NIXON

NIXON
Oliver Stone, 1995

LE COMMENTAIRE

Les politiques sont un visage sous le feu des projecteurs. Ils recherchent la lumière. On ne voit pas les hommes et femmes de l’ombre (cf Les Ides de Mars) derrière eux. On ne voit pas non plus leur propre part d’ombre, leurs doutes, leurs faiblesses, leur lâcheté et parfois même leur ignominie.

LE PITCH

Nixon (Anthony Hopkins) ré-écoute avec nostalgie tous ses enregistrements.

L’HISTOIRE

Ébranlé suite au scandale du Watergate, Richard Nixon essaie de trouver une issue honorable. Il se perd tellement dans ses propres mensonges qu’il n’arrive même plus à justifier ses magouilles auprès de ses chefs de cabinet Halderman (James Woods) et Ehrlichman (J. T. Walsh). Un an plus tard, Nixon s’isole. Il repense à son parcours en politique, lui le petit garçon venu de nulle part qui s’était fait marcher dessus par Kennedy, le fils de bonne famille.

They stole it fair and square.

Nixon est encore jeune. Ses conseillers lui recommandent d’attendre son heure. Blessé par un nouvel échec contre Pat Brown en Californie, il se met à douter. Ces élections l’ont peu à peu coupé de sa femme (Joan Allen). Les défaites l’ont affaibli. Peut-être n’est-il pas fait pour la politique?

Maybe I should get out of the game?

Il promet à sa femme qu’il ne se représentera plus jamais puis s’avance devant les journalistes pour leur annoncer la nouvelle.

Just think what you’re going to be missing. You won’t have Nixon to kick around anymore… because gentlemen this is my last press conference. Thank you and good day.

Nixon ne se coupe pas du monde. Il reste au contact des cercles d’influence Républicains. Il rencontre John Edgar Hoover (Bob Hoskins) et d’autres hommes peu fréquentables. Beaucoup de gens ont encore la victoire de Kennedy en travers de la gorge. De puissants hommes d’affaires Texans vont proposer à Nixon de le relancer. L’assassinat de JFK lui ouvre la voie vers la Présidence. Il brise sa promesse en reprenant du service.

Nixon développe la théorie du fou (mise à jour ces derniers temps par un autre fou) en bombardant sans ménagement le Cambodge, soit-disant pour mieux négocier la fin du conflit au Viet-Nam.

They can’t impeach me for bombing Cambodia. The president can bomb anybody he likes.

Il élabore ensuite la doctrine Nixon avec l’aide de son conseiller Henry Kissinger (Paul Sorvino) qui vise à un désengagement militaire des États-Unis dans le monde. À la place, le gendarme du monde soutiendra financièrement les pays qu’il estime être victimes d’agressions. Les terroristes d’aujourd’hui peuvent lui dire merci.

Nixon sombre rapidement dans la paranoïa. Il commence à parler de lui à la troisième personne.

I’d like to offer my condolences to those families. But Nixon can’t.

Il rencontre Mao et créée la détente avec les Communistes, ce qui irrite son appui Texan Jack Jones (Larry Hagman). Quand il annonce enfin la paix avec les honneurs au Viet-Nam après une guerre interminable, la presse le harcèle à propos du Watergate et de ses écoutes secrètes. Nixon se sent mal aimé, comme depuis toujours. Il s’accroche en essayant d’étouffer l’affaire. Sur les conseils de Hunt (Ed Harris) et voyant tout le monde autour de Nixon tomber comme des mouches, le fidèle John Deane (David Hyde Pierce) va lâcher le Président à son tour.

John, sooner or later, sooner, I think, you’re gonna learn a lesson that’s been learned by everyone who’s ever gotten close to Richard Nixon. That he’s the darkness reaching out for the darkness. And eventually, it’s either you or him. Your grave’s already been dug, John.

Le château de cartes s’effondre.  La puanteur du scandale devient insupportable. Nixon vire à tour de bras sans pouvoir éviter de démissionner. Il meurt finalement d’une crise cardiaque. De nombreux chefs d’états viendront saluer une dernière fois celui qui s’était vanté de ne pas être un escroc.

I’m not a crook! 

L’EXPLICATION

Nixon c’est la perversion.

Lors de l’une de ses conférences de presse, Kant a dit :  Détenir le pouvoir corrompt inévitablement le libre jugement de la raison. Il n’y a pas grand chose à dire de plus. Il faut se méfier du pouvoir. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons des organes qui empêchent une seule personne de centraliser tous les pouvoirs. On essaie de contrôler la tumeur.

There’s a cancer in the presidency and it’s growing.

Nixon était un gentil garçon à la base, dévoué à sa maman, bosseur et qui a beaucoup souffert de la mort de ses deux frères. Ce n’était pas un fils à papa. Il n’avait rien à se reprocher. Il n’était pas le plus costaud de son équipe de foot mais il se battait avec ses armes. D’ailleurs quand Nixon parle aux jeunes manifestants, il essaie de leur faire comprendre qu’il était comme eux. Il l’était sûrement.

