TENET

TENET

Christopher Nolan, 2020

LE COMMENTAIRE

C’est le caractère incroyablement complexe de la vie qui la rend mystique. Certains se font des noeuds au cerveau pour essayer de comprendre, sans jamais trouver. D’autres passent dans l’envers du décor pour jouer avec les règles (cf Matrix). L’immense majorité préfère sortir les masques à oxygène et attendre gentiment que l’avion s’écrase.

LE PITCH

Un agent secret emprunte les couloirs du temps pour empêcher la fin du monde.

LE RÉSUMÉ

En mission sauvetage à Kiev, un agent de la CIA (John David Washington) se fait capturer puis torturer. Il préfère se saborder plutôt que de dénoncer les membres de son équipe. Grand prince!

Il s’agissait en fait d’un test. Le voilà désormais dans la cour des grands.

That test you passed, not everybody does. Welcome to the Afterlife!

Le protagoniste y découvre qu’une technologie a été développée dans le futur pour renverser l’entropie. Un trafiquant d’armes du nom d’Andrei Sator (Kenneth Branagh) remonte le temps à l’envers afin de collecter suffisamment de plutonium pour en finir une bonne fois pour toute (cf Dr Folamour). Souffrant d’un cancer inopérable, il emmène tout le monde avec lui dans sa chute. Après lui le déluge!

When I die the world dies with me. 

Le protagoniste a la mission de sauver le monde.

This is about survival.

Il gagne la confiance de Kat (Elizabeth Debicki), la femme otage de Sator, pour mieux se rapprocher du dangereux maniaque. Dans sa tâche, il est assisté par Neil (Robert Pattinson). Les deux hommes vont devoir se rendre jusqu’en Sibérie et empêcher une explosion fatale pour l’humanité sur deux timelines différentes.

Pendant ce temps, sur la côte Amalfitanaise, Sator veut profiter d’un dernier coucher de soleil avant de mourir. Tranquille. Kat se trouve sur son yacht pour lui faire savoir que le monde lui survivra.

Grâce à Neil, le protagoniste parvient à éviter le pire dans les toutes dernières minutes. En l’occurrence, Neil travaille au service du protagoniste, qui se trouve être à la tête de l’organisation – sans le savoir (cf Cypher). C’est d’ailleurs lui qui sauve encore Kat de l’attentat fomenté par la vicieuse Priya (Dimple Kapadia). Net et sans bavure. En toute discrétion.

ob_98238d_t-0

L’EXPLICATION

Tenet, c’est bénis soient les agents secrets (cf OSS 117)!

Postulat de départ : nous vivons dans un monde clair obscur.

We live in a twilight world.

Ce qui veut dire que les choses ne sont pas aussi simples qu’on veut bien nous le faire croire. En réalité, le monde est même ultra-sophistiqué, régi par des lois que nous sommes encore très loin de maîtriser. Par exemple, l’entropie n’est pas qu’un mot lâché au hasard d’une conversation pour se donner l’air intelligent. En physique, c’est une grandeur thermodynamique associée à un système de particules. En mathématique, c’est encore autre chose. On ne parlera même pas de ce que l’entropie signifie en informatique…

La vie n’est pas manichéenne. Pas de bleus d’un côté et de rouges de l’autre. Ni de gentils et de méchants. C’est beaucoup subtil que cela. Nous évoluons plutôt dans une sorte de brouillard opaque (cf Insomnia), en faisant mine de savoir où nous allons alors que nous naviguons à vue. La plupart préfère se satisfaire de rester en surface plutôt que d’essayer de lire entre les lignes. Qu’y pourrait-on y gagner mis à part découvrir que rien n’a de sens?

C’est pourquoi on préfère aller à l’opéra, assis confortablement sur nos sièges. Fermer les yeux sur ce qui se passe dans les coulisses où pourtant des hommes et des femmes se battent farouchement. À Kiev, le protagoniste se démène pour empêcher des bombes d’exploser, sauvant la vie à une audience endormie. Trop de personnes ne veulent pas vraiment voir (cf Le Prestige).

Pour simplifier, cette guerre semble se faire au nom d’une certaine idée de l’univers. D’un côté, des psychopathes (cf The Dark Knight) ou des désespérés (cf Joker) veulent semer le chaos. Ils veulent voir le monde réduit à néant, ou en cendres. On les appelle souvent des terroristes, c’est à dire des gens dangereux, pas comme nous. Des égoïstes comme Andrei Sator et sa logique d’enfant gâté.

If he can’t have it, no one can.

À cause de leurs caprices, l’histoire pourrait complètement s’arrêter.

De l’autre côté du miroir, il y a les gardiens du temple.

Celles et ceux qui agissent dans l’ombre pour que la vie continue (cf Atomic Blonde). Ils conduisent le bateau pendant que la patronne prend le soleil derrière.

Des adultes responsables dont la mission est de préserver l’ordre en place (cf Piège de Cristal), sans faire de vague. Efficaces, ils travaillent sans faire de bruit. En secret. On ne les remarque pas. Ils s’assurent que la vie puisse être douce, que la terre tourne afin que les consommateurs puissent faire les boutiques pour dépenser l’argent qu’ils auront gagné en travaillant honnêtement.

Ces anges gardiens ont fait voeux d’agir pendant que les autres dorment sur leurs deux oreilles.

It’s not an excuse to do nothing. (…) We’re responsible.

Ces personnes sont profondément désintéressées, comme le protagoniste qui a préféré offrir sa vie pour les autres (cf Raison d’état).

Des agents fiables comme Neil, toujours très terre à terre.

What do you believe?

What’s happened happened.

Grâce à eux, l’apparente simplicité du monde peut être préservée. Pas besoin de se poser de question. Barbara (Clémence Poesy), la scientifique qui brief le protagoniste, ne lui dit-elle pas :

You’re not here for the why, you’re here for the how.

On n’est pas là pour se poser des questions. Au cours de son aventure, le protagoniste ne comprend rien lui-même. On lui répète souvent qu’il est à côté de la plaque.

You miss the point.

Comment lui en vouloir? Il est confronté à des événements inexplicables, qui défient l’entendement pour le commun des mortels. Les agents voient le réel tel qu’il est : différent.

You have to start looking at the world in a new way.

Il ne comprend pas plus que les autres mais il fait son travail avec professionnalisme. Conscient de la complexité, sans chercher à la comprendre ni à la résoudre. Il se bat pour la préserver. Pendant ce temps, l’immense majorité fait mine de ne pas voir la réalité comme elle est. De toute façon, très peu de personnes ont les moyens intellectuels de le faire.

Don’t try to understand it.

La terre ne s’arrêtera pas de tourner. Enfin, on l’espère.

Continuons de poster nos vies sur les réseaux sociaux pendant que les agents secrets s’occupent de sauver le monde et déjouer des attentats terroristes, sans que personne ne le sache. C’est grâce à eux que nous pouvons continuer de savourer du grand spectacle sur fond de puzzle, sans vraiment rien y comprendre. Ce n’est pas grave, tant que ça castagne et que nous nous sentons en sécurité à la fin. Qui se soucie de comprendre quoi que ce soit?

Tout va bien.

Grâce aux agents secrets, y’a plus de problème.

Soyons un peu reconnaissants.

Comme disait Einstein : N’importe quel type intelligent peut faire les choses plus compliquées. Mais il faut du génie pour faire plus simple.

Et Einstein était loin d’être bête.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

8 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.