IO

IO

Jonathan Helpert, 2019

LE COMMENTAIRE

Le changement climatique nous rappelle que la vie est faite de cycles, que les ressources de la planète ne sont pas infinies et qu’à ce titre, nous sommes tous soumis à un compte à rebours. Tout n’est pas si facile, tout ne tient qu’à un fil. En effet, nous n’échapperons pas au moment où nous devrons nous regarder dans le blanc des yeux et tenir un discours de vérité.

LE PITCH

Une survivante de l’apocalypse ne doit pas rater le dernier taxi pour l’espace.

LE RÉSUMÉ

Après avoir pollué la planète au point que l’air soit devenu irrespirable, l’espèce humaine a fini par quitter la terre comme des rats quittent le navire.

It’s like we were doomed to destroy our planet. Some say it was because of the increasing pollution. I just call it human nature. A few scientists predicted what would happen. (…) People would start dying in their sleep… suffocating in the streets, the blood in their veins turning black. « An unexpected change in atmosphere composition, » they said. To me it was just our planet desperately trying to survive by kicking us out. So one day, a hundred ships flew off into the sky.

Sam Walden (Margaret Qualley), la fille du professeur émérite Harry Walden (Danny Huston) a pris la décision de rester pour sauver ce qui pourrait encore l’être. Tous les jours, elle va faire des expéditions en zone contaminée afin de faire des prélèvements, puis elle remonte sur les hauteurs – là où on peut encore respirer sans masque à gaz.

Malheureusement, une tempête dévaste sa base et saccage ses expériences. Son compagnon est déjà parti sur IO. Dans leur correspondance, il insiste pour qu’elle le rejoigne au plus vite. Le moment semble venu car la dernière navette part dans quelques heures. Il n’y a plus d’espoir sur terre. La vie l’appelle ailleurs.

Micah (Anthony Mackie), un ancien professeur de philosophie, s’arrête en chemin alors qu’il se rend vers la base de lancement. Il est déterminé à emmener la jeune scientifique avec lui.

Sam apprend que son compagnon a accepté de s’embarquer sur une mission vers Alpha du Centaure qui va durer une dizaine d’années. Elle a une liaison avec Micah et consent à le suivre – presque par dépit tant elle ne souhaite pas abandonner la terre.

Avant de partir, ils découvrent qu’une abeille semble résister à l’air toxique. Sam décide de rester. Micah s’en va.

Quelques temps plus tard, Sam est rejoint par son enfant sur la plage. Elle écrit à Micah pour lui dire de revenir.

The waves are crashing on the shore and the wind is blowing in my hair. Tell them it feels good, tell them the dark clouds have given way to the ocean mist, tell them a new world awaits us, tell them we’re waiting for you. Waiting for you to come back. 

L’EXPLICATION

IO, ce ne sont pas que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Dans une situation environnementale devenue intenable, il est évident qu’il est nécessaire de changer d’air. Seule Sam reste à son poste. Pourquoi?

Pour réussir là où son père a échoué (cf Interstellar)? Le scientifique aurait aimé pouvoir trouver une solution permettant d’éviter le désastre. Ce ne fut pas le cas. Elle peut certainement faire mieux.

Parce que Sam est une fervente écologiste, amoureuse de la planète bleue? Elle ne comprend pas pourquoi nous cherchons ailleurs ce que nous avons sous la main. Les colons emporteront avec eux toutes nos mauvaises habitudes (cf Wall-e). Nous serions mieux inspirés de faire le ménage chez nous, plutôt que d’aller salir ailleurs.

We have learned to fear our planet and fled to the stars in search of a new one. But the fascination for other worlds could not turn my eyes away from the beauty of our home.

Sam a pourtant toutes les raisons du monde de partir à son tour :  Non seulement elle met sa santé en danger en restant sur une planète où elle est désormais confrontée à la solitude (cf Shining), mais en plus son amoureux est sur Io.

Pourtant elle s’obstine, plus têtue qu’une mule. Elle pourrait être l’imbécile qui ne change pas d’avis.

Elle ne l’est pas, parce qu’elle sait pourquoi. Ce n’est pas juste une question de posture. Sam a des convictions. Elle est fidèle et de ce point de vue, elle ne peut pas quitter sa Terre. La conversation qu’elle a avec Micah l’éclaire :

Do you think it’s absurd to love someone that’s millions of miles away?

Not at all. So ancient is the desire for one another which is implanted in us. Reuniting our original nature, seeking to make one of two and healing the state of man.

En réalité, elle ne cherche pas à se réunir avec Elon. Au contraire, elle veut surtout ne pas se désunir avec la Terre en laquelle elle croit toujours. Contrairement à une Stoïcienne qui quitterait la pièce enfumée, Sam ne baisse pas les bras face à la difficulté.

Earth is not dying, it’s being reborn.

Elle ré-interprète en ce sens les dernières paroles de son père :

Don’t underestimate the power of human connection. That’s all there is. There is no bigger meaning. Just human connection.

Sam entretien une relation humaine très fort avec la nature. Elle est une vraie fille du cru. Pas question de partir dans l’espace pour y construire une vie synthétique. De ce point de vue, elle est le capitaine, pas le marin – pour reprendre les paroles de la Bamba.

Les faits lui donneront raison, son amoureux se révélera être un gros égoïste qui demande à sa copine de le rejoindre pour finalement suivre sa propre voie. Fumier. Par ailleurs, la terre ne la trahit pas. Une reine abeille survit aux nouvelles conditions, montrant que la vie trouve toujours un chemin (cf Life, Jurassic Park). La preuve qu’on peut ne pas changer d’avis et être dans le vrai.

C’est à se demander si Sam a vraiment quelque chose à gagner au retour sur terre de toutes les girouettes qui sont parties dans la mission Exodus.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.