40 years ago, I was like you, looking for answers.

C’était avant de devenir un homme politique sans scrupule. Que s’est-il passé? Le pouvoir l’a séduit puis rejeté deux fois. Cela suffit à créer une addiction chez Nixon. Il ne peut s’en passer. Il est comme Sarkozy qui remet les couverts.

I miss making love to the people. I miss entering a room. I miss the pure acting of it, John. I gotta get back in the arena.

Quand il arrive enfin au pouvoir, il est un homme du ressentiment, amer. Marqué par les défaites et conscient qu’il est arrivé au pouvoir grâce à une conspiration plus que par un véritable désir populaire. Il peut marquer l’histoire. À la place, il va pouvoir faire payer le monde entier.

You got the Constitution hanging by a thread because the old man went to Whittier instead of Yale.

Le pouvoir fait tourner la tête comme le dit Kissinger, encore meilleur que le sexe.

Power is the ultimate aphrodisiac.

Le pouvoir monte à la tête du président qui ne s’en méfie pas. Il l’a trop voulu. Sa tête tourne. Nixon devient quasiment schizophrène comme le fait remarquer Kennedy avec beaucoup de justesse.

I feel very sorry for Nixon because he doesn’t know who he is.

Nixon n’est plus lui-même. De fait, les gens ne le croit pas. Il n’arrive pas à emporter le peuple puisqu’il a perdu sa sincérité. Et on sait que la sincérité et la meilleure technique de vente.

Nothing sells like sincerity.

Les présidents sont devenus des vendeurs de tapis, rien d’autre. En France, quand Mitterrand a voulu créer un changement dans sa campagne en 1981, il s’est tourné vers Jacques Séguéla le publicitaire. Les politiques sont en campagne permanente et travaillent leur punchline. Le ‘Bring people together’ de Nixon a été repris de nombreuses fois par bien d’autres politiques par la suite.

Ce qui nous conduit à un autre problème qui est que Nixon, comme beaucoup d’autres, manque singulièrement de noblesse. Finalement il n’a voulu le pouvoir que pour le pouvoir. Une fois en place, il n’a pas l’étoffe.

Can I ask you a question? How the hell do you have the temerity to blackmail the President of the United States?

That’s not the question, John. The question is: why is he paying?

Il regarde le portrait de Kennedy et lui fait une confession. Il n’a pas réussi à s’élever. Il a été trop humain, c’est à dire faible. Et un président ne peut pas l’être. Kennedy est passé d’icône à martyr. Nixon, parce qu’il reflète trop monsieur tout le monde, n’inspire personne.

When they look at you, they see what they want to be. When they look at me, they see what they are.

 

Encore une fois, Nixon n’est pas un mauvais bougre. Il est juste un homme que le système a totalement perverti, prisonnier, ne pouvant absolument rien faire.

You can’t stop it, can you? Even if you wanted to. Because it’s not you, it’s the system. The system won’t let you stop it.

There’s… there’s more at stake here than what you want, or what I want.

Then what’s the point? What’s the point of being President? You’re powerless!

No. No, I’m not powerless. Because, because I understand the system, I believe I can, uh, I can control it. Maybe not control it totally, but tame it enough to make it do some good.

Sounds like you’re talking about a wild animal.

C’est le problème de la politique moderne. Le peuple crie « Tous pourris! ». Et ça n’est pas loin d’être vrai. Il faut néanmoins comprendre que la politique reste une discipline noble puisqu’il s’agit de travailler à l’organisation de la société. Tout le monde n’en est pas capable. Marine Le Pen l’a prouvé lors du débat. C’est un art compliqué de par la concurrence pour accéder au pouvoir et peu gratifiant dans la mesure où personne n’est jamais content. C’est une fosse aux lions où l’éthique est soumise à rude épreuve. Il faut nouer des alliances, un peu comme dans Koh Lanta. Benoit Hamon a du quitter l’île prématurément. Quand tout le monde se tire dessus, difficile de ne pas se prendre une balle perdue. Jacques Delors n’a pas renoncé à se lancer à la conquête de la présidentielle par hasard. François Fillon s’est fait shooter en plein vol. Ne parlons pas de DSK.

N’oublions pas non plus que la machine politique est lourde et qu’une personne seule ne peut la révolutionner. Même les politiques se présentant avec les meilleures intentions du monde se retrouvent pieds et poings liés. Obama avait promis qu’il mettrait le monde de la finance à terre. Suite à la crise des subprimes, les responsables sont tous restés en place (cf The Inside Job). Tout le monde a voulu y croire. Beaucoup ont été déçus. Et pourtant il a essayé et il fut l’un des rares à ne pas être mêlé à un scandale majeur, à la différence de Donald Trump et sa reine du porno. Macron n’est pas en reste. Le chevalier blanc, qui a lui aussi fait l’amour à la foule à en perdre la voix lors de son premier discours, s’est positionné comme le candidat hors système, ni droite ni gauche (mais bien liberal). Il sera jugé à la fin de son quinquennat.

 

 

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s