LE MASQUE DE L’ARAIGNÉE

LE MASQUE DE L’ARAIGNÉE

Lee Tamahori, 2001

LE COMMENTAIRE

Si la forme évolue en permanence, le fond reste identique. Les technologies changent mais nous ne changeons pas, en tout cas si l’on s’en réfère au postulat de Céline Dion. Les enfants aimaient, aiment et aimeront toujours tromper l’autorité du professeur pour s’envoyer des messages en cachette (cf Les 400 coups).

LE PITCH

Un détective en retraite anticipée est rattrapé par le crime.

LE RÉSUMÉ

Le Dr Alex Cross (Morgan Freeman) reste profondément marqué par une opération au cours de laquelle sa partenaire (Jill Teed) a trouvé la mort. Il se retire des affaires courantes.

Forgiving yourself is the one thing a person cannot do.

Six mois plus tard, les événements le sortent de sa torpeur. Gary Soneji (Michael Wincott), alias Jonathan Mercusio dit l’Araignée, kidnappe la petite Megan (Mika Boorem) après deux ans de préparation. Ce mégalomane s’imagine être le nouveau Bruno Hauptmann. Il veut rentrer dans les livres pour ce qu’il veut être le crime du siècle.

They say that when I die, the case will die. They say it will be like a book I close. But the book, it will never close…

En l’occurrence, Megan n’est pas n’importe qui puisqu’elle est la fille d’un sénateur (Michael Moriarty). Elle fréquentait une école haut de gamme surveillée de près par les services secrets, dont l’agent Jezzie Flannigan (Monica Potter).

L’agent du FBI Ollie McArthur (Dylan Baker) est chargé de l’enquête. Il veut écarter Flannigan. Alex Cross s’y oppose.

Shouldn’t agent Flannigan be in the room with us?

Not a good idea. Miss Flannigan is not welcome. 

But she’s a material witness. 

She failed the Roses and she failed the service.

I think agent McArthur has a point.

No he’s missing the point. You saw Soneji everyday, five days a week for how long? 

Two years.

You have no idea how much you know about this case. 

Flannigan suit l’affaire avec Cross. En réalité, le kidnapping de Megan doit servir au projet encore plus ambitieux de kidnapper Dimitri Starodubov (Anton Yelchin), le fils du Président Russe.

Une demande soudaine de dix millions en diamants sème le doute.

The business about the diamonds, I didn’t see it coming. 

Et pour cause, Soneji a été doublé. Megan a disparu. Flannigan et son collègue Ben Devine (Billy Burke) sont en embuscade pour profiter de la situation.

Soneji vient à la rencontre de Cross mais le détective l’abat avant que le kidnappeur ne s’échappe. Maintenant, il faut retrouver Megan. Le sénateur est inquiet, et surtout furieux contre Cross.

He’s supposed to find my little girl. Not shoot the man who knows where she is.

En regardant à nouveau les caméras de sécurité, le détective comprend que Devine est dans le coup. Il ignore cependant que Flannigan a tout fomenté depuis le début. Elle se débarrasse de Devine.

Après quelques recherches, Cross découvre le lieu où est détenue Megan et s’y rend pour neutraliser Flannigan et surtout sauver la petite fille.

L’EXPLICATION

Le masque de l’araignée, c’est garder ses ennemis près de soi.

L’araignée tisse sa toile non pas pour prendre sa proie au piège, mais pour plutôt se donner des options et s’assurer qu’elle fera la bonne prise. Elle n’a rien d’un sniper. Au contraire, elle diversifie ses investissements pour rafler la mise. Pour cela, elle doit travailler chaque détail avec beaucoup de minutie, faisant preuve d’une extrême patience. Cross en est conscient et a beaucoup de respect envers les profils qu’il traque.

Imagine the patience, the dedication…

Surtout, l’araignée n’est jamais là où on l’attend. Elle se cache dans un coin, à l’abri des regards. Cross le sait également. Soneji se fait surnommer l’araignée car il a a travaillé plus de deux ans sur son plan d’enlèvement. Cependant, il tombe dans les filets de Flannigan, encore plus calculatrice. Par l’intermédiaire de Devine, elle réussit à envoyer Cross aux quatre coins de Washington pour livrer les diamants.

Il est dans la nature de certaines personnes de penser ainsi.

You do what you are, you’re born with a gift. If not that, then you get good at something along the way. And what you’re good at, you don’t take for granted. You don’t betray it.

Tandis que d’autres personnes plus insectes dans l’âme, volent au gré du vent comme l’agent McArthur qui n’a aucune idée de ce qui se trame.

Where is this going?

La véritable araignée demeure Cross, qui finit par avoir un coup d’avance. Certes ce joueur d’échecs n’avait pas anticipé la mort de sa partenaire, mais les accidents arrivent. Un petit trou dans la toile.

Cross est l’araignée car il fait semblant de rien. Il avance masqué. Pose des questions faussement naïves, à la manière de l’inspecteur Colombo. Faisant en sorte que le coupable baisse la garde et commette une erreur fatale.

Now what makes you so sure that’s what’s going to happen?

Cross est l’araignée car il sait ce que les criminels ne savent que trop : seule une minorité de personnes n’ont pas une bonne nature.

I believe in human nature. You know, that people are basically good.

You’re right. Most people are.

Donc il est difficile de les attraper. Le mieux que Cross puisse faire lorsqu’il prend une enquête est de garder tout le monde autour de lui sur sa toile. McArthur aimerait évincer Flannigan. Pour Cross, il s’agirait d’une grossière erreur. En effet, l’agent secret aurait très bien pu anticiper les plans de Soneji avant même qu’il ne passe à l’action, pour le devancer. Elle est maline. Il le sait.

Plutôt que d’avancer en solo pour y voir plus clair, Cross reste au contact. Il n’écarte aucune possibilité quitte à devoir nager dans la confusion. Garde un oeil sur tout le monde. Car le brouillard finit par s’éclairer pour peu qu’on garde son calme (cf Ne le dis à Personne).

Après la mort de Soneji qui jette le trouble, Cross revient aux fondamentaux : les bonnes vieilles caméras de sécurité. Comme une araignée, il sait qu’il avait la solution sous le nez depuis le début. Pas de panique.

Ne lui reste plus à comprendre pourquoi Flannigan a pris tous ces risques pour une somme d’argent moins importante que le salaire d’une star du foot.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

  • Et si l’araignée était Jezzie.
    Les araignées se croient malignes, elles tissent leur toile en silence et se pensent invincibles. Cela fonctionne bien, les mouches tombent dans le panneau. Mais gare à la folie des grandeurs car il arrive toujours ce moment où l’oeuvre prend des dimensions disproportionnées. Il suffit alors d’un simple rayon de soleil et toute cette géométrie parfaite nous saute aux yeux. Des heures de travail prennent fin en une fraction de seconde. Tout ça pour ça. Jezzie n’aurait pas du se donner tant de mal. On finit toujours par faire le ménage.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.