LE PROJET BLAIR WITCH

LE PROJET BLAIR WITCH

Daniel Myrick, Eduardo Sanchez, 1999

LE COMMENTAIRE

On remplit notre existence de projets qui nécessitent des travaux de groupe ou des workshops interminables pendant lesquels les uns et les autres rivalisent d’ingéniosité pour prendre le leadership. Les salles de réunions remplacent les champs de bataille. Ces affrontements paraissent ridicules quand le décor disparaît et qu’on se retrouve seul dans la forêt, où il ne nous reste plus que nos yeux pour pleurer.

LE PITCH

Un groupe d’étudiants part à la recherche d’une sorcière.

LE RÉSUMÉ

Heather Donahue, Michael C. Williams, and Joshua Leonard tournent un documentaire sur la sorcière de Blair. À Burkittsville, un certain Rustin Parr aurait kidnappé huit enfants dans les années 40. Les regroupant par pairs dans sa cave, il en forçait un à regarder le mur pendant qu’il tuait l’autre. Parr aurait affirmé être possédé par l’esprit de Elly Kedward, une femme condamnée pour sorcellerie au XVIIIe siècle. Le groupe d’étudiants interviewent également Mary Brown, une marginale, qui affirme avoir aperçu la sorcière dans les bois.

Le trio part s’y promener. Une succession d’évènements étranges commencent à sérieusement les inquiéter. Puis ils se perdent. Mike s’est débarrassé de leur carte. Heather pique un crise. Josh disparait, laissant derrière lui un morceau de chemise, quelques dents et ce qui ressemble à un morceau de langue.

Ça sent la fin. Heather s’excuse auprès des familles.

I am so so sorry for everything that has happened.

Quelque part, Josh appelle à l’aide désespérément. Heather et Mike suivent ces cris qui les conduisent à une maison abandonnée, dont les murs sont couverts de traces de mains d’enfants. Mike et Heather foncent d’abord au grenier. Puis Mike croit entendre Josh à la cave. Il descend les escaliers puis se fait attaquer et lâche sa caméra. Heather descend le rejoindre et le trouve debout face au mur avant de se faire attaquer à son tour. Sa caméra tombe également au sol.

Le documentaire est terminé.

blair-witch-project

 

L’EXPLICATION

Blair Witch, c’est la réussite dans l’échec.

Heather, Michael et Joshua ont l’enthousiasme de leur jeunesse. Ce qui est nécessaire mais pas suffisant pour réussir. Ils sont aussi redoutablement naïfs et vont accumuler les erreurs stratégiques dans cette forêt de l’entreprenariat qui va conduire leur projet à la banqueroute.

Comme beaucoup de jeunes entrepreneurs, ils ont peu de moyens. Pas grave. On peut ne pas avoir de pétrole tant qu’on a des idées. L’absence de fonds n’a jamais empêché personne de débuter. Alors les trois intrépides font avec les moyens du bord. Ils partent un peu trop à l’aventure sans avoir un agenda clair. On se rend compte rapidement que sans objectif précis, ni feuille de route, l’entreprise ne peut pas aboutir. Leur business plan est bancal.

Ils effectuent un travail de recherche préalable pour s’informer et maîtriser leur sujet. Une étude de marché. En réalité, leurs sources ne sont pas fiables et ils ne font que s’abreuver de légendes en tout genre qui les perturbent plus qu’autre chose. Difficile dans ces conditions de se faire un véritable point de vue.

Durant leur exploration, Mike prend la décision unilatérale de jeter la carte. Erreur. C’est un symbole. La carte n’était plus un guide, elle était devenue un objet rassurant. Par ailleurs, cette décision prise sans consultation montre le manque de cohésion du groupe. Le dialogue est rompu. C’est le premier motif de zizanie. L’harmonie est brisée (cf Jusqu’au déclin). C’est précisément le moment de ne pas céder à la panique. Or c’est précisément le moment où on commence à voir l’apparition de signaux terrifiants, indiquant la possibilité d’un échec.

blairwitch

La peur paralyse et Heather n’arrive plus à prendre de décision.

