LIFE

LIFE
Daniel Espinosa, 2017

LE COMMENTAIRE

La vie ne commence jamais pas de manière grandiose. Avant d’être les êtres humains « kromignons » que nous sommes, nous n’étions que de vulgaires Cro-magnons. Et encore avant, nous n’étions qu’amibes. Donc sachons nous rappeler humblement que nous ne sommes pas parti de grand chose. Sachons aussi réaliser que la première forme que l’amibe a prise fut tout simplement celle d’un spermatozoïde. Ça donne quand même matière à réfléchir.

LE PITCH

Des astronautes de la station internationale de l’espace découvre une trace de vie sur Mars.

LE RÉSUMÉ

L’équipe de la commandante Katerina Golovkina (Olga Dihovichnaya) intercepte une sonde qui revient de Mars avec des prélèvements de terres. Le biologiste Hugh Derry (Ariyon Bakare) en extrait quelques cellules et procède à leurs analyses. Après quelques petites manipulations atmosphériques, il réalise que cet organisme est vivant. Tout le monde est évidemment très excité par cette découverte, Hugh Derry le premier. Cette forme de vie n’est que muscle, cerveau et oeil.

Les écoliers américains suivent les aventures de l’espace en direct et décident de baptiser cet organisme « Calvin ».

Calvin réagit aux mains de Hugh et lui tourne autour des doigts. Après un accident thermique dans la capsule, il ne montre plus de réaction. Inquiet de la santé de se trouvaille, Hugh essaie de le réanimer par des petites décharges électriques. Calvin devient brusquement agressif. Il s’empare de la main de Hugh puis la broie. Les membres de l’équipage sonnent aussitôt l’alarme mais Hugh est déjà tombé dans les pommes. Plus inquiétant, Calvin s’infiltre dans l’un des gants de protection qu’il déchire pour mieux s’en échapper. Il fait connaissance avec le rat du laboratoire puis l’asphyxie violemment. L’un des pilotes, Rory Adams (Ryan Reynolds) prend le risque de rentrer dans la cabine pour venir en aide à Hugh.

Rory parvient à sauver le biologiste, pas à temps pour se sauver lui-même. Calvin s’est attaché à sa jambe. Rory garde son calme puis se libère en électrocutant Calvin. L’animal tente de se cacher alors que Rory essaie de le brûler au chalumeau. Rien n’y fait. Calvin finit par s’introduire tout entier dans la bouche de Rory et le mange de l’intérieur de façon assez répugnante il faut le dire.

C’est la panique sur la station. D’autant que Calvin a pris de l’épaisseur et qu’il réussit à s’échapper par une bouche d’aération.

La communication avec la terre est coupée. Katerina prend ses responsabilités. Elle tente une sortie pour réparer l’antenne. Elle se fait attaquer par Calvin et meurt asphyxiée. L’ingénieur Sho Murakami (Hiroyuki Sanada) essaie de démarrer les moteurs pour empêcher Calvin de pénétrer de nouveau dans la station. Non seulement il échoue mais en plus il a changé la trajectoire de la station qui se retrouve en orbite vers la terre.

Calvin continue de faire le tri parmi les membres de l’équipage en mangeant Hugh. Miranda (Rebecca Ferguson) lance un SOS vers la terre qui envoie immédiatement une capsule Soyouz pour repousser la station loin de la terre. Pendant ce temps, les membres de l’équipage encore à bord tentent d’échapper à Calvin. Sho se cache. Et David (Jake Gyllenhaal) cherche à isoler l’alien et le priver d’oxygène pour le tuer. Calvin est increvable. Il finit par avoir la peau de Sho et dévore les membres de Soyouz.

David a une idée. Il va se sacrifier en attirant Calvin avec lui vers l’une des capsules de sauvetage puis se projeter dans l’espace. Tandis que Miranda pourra profiter de l’autre capsule et se diriger vers la terre. Le plan fonctionne jusqu’à ce que Calvin attaque David et l’empêche de projeter sa capsule dans l’espace comme prévu. Les deux capsules s’entre-choquent. Et c’est finalement Miranda qui se retrouve prisonnière de l’espace et David qui fonce droit vers la terre en compagnie du monstre.

