversaire). Tant et si bien que quand Rage Against The Machine chantait à l’époque l’importance de connaître son ennemi, on aurait du immédiatement faire le rapprochement avec le fameux Connais toi toi-même Socratique.

LE PITCH

Un prof d’histoire sans histoire fait la rencontre d’un acteur de seconds rôles.

LE RÉSUMÉ

Des escort girls défilent devant des regards libidineux, parmi lesquels celui d’Anthony St Claire (Jake Gylenhaal) qui essaie en vain de se masquer le visage. L’une des hôtesses dépose une boite au milieu de la scène, d’où sort une tarentule (cf Arachnophobia) qu’une autre hôtesse viendra finalement écraser avec l’aiguille de son talon. Merci.

Adam Bell fréquente Mary (Mélanie Laurent). Ils s’ennuient. Lors d’une soirée DVD, il va noter quelque chose de troublant : l’un des figurants semble être son sosie. Après quelques recherches, il va retrouver la trace de l’acteur en question. Anthony St Claire est un acteur raté qui vit avec sa femme Helen (Sarah Gadon), enceinte jusqu’aux dents.

Adam va provoquer la rencontre. Ce n’est peut être pas une bonne idée car Anthony va faire chanter Adam pour mieux profiter de Mary le temps d’un week-end. En échange, Adam prend la place d’Anthony au près d’Helen.

Helen semble s’apercevoir immédiatement de la supercherie. Elle se tait pour mieux profiter de la tendresse d’Adam. Anthony quant à lui se fait rapidement démasquer par Mary. Choquée, elle met fin au week-end. Sur la route du retour, les deux amants se disputent et trouvent la mort dans un accident.

Adam se retrouve donc seul avec Helen, débarrassé d’Anthony dont il peut commencer à vivre le quotidien. Adam doit aussi composer avec les conséquences de la vie dissolue d’Anthony à laquelle il va rapidement succomber. Il utilise un faux prétexte pour mentir à Helen alors qu’il veut se rendre à une soirée privée.

Interpellé par son silence, il se rend dans la salle de bains. Helen s’est transformée en tarentule géante. Elle se recroqueville comme terrifiée à la vue d’Adam.

ending

 

L’EXPLICATION

Dans Enemy, le ver est dans la pomme d’Adam.

Les joueurs de foot ont de nombreux défauts. Ils sont malgré tout capables de faire preuve de bon sens lors d’interviews dans lesquelles ils rappellent qu’ils ne doivent pas se relâcher car ils sont leurs propres ennemis. Les mecs savent. C’est dur d’admettre que les joueurs de foot ont tout compris de la vie, par moments en tout cas. Nous sommes effectivement une menace pour nous-mêmes. L’homme est un loup pour l’homme, c’est à dire lui-même.

Il est évident qu’Adam et Anthony ne font qu’un. Adam est un mari qui a du mal à s’engager de peur de perdre sa liberté. Quant à Anthony, il est un personnage fantasmé, pulsionnel, qui n’obéit à aucune autre règle que les siennes. Anthony est raté mais il est dangereux malgré tout puisque sans scrupule. Il détruit. Adam tente de le contrôler, comme il n’a de cesse de le répéter à ses élèves :

It’s all about control.

enemy.0

Ce double créée une tension car il faut le maîtriser en permanence. Il faut s’empêcher comme disait Camus. Anthony est tout le contraire d’Adam. Il joue la comédie. C’est Anthony qui sort avec une jeune fille séduisante en demande d’adrénaline. Anthony est libre, ou en tout cas il donne l’impression de l’être. Il a une grosse moto, porte un blouson en cuir (cf Tchao Pantin). Peut-être qu’il écoute sûrement du Eddy Mitchell, ou du Renaud. Ou du Johnny. Et il est complètement irresponsable puisqu’il ne donne plus de nouvelle à son agent.

Lorsque Anthony disparaît dans cet accident de la route, Adam a enfin l’opportunité de se débarrasser de ses pulsions et d’assumer pleinement son propre rôle. Il trébuche pourtant au premier obstacle, incapable de résister à la tentation. Pourchassé qu’il est par ses vieux démons.

L’erreur que fait Adam est de croire qu’il peut trouver sa liberté en dehors de son couple. Le crash d’Anthony et de Mary en est la preuve. Les histoires d’amour extra-conjugales ne durent qu’un temps, bref. Elles conduisent immanquablement à la dispute qui précède la sortie de route.

Adam étouffe dans son couple. Il étouffe aussi sous la pression que lui met sa mère.

I’m worried about you. I mean, how can you live like that?

Sa mère le connaît comme aucun autre. Elle sait qu’il ne tient pas en place et n’a de cesse de lui rappeler, comme pour mieux marquer son emprise.

You already have enough trouble sticking with one woman, don’t you?

Tous ces éléments ravivent Anthony qui se fait de plus en plus présent. Adam essaie de le maîtriser et de lui résister sans y parvenir. Il finit toujours par céder à son propre chantage, répétant sans cesse les mêmes erreurs.

This is a pattern that repeats itself.

L’araignée n’est pas neutre. La fourmi incarne le travail. Inversement, la cigale incarne le pastis et la pétanque. L’araignée incarne symboliquement l’angoisse devant le féminin : une femme cannibale et tentaculaire, capable de manger tout cru son enfant comme elle est capable de l’abandonner à son sort, prisonnier de la toile. L’araignée c’est la mère qui n’a d’ailleurs aucunement besoin d’être juive pour renvoyer l’homme à son angoisse de la castration.

Une première araignée est d’abord écrasée par le talon aiguille de la prostituée, qui est l’objet de l’homme, et donc ne risque pas de lui couper les testicules. On retrouve enfin l’araignée qu’est devenue Helen, la femme enceinte et donc la femme-maman, complètement apeurée dans la salle de bains à la vue d’Adam/Anthony. Car cet homme lui échappe constamment. La tarentule a beau être énorme, elle ne fait plus peur à ce qui devrait être sa victime. La femme n’arrive plus à serrer son homme.

En même temps, les hommes sont-ils condamnés à devoir accepter de se faire manger au milieu d’une toile comme de vulgaires mouches? Trouble de Coldplay devait-elle être interprétée comme l’hymne du passage à l’âge adulte?

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.