I’m scared to close my eyes, I’m scared to open them!

Le groupe n’avance plus.

Il souffre dès lors du syndrome classique de défection. Quand l’entreprise s’essouffle, on perd la motivation et le moral. Le rat Josh quitte le navire, sans dire au revoir. Kidnappé par ses propres peurs.

Affaibli et manquant de ressource, le groupe s’épuise. La fatigue encourage le doute. Mike et Heather se mettent à entendre des voix. Ils essaient de tenir bon puis finissent par perdre leur lucidité en mangeant des feuilles mortes. Au coeur de la tempête, ils font l’erreur de sortir de leur tente, courant vers leur perte sans le savoir.

On peut blâmer tout le monde dans cette histoire. Tout d’abord Heather, une patronne qui a cruellement manqué de vision. Mike qui a trahi le groupe. Et Josh qui l’a abandonné.

Globalement les garçons se sont beaucoup trop appuyés sur Heather. Ils lui ont trop fait confiance.

You gonna write us a happy ending, Heather?

La responsabilité était trop lourde pour les épaules de la jeune fille. Quand le patron se met à faire des bêtises, il est du devoir des employés de le rappeler à l’ordre. Ces garçons ont été de vrais blaireaux.

Heather tente d’assumer le naufrage dans son post-mortem.

I insisted on everything. I insisted that we weren’t lost. I insisted that we keep going. I insisted that we walk south. Everything had to be my way.

Parce qu’elle n’a pas réussi à composer, parce qu’elle a voulu faire les choses à sa façon, Heather a fini par se faire détester. Josh et Mike n’arrivaient tout simplement plus à la blairer. Malgré ses efforts, le mal est fait. Les uns et les autres n’ont pas réussi à regarder la réalité en face. Personne n’a su faire son auto-critique à temps et le couperet est tombé. La forêt est à l’image du monde des affaires, sauvage, qui ne pardonne pas (cf Joy).

Qu’Heather soit ou non la sorcière n’est pas la question (Cf the witch). Il ne s’agit pas là d’une histoire de fantômes. Plus simplement de la limite du modèle start-up.

Malgré tout, le contre-exemple de cette entreprise aura néanmoins permis au projet de rapporter plus de 4,000 fois la mise au box-office. La preuve qu’on apprend qu’on apprend toujours plus dans l’échec. Pour peu qu’on sache s’en relever.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

7 commentaires

  • On cherche pas a savoir qui est la sorcière, juste ce qu’il s’est passé a la fin, t’as rien expliqué qu’on savait pas déjà

    • Merci pour ton commentaire. Si tu cherches à savoir ce qui s’est passé à la fin, tu n’es effectivement pas au bon endroit. Je ne sais pas ce qui s’est passé à la fin, pas plus que quelqu’un d’autre. Je t’invite à rejoindre un forum de discussions (interminables) où tu pourras sûrement trouver de nombreuses opinions sur ce sujet. Tu y trouveras je l’espère ta réponse mais tu ne trouveras jamais LA réponse car il n’y en a pas. Ce qu’il s’est passé à la fin est une énigme. Maintenant, si tu veux regarder Blair Witch Project sous un autre angle en te demandant ce que te raconte cette histoire de trois étudiants qui partent faire un documentaire dans les bois, plutôt que de chercher à résoudre l’énigme finale, alors tu peux relire cette explication et me dire ce que tu en penses.

  • J’ai lu tout votre texte pour au final ne pas avoir d’explication sur la fin du film !!! merci pour cette perte de temps.

    • Merci pour votre commentaire Anna. Sachez d’abord qu’on ne perd jamais son temps.
      Si vous tenez absolument à obtenir une réponse, alors je vous renvoie à cette vidéo:

      Il vous suffira de remplacer « Pékin » par « Blair ».

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.