ATOMIC BLONDE

ATOMIC BLONDE

David Leitch, 2017

LE COMMENTAIRE

La chanteuse portugaise Wanda Maria Ribeiro Furtado Tavares de Vasconcelos a posé le postulat que les brunes ne comptaient pas pour rien face à des blondes favorites de ces messieurs. C’était en 1986. Depuis, les choses ont changé. Le climat s’est réchauffé. Les blondes ont rétabli la balance. Elles ont fait la paix avec les brunes. Et surtout, elles se moquent désormais pas mal de ce que peuvent penser les hommes.

LE PITCH

Dans le Berlin de la fin des années 80, une espionne fait le mur.

LE RÉSUMÉ

Lorraine Broughton (Charlize Theron) est auditionnée à Londres par ses supérieurs Eric Gray (Toby Jones) et C. (James Faulkner) des services de renseignement de sa Majesté, en présence d’Emmet Kurzfeld (John Goodman), représentant de la CIA (cf Raisons d’état).

En question, le bazar qu’elle a semé à Berlin et surtout la mort de l’agent du MI6 David Percival (James McAvoy) qu’elle a causé.

Broughton avait été envoyée en Allemagne pour retrouver une liste risquant de compromettre bon nombre d’agents dans les deux camps. James Gascoigne (Sam Hargrave) avait mis la main sur cette liste. Puis il a été tué par Yuri Bakhtin (Jóhannes Jóhannesson) souhaitant revendre la liste au plus offrant, n’en déplaise à son supérieur au KGB Aleksander Bremovych (Roland Møller). Broughton avait pour mission de récupérer cette liste, en collaborant avec Percival, tout en se méfiant d’un certain Satchel, agent double donnant des cauchemars aux services britanniques.

Après une succession de trahisons, elle parvient à démontrer que Percival était Satchel et que la fameuse liste a été perdue. Embarrassant pour tout le monde. C. préfère enterrer l’affaire.

Your mission never took place.

Merci, bonsoir. Circulez. Y’a rien à voir!

Trois jours plus tard, Broughton, alias Satchel, retrouve Bremovych dans un hotel où elle est censée lui fournir la liste tant attendue. En vérité, elle ne lui fournit rien du tout puisqu’elle le tue!

I never worked for you. You worked for me… Every false intel I gave you, a rip in the iron curtain. Every piece of intel you gave me, a bullet in my fucking gun. I want my life back.

Broughton était donc un agent britannique, prétendant être un agent double pour le compte du KGB, mais qui oeuvrait depuis le début… pour la CIA. Elle monte à bord d’un jet privé pour Langley en compagnie de Kurzfeld qui a pris possession de la liste. La blonde atomique a bien trompé son monde.

I’m glad it was convincing.

L’EXPLICATION

Atomic Blonde, c’est s’occuper comme on peut.

L’espionnage est un métier respectable puisqu’il touche à la complexité du monde (cf Tenet). Ce qui distingue l’espion est qu’il sait nager, contrairement au commun des mortels qui ne s’épanouit que sur la terre ferme – où rien n’est mouvant. Les bons espions sont ceux qui savent nager dans des courants contraires, sans se noyer – et avec un certain sens de l’humour (cf OSS 117).

Saving the world is cool but staying alive is the main objective.

Les très bons espions sont ceux qui parviennent à nager dans cet océan pour aller à la pêche aux informations pour le compte de leur gouvernement. Car on sait que l’information est le nerf de la guerre. L’information vaut de l’or. Encore faut-il qu’il s’agisse de la bonne information…

Pour y parvenir, ces très bons espions savent qu’ils ne doivent se fier à personne. C’est la règle absolue.

This is highly sensitive. Trust no one.

La meilleure manière de ne dépendre de personne est encore de jouer avec tout le monde. C’est exactement ce que fait Broughton avec beaucoup de talent puisqu’elle fait danser les Anglais et les Soviétiques pour les Américains, tout en couchant avec la Française. Bravo. Elle tient un discours tellement pragmatique que tout le monde aurait pourtant du comprendre pour qui elle travaille véritablement.

These relationships aren’t real. They’re just a means to an end.

Percival l’a d’ailleurs compris depuis le début…

Dedication, loyalty can be very rare these days.

Percival a compris que les femmes sont en train de passer maîtresses à ce jeu dangereux (cf Nikita). Elles ont une longueur d’avance (cf Red Sparrow).

Women are always getting in the way of progress, aren’t they?

Percival n’ignore pas que le monde fonctionne grâce aux secrets. Les médias nous intoxiquent afin que nous puissions continuer à dormir tranquille et retourner au  bureau le lendemain comme si de rien n’était. Les agents secrets, eux, sont sortis de cette matrice (cf Matrix). Ils connaissent l’envers du décor.

We know the difference.

Le problème de Percival est qu’il s’est lassé de ce jeu. Ce Punk romantique est tombé amoureux de Berlin. Il en a marre des mensonges et préférerait pouvoir profiter de sa musique techno sans se prendre la tête.

So, what have I learned after all this time? After all the sleepless nights, lying to friends, lovers, myself? Playing this crooked game in this crooked town filled with backstabbers and four-faced liars? I’ll tell you what I’ve learned. One thing and one thing only. I fucking love Berlin!

Il a la liste et pourrait mettre fin à tout ça.

There’s only one question left to ask. Who won? And what was the fucking game anyway?

Broughton doit absolument l’en empêcher pour que le jeu continue. L’identité des agents ne doit surtout pas être révélée, sinon le voile risquerait d’être levé et il n’y aurait plus de mystère. Un monde s’écroulerait véritablement. Les États-Unis ont intérêt à maintenir la situation telle qu’elle est car toutes les autres nations se noient dans ce flou artistique, pendant que la CIA tire les ficelles avec brio.

Il ne s’agit pas que d’une histoire d’amour de la nation ou d’idéologie. Sur le plan personnel, Broughton a tout autant intérêt à maintenir le status quo car elle ne saurait pas quoi faire autrement. Elle est la maîtresse des secrets. Plus de secret, plus de pouvoir. À la façon d’une anguille, cette femme ne peut s’épanouir pleinement qu’en eaux troubles. Personne ne peut l’attraper. Les rares qui parviennent à la toucher se prennent une décharge électrique. Ce monde de manigances n’a pas besoin de mur. Elle s’en accommode parfaitement. Il n’y a pas de sot métier.

Par ailleurs, elle n’aime pas la techno.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.