MES JOURS DE GLOIRE

MES JOURS DE GLOIRE

Antoine de Bary, 2020

LE COMMENTAIRE

La pression sur les épaules des jeunes Français est considérable. Ayons une pensée émue pour tous ces jeunes bougres qui tentent de s’épanouir dans un climat complexe de parité, où la galanterie est souvent synonyme d’insulte faite aux femmes (cf Harvey Weinstein). Toute la difficulté d’être un homme dans un monde à bout de course. Porter l’héritage des Jean Gabin, des Jean Rochefort, des Jean Lefebvre… face aux défis climatiques. Soyons indulgents avec ces garçons qui cherchent un peu de lumière, dans l’ombre du Général.

LE PITCH

Un jeune Parisien à la dérive finit dans la Seine.

LE RÉSUMÉ

Adrien Palatine (Vincent Lacoste) est un jeune acteur qui enchaine les galères. Il oublie ses clés et appelle les pompiers en signalant une alerte au gaz pour ne pas avoir à payer les frais de serrurier. Ce qui lui vaut de finir au poste de police, où il tombe amoureux de Léa (Noée Abita). Tous les deux ont une relation qui a du mal à véritablement démarrer, car Adrien ne bande pas. Peut-être se sent-il en position de faiblesse depuis qu’il a du retourner chez ses parents après que son appartement ait été saisi par la justice?

Ça va le retour à la maison?

Agacé par les réflexions de sa psychologue de mère (Emmanuelle Devos).

Tu as comme une sorte d’angoisse de la castration.

Affecté de voir l’alcoolisme ravager son père (Christophe Lambert).

Je suis pas bourré, je suis heureux.

Évidemment déçu d’apprendre leur divorce (cf Marriage Story).

Adrien ne veut pas laisser passer sa chance avec Léa. Il insiste, avec un peu de Viagra. La soirée tourne mal. Léa le quitte après l’avoir surpris en train de se masturber dans les toilettes. Interdit bancaire et de nouveau célibataire, il perd le rôle de Charles de Gaulle que le réalisateur Allemand Gerd (Jochen Hägele) lui avait pourtant attribué.

La coupe est pleine. Il se jette d’un pont puis se réveille en hôpital psychiatrique. Sa thérapie ne lui sert à rien jusqu’à ce que sa mère ne lui rende visite pour lui dire qu’elle aussi, il y a des années, avait perdu pied avant de refaire surface.

On peut se relever.

Ce témoignage redonne un peu de d’espoir à Adrien qui se rapproche d’une autre patiente de l’hôpital pour une partie de bataille norvégienne. Tous les deux couchent ensemble. Quelque chose semble s’être débloqué.

mes_jours_de_gloire_4

L’EXPLICATION

Mes jours de gloire, c’est pas de petite dépression.

Adrien Palatine est quelqu’un comme tout le monde. Il n’est pas loin d’être un beau gosse, sans être Guillaume Canet pour autant. Son statut d’acteur ne fait pas de lui un privilégié mais il n’est pas non plus à plaindre. Il y a pire. C’est sûr. Il y a aussi plus cool. Adrien essaie de se frayer son chemin vers la gloire. Simplement, il galère – comme les autres (cf La loi du marché).

C’est un système compliqué. J’avais besoin de me recentrer. 

Il enchaîne les plans loose, comme tout le monde. Par exemple, il oublie ses clés et se retrouve enfermé dehors. Bêtement. Il tente des coups de poker, pas toujours malins, qui lui attirent plus de problèmes encore. Comme quelqu’un en pente douce, qui glisserait sans aucune branche pour s’accrocher. Glisser sur une merde pour se rattraper sur une autre. La plaisanterie lui permet néanmoins de rencontrer Léa, avec laquelle il a du mal à dépasser sa timidité. Pas grand chose à raconter. Un enchaînement de silences gênants. Parce qu’on n’a pas tous le charisme de Vincent Cassel, ni l’humour de Jean Dujardin.

Les journées sont souvent longues et pénibles. Rentrer chez ses parents tel un Tanguy et avoir l’impression d’être à la case départ alors qu’on devrait avoir construit ses premiers hôtels. La vie sans relief, sans être un capharnaüm non plus. Alors Adrien minimise.

Je m’inquiète pas trop…

Il se rate de nombreuses fois et multiplie les petites humiliations, qui à la fin peuvent malgré tout faire l’effet d’un petit marteau qui frappe les testicules (cf Birdman). Ces camouflets à répétition ne lui font pas perdre sa virilité mais le plonge dans un doute qui le paralyse.

Ça vous fait mal?

Physiquement non. Moralement un peu.

Le regard de Léa devrait le transcender. Au contraire, ses yeux le tétanisent.

A093C001_180308_R2UA.00001

Avec sa personnalité à la George McFly, il s’efface de plus en plus, tout doucement (cf Retour vers le futur). On lui retire le premier rôle sans l’en informer. C’est à peu près toute l’importance qu’il a dans ce monde. Passer de pas grand chose à presque rien.

T’étais pas au courant?

Et malgré tout, il compte encore un peu trop pour qu’on puisse vraiment s’apitoyer sur son sort. Pas de succès et un malheur pas assez grand pour qu’on s’intéresse à lui. Lui qui cherchait à se recentrer ne sait pas bien se situer dans tout ça. Pour ne pas disparaître complètement, il saute d’un pont. Sans assumer. C’est pourquoi son psychiatre est obligé de lui rentrer dans le lard.

T’as rien à faire là. T’as pas de problème. Qu’est-ce que t’as comme problème?? T’as pas besoin qu’on t’aide…

Car Adrien doit juste admettre ce qui lui arrive. Il doit sortir de cet entre-deux dont il est prisonnier, comme beaucoup, car c’est dur d’être comme tout le monde. Pas évident de l’accepter. Être dans cette moyenne que toute l’industrie du marketing dénonce. C’est déjà assez pénible d’être dans la norme alors ça l’est encore plus quand on se le fait rappeler par une marque automobile. Adrien doit cependant reconnaître qu’il est comme tout le monde (cf Hollywoodland).

Lorsqu’il avoue, il gagne le droit de rester un peu plus longtemps à l’hôpital. Sa confession permet à sa mère de prendre l’ampleur de la situation. Tous les deux se rapprochent et expriment leurs émotions. La vie peut enfin démarrer, par une petite partie de bataille. L’instant norvégien contre une patiente de l’hôpital.

On va apprendre en jouant.

Adrien n’en fait pas trop. Juste ce qu’il faut. Il essaie de trouver la mesure. Ses jours de gloire, il les aura passé en HP avec pour faits d’arme d’avoir battu une fille à la bataille norvégienne. Une victoire quand même.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.