La capsule amerrit dans les eaux Vietnamiennes. David, que Calvin n’a pas encore complètement ingurgité, essaie de mettre en garde les pêcheurs. Les pêcheurs ne comprennent apparemment pas l’anglais. Ils ouvrent le sas alors que d’autres bateaux se pressent autour de la capsule.

live-movie-trailer

L’EXPLICATION

Life c’est la vie inarrêtable.

Le Dr Malcolm est le premier à l’affirmer dans Jurassic Park: « La vie trouve toujours un chemin ». On se bat contre la vie. On essaie de l’orienter, de l’étouffer mais elle finit toujours par nous déborder. Un peu de la même manière, Calvin parvient à s’échapper de sa prison de verre. Il est insaisissable. Et il grandit au fur et à mesure.

La vie ne va pas que dans un sens. Évidemment c’est terrible que Calvin tue tous les membres de l’équipage ou presque. On ne peut que le regretter. On redoute aussi son arrivée sur terre, surtout avec le festin de Nems qui l’attend. La croissance de Calvin inquiète car elle apparait comme une menace pour nous autres. À aucun moment on ne réalise que Calvin ne fait peut-être que se battre pour sa propre survie.

It’s just surviving. Life’s very existence requires destruction. Calvin doesn’t hate us. But he has to kill us in order to survive.

On pense que Calvin tue par instinct comme n’importe quel autre Alien. C’est une grossière erreur. À l’origine, Calvin est en captivité. Et malgré tout, il ne montre aucun signe d’hostilité à l’égard de Hugh. Plutôt sympa. Il est plus curieux qu’autre chose. À aucun moment – contrairement à Arrival – on a essayé d’entamer un quelconque dialogue avec Calvin qui n’est agressif qu’après que Hugh ne lui envoie des coups d’électricité. Ce qui n’est quand même pas très cool de la part de Hugh. Si on veut réveiller quelqu’un après un choc émotionnel, on ne s’y prend pas avec un défibrillateur. Calvin tue le rat car celui-ci lui éternue au nez, ce qui n’est pas très poli. Et peut-on sincèrement en vouloir à Calvin de tuer Rory après que celui-ci n’ait tenté de le brûler vif? En d’autres temps, ceux qui brûlaient les autres au chalumeau portaient des costumes noirs et n’étaient pas connus pour être des bisounours. On ne reproche jamais à Philippe Noiret de tuer du Nazis dans le Vieux Fusil. Quand il comprend que le vaisseau va errer dans l’espace et manquer d’oxygène, qui est aussi vital pour lui, Calvin cherche logiquement à trouver un moyen de finir sur terre. La vie est une d’une logique implacable. Calvin ne tue personne, il ne fait que s’accrocher à la vie.

On espère que les Vietnamiens l’accueilleront avec un peu plus d’intelligence et de pacifisme. Calvin n’est peut-être qu’un alien incompris qui ne cherche rien d’autre que de faire des câlins?

Sinon et bien la vie ne sera rien d’autre qu’un cycle. Les dinosaures ont eu leur chance et se sont éteints. L’humanité aura eu sa chance avant de céder la place aux ectoplasmes. Comme le Parti Socialiste, le Milan AC de Berlusconi ou comme Michel Drucker. Rien n’est éternel.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

3 commentaires

  • J’aime beaucoup ton analyse des choses. Je reviendrais probablement faire un tour. Je t’avoue qu’à la toute fin je n’avais pas saisi que les capsules c’étaient entrechoquées et comment ça se faisaient que la fille ce retrouve dans l’espace et le martien sur Terre ^^.

    • Merci Pasqué. Beaucoup d’autres analyses sur ce site… N’hésite pas non plus à partager ton interpretation.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.