L’ESQUIVE

L’ESQUIVE
Abdellatif Kechiche, 2004

LE COMMENTAIRE

Rien de tel que quelques nourritures intellectuelles dès le petit déjeuner. Un peu de littérature vaut toute la chicorée du monde. Rien de tel pour naviguer sur les routes sinueuses du quotidien que de ressortir les bonnes vieilles cartes d’antan. Les classiques fonctionnent toujours. Marivaux avait su mettre le doigt sur quelques vérités concernant les rapports humains qui s’appliquent encore aujourd’hui. Le langage est certes moins fleuri mais l’oeuvre n’a pas pris une ride.

LE PITCH

Des ados se cherchent et s’embrouillent dans une cité.

LE RÉSUMÉ

Krimo (Osman Elkharraz) est assez discret. Il vit dans un HLM avec sa mère pendant que son père attend son jugement en prison. Sa copine Magalie (Aurélie Ganito) lui reproche de ne pas avoir donné signe de vie et le quitte sans pré-avis.

Le silence radio de Krimo s’explique. Il est tombé sous le charme de Lydia (Sara Forestier), une fille de sa classe qui fait du théâtre en compagnie de Rachid (Rachid Hami) et Frida (Sabrina Ouazani). Krimo ne sait pas comment faire pour attirer son attention. Il lui donne un peu d’argent pour qu’elle puisse se payer la robe de ses rêves et assiste aux répétitions, ce qui fait enrager Frida. Il faut dire qu’un rien la met en colère.

Krimo tente des approches timides. Il essaie d’inviter Lydia au cinéma. Celle-ci refuse. Nanou (Nanou Benhamou) et ses copines ont bien compris ce qui se joue. Magalie l’a compris également et ça ne lui plait pas. Elle le fait savoir à Lydia à la manière de Kaaris.

Tu le touches pas il est à moi. Ça fait deux ans, il m’a kiffé, j’lai kiffé et j’le kiffe encore! (…) J’vais t’défoncer ta race!

Krimo fait preuve de plus d’audace en demandant à Rachid de lui laisser le rôle d’Arlequin pour qu’il puisse jouer la pièce et ainsi se rapprocher de Lydia. Malheureusement, il fait un piètre acteur et la prof de Français (Carole Franck) exaspérée n’hésite pas à lui rentrer copieusement dans le lard.

Essaie de jouer quelqu’un qui a du pouvoir! Essaie de frimer! Essaie de sortir de toi pour aller vers un autre langage.

Il faut dire qu’elle a une pièce à livrer à la fin de l’année et qu’elle n’a pas envie de se couvrir de ridicule.

Krimo demande à Lydia de l’aider dans ses répétitions.

Tu veux pas m’aider? J’y arrive pas. Ça rentre, ça r’ssort, j’comprends rien. C’est des bêtes de phrases…

Un matin il se lance et tente d’embrasser Lydia qui le repousse. Elle réclame du temps pour réfléchir. Elle apprécie l’intérêt de Krimo mais ne l’aime peut-être pas au point de déclencher une guerre avec Magalie.

Fathti (Hafet Ben-Ahmed) apprend toute l’histoire de la bouche de son meilleur ami.

Tu sors avec elle?

Nan. J’lui ai demandé mais elle m’a dit ‘faut que je réfléchisse’.

Pourquoi faire?

Faut qu’elle réfléchisse…

Aaaah faut qu’elle réfléchisse… Elle s’prend pour qui cette meuf?? Normalement t’sais quoi tu vas voir la meuf et tu lui demandes. Si elle te kiffe elle va t’dire la réponse tout de suite. 

Ce en quoi il n’a pas tout à fait tort.

Agacé de voir son ami dans la tourmente, Fathti décide de prendre les choses en mains en volant le téléphone de Frida. Les choses vont s’accélérer. Les copines se disputent.

Après la menace, Fathti tente un peu de diplomatie. Il convoque Krimo et Lydia pour des négociations au sommet – dans une voiture volée. Lydia est paralysée. Elle n’arrive pas à se décider.

C’est la pression! Trop d’pression, j’peux pas moi!!

Les flics arrivent et utilisent la méthode dure pour intimider une bande qui n’avait rien fait d’autre que d’essayer de régler une situation amoureuse.

Krimo ne pensait pas que ça ira aussi loin. Il décide de lâcher l’affaire en abandonnant la pièce. C’est Rachid qui reprend son rôle d’Arlequin. Le public est ravi. Krimo regarde tout ça de l’extérieur.

Le lendemain Lydia appelle Krimo au bas de l’immeuble. Il la regarde du haut de sa fenêtre, sans lui répondre. Elle passe son chemin.

L'esquive

L’EXPLICATION

L’Esquive, c’est la difficulté d’être soi-même.

On n’est plus au XVIIIe siècle et pourtant il semble qu’on ait toujours autant de mal à échapper à son milieu social. Ces jeunes qui sont dans la galère jouent des rôles parce qu’il ne leur reste plus que ça. Lydia est la princesse courtisée par Krimo, le damoiseau un peu maladroit. Frida joue l’agitée. Fathti est le médiateur de la République. Dans cette cité encore plus qu’ailleurs, le poids du jugement est très important. Quand Fathti apprend que son Krimo s’est mis au théâtre il n’hésite pas à lui dire ce qu’il en pense :

En plus tu fais du théâtre comme un pédé? Tu vois pas que tu te fais une réputation de bâtard??

Krimo est comme il est. Il essaie d’être un autre, plus drôle et exhubérant. Il a du mal. Lydia essaie de le rassurer.

Au début c’est dur mais après va aller tout seul. Au début j’avais peur aussi. Tu crois que ça se fait comme ça ou quoi?

Elle l’encourage.

Mets toi dans la peau de ton personnage. Vas-y viens on recommence.

Ça ne marche pas. Krimo est un peu comme Todd dans Le Cercle des Poètes Disparus. On a du mal à lui arracher deux mots. Ce qui irrite profondément sa prof de Français qui n’a pas la psychologie du professeur Keating.

Amuse toi!  Vas y fais un effort! Il doit y avoir du plaisir à sortir de soi. A-mu-se toi!!

Tout le monde joue les durs. Ça parle vite et fort. Ça insulte. Ça prend la confiance mais pas ses responsabilités. Lydia sent évidemment que Krimo la désire. Elle l’incite inconsciemment à prendre des risques.

Il faut que tu t’avances plus sinon je peux pas t’esquiver…

A-t-elle songé sérieusement aux conséquences? S’attendait-elle à ce baiser? Pas sûr. Elle aurait peut-être du.

Tout le monde joue les durs et prend ses grands airs jusqu’à ce que la réalité ne les rattrape. C’est la police qui vient leur rappeler brutalement qu’ils ne sont que des enfants.

Cette expérience violente sert d’électrochoc à Krimo. Il est comme il est. Certainement pas un acteur. Ça n’est pas grave. Si Lydia ne l’aime pas, tant pis également. S’il n’a pas envie de descendre de chez lui, alors il n’a pas à le faire. Encore moins si Lydia le siffle. Il n’a peut-être pas pris part à la fête avec les autres. En tout cas, il est droit dans ses baskets.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

 

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.