REQUIEM FOR A DREAM

REQUIEM FOR A DREAM
Darren Aronofsky, 2000

LE COMMENTAIRE

Quelle est belle la jetée de Coney Island. Calme et paisible, elle sent bon le frais et les arômes de fête foraine. Avec son coin de ciel bleu, elle évoque la jeunesse bercée par l’image de cette fille en robe rouge, presque aussi belle que celle dans Matrix. C’est un beau souvenir aux contours un peu flous. Parce que tous les rêves ont une fin. De toute façon, aucune romance ne fait pas le poids face à l’ouragan Sandy.

LE PITCH

Harry Goldfarb (Jared Leto) fait du hors-piste dans la poudreuse et se prend une avalanche.

LE RÉSUMÉ

Sara (Ellen Burstyn), la mère d’Harry passe son temps à regarder la télé. Après avoir perdu son mari il y a des années, sa vie bascule de nouveau lorsqu’elle apprend qu’elle a gagné le droit de passer dans son émission préférée Juice by Tappy (Christopher McDonald). Cette nouvelle la sort de sa torpeur.

I’m somebody now, Harry. Everybody likes me. Soon, millions of people will see me and they’ll all like me.

Elle veut se faire belle et tient absolument à porter une robe dans laquelle elle ne rentre plus. Incapable de suivre son régime, elle consulte un médecin peu scrupuleux qui va lui prescrire un remède du tonnerre: des amphétamines.

Son fils Harry vivote. Son passe temps favori est de piquer le poste de TV de sa mère afin de le revendre pour se faire un peu d’argent, dans le but de se piquer les veines avec son pote Tyrone (Marlon Wayans) et sa petite amie Marion (Jennifer Connelly). Tous les trois nagent dans leur illusion. Marion s’imagine en dessinatrice de mode tandis que les garçons se verraient bien vivre confortablement de leur business de drogue. Leur petite affaire est florissante. Au point où Harry peut offrir un nouveau grand écran à sa mère.

Il remarque que Sara est devenue accroc aux amphés et la supplie d’arrêter. Trop tard. Tout ce qu’elle attend, c’est de recevoir son invitation officielle pour son émission.

It’s a reason to get up in the morning. It’s a reason to lose weight, to fit in the red dress. It’s a reason to smile. It makes tomorrow all right. What have I got Harry, hm?

Tyrone se fait arrêter. Harry est obligé de claquer leur argent dans la caution. L’approvisionnement se fait rare. Marion est obligée de coucher avec son psy en échange d’un peu d’argent. C’est déjà le début de la fin depuis longtemps.

Tyrone et Harry sont censés récupérer une grosse marchandise. Le coup échoue. Harry rentre les mains vides et se dispute violemment avec Marion. Il décide de partir avec Tyrone en Floride où ils vont pouvoir se refaire la cerise, c’est sûr. Avant de partir, il donne à Marion le numéro d’un proxo qui échange de l’héro contre des faveurs.

I know it’s pretty baby, but I didn’t take it out for air.

Le bras de Harry s’est gravement infecté à cause des injections. Tyrone l’emmène à l’hôpital où il se fait immédiatement arrêter. Pendant ce temps à New York, Marion sombre dans la prostitution et Sara fait une crise de nerfs.

Harry se réveille un beau matin, amputé d’un bras et abandonné par Marion. Tyrone vit le martyre en prison. Marion s’est transformée en une épave sexuelle. Et Sara sort de l’hôpital psychiatrique où son traitement d’électrochocs l’a transformée en légume. Elle rêve encore qu’elle triomphe sur le plateau en compagnie de son fils adoré.

In the end it’s all nice.

requiemforadream

L’EXPLICATION

Requiem for a Dream, c’est plus dure sera la chute.

Sara, Harry, Marion et Tyrone sont tous en train de planer gentiment sur un nuage. Sara retrouve une raison de vivre. Tyrone pense avoir l’avenir devant lui. Harry et Marion filent le parfait amour.

I love you, Harry. You make me feel like a person. Like I’m me… and I’m beautiful.

You are beautiful. You’re the most beautiful girl in the world. You are my dream.

Ce paradis artificiel cache néanmoins un désert terrible. Les trois jeunes gens construisent sur du vent. Et Sara est complètement dépressive.

I’m alone. Your father’s gone, you’re gone. I got no one to care for. What have I got, Harry? I’m lonely. I’m old.

Peu importe. Chacun a son niveau nourrit des rêves qui les tirent vers le haut. Et n’est-ce pas le plus important? Les années 2000 étaient quand même l’époque où Tina Arena monopolisait l’attention, de NRJ jusqu’aux plateaux de Michel Drucker, pour nous inciter à constamment aller plus haut. Elle nous a assez cassé les oreilles.

Ces rêves sont fantasques et peut-être tout simplement un peu trop grands pour eux. Et ils ont oublié la fameuse règle du grand huit qui veut que si l’on commence par monter, on finit toujours par redescendre.

Requiem for a Dream c’est la symphonie de quatre échecs calamiteux dans une société qui aime consommer du winner sans se soucier d’où vont ses poubelles (cf Wall-e). On peut débattre pendant des heures, ces quatre cauchemars se valent à peu près tous dans l’horreur.

Sara est emportée par sa solitude. Elle est victime d’un bad trip à cause de son traitement. Elle est hantée par son frigo, puis par son téléviseur. Ça serait peut-être ridicule si ça n’était pas aussi vrai, car des femmes sûrement bien sous tout rapport et qui finissent complètement désorientées sur un trottoir, on en a déjà ignorées plein. C’est quand même dommage de vivre sa retraite dans un asile de fous.

Harry et Marion se séparent. Ce serait tristement banal si Harry n’en perdait pas son bras gauche dans la bataille et Marion son estime d’elle-même.

Getting the money’s not the problem Harry.

Then what’s the problem?

I don’t know what I’m going to have to do to get it.

Quand à Tyrone qui se morfond dans sa cellule entouré de prisonniers sodomites et de geôliers racistes, il aurait vraiment mieux fait d’écouter sa mère qui lui avait bien dit de ne jamais mettre les pieds en Floride.

Oh, you don’t have to make anything, my sweet, you just have to love your mother.

La morale, c’est que dans une vie à la Requiem for a Dream, il ne sert à rien de monter trop haut. On s’y casse les dents. Donc au diable Tina Arena! Vivons dans la moyenne. Restons bien au chaud dans la norme. Ne faisons pas trop de bruit. Arrêtons de dream bigger comme les Qataris et leur Paris Saint Germain dont le projet patauge. Ça ne sert à rien. Suivons plutôt l’exemple de Sara.

I’m thinking thin.

Avant qu’elle ne devienne dingue.

LE TRAILER

 

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.