THE USUAL SUSPECTS

THE USUAL SUSPECTS

Bryan Singer, 1995

LE COMMENTAIRE

Des hommes on se rappelle surtout de l’attitude. Alors ils friment, au moins autant qu’ils le peuvent. Quand ils sont plusieurs, ils se livrent à une petite compétition de celui qui en imposera le plus. La tronche. L’allure de gangsters. Les regards de tueurs. Parfois, ils le sont vraiment.

LE PITCH

Mystérieuse explosion d’un cargo. Sale affaire dans le port de San Pedro…

LE RÉSUMÉ

Suite à un deal de drogue qui aurait mal tourné, l’agent Dave Kujan (Chazz Palmintieri) débarque à Los Angeles pour interroger l’un des deux survivants, Verbal Kint (Kevin Spacey). En dehors de quelques corps calcinés, aucune trace de drogue a été retrouvée de ce supposé deal de drogue. Bizarre… Kujan veut remonter jusqu’à Dean Keaton (Gabriel Byrne), un ancien flic ripoux censé qui se serait rangé.

De son côté, Kint n’est qu’un petit escroc minable, handicapé. Six semaines auparavant, il s’était fait interpeller en compagnie de quatre autres brigands notoires, dont le fameux Dean Keaton. McManus (Stephen Baldwin), Hockney (Kevin Pollack) et Fenster (Benicio del Toro) partageaient la cellule. C’est à ce moment que la bande en aurait profité pour convaincre Keaton de se joindre à eux pour un braquage contre la police de New York.

Pendant ce temps, l’autre survivant de l’incendie de San Pedro, un marin hongrois, révèle au FBI que l’homme responsable de ce carnage n’est autre que Keyser Söze, sorte de légende du banditisme qui donne des sueurs froides aux gangsters les plus téméraires.

A spook story that criminals tell their kids at night.

C’est ce même Keyser Söze, représenté par son avocat Maître Kobayachi (Pete Postlethwaite) qui aurait sollicité la bande pour intervenir sur le deal de drogue de San Pedro. Il s’agissait d’un piège. Une fois sur place, ils se font faits abattre par un seul et même homme… tous sauf Kint.

Kujan reste persuadé que Kint protège Keaton, qu’il imagine parfaitement en Keyser Söze. Quand Kint quitte le poste de police, Kujan réalise qu’il vient d’être mené en bateau. Tous les détails de l’histoire sont affichés au mur derrière lui. Tout était pipeau.

La police reçoit également un fax avec le portrait robot de Keyser Söze d’après la description faite par le marin hongrois qui correspond exactement au visage de… Kint.

Kujan avait le coupable sous la main. Il part à sa recherche. Trop tard, Kint / Söze a filé.

And like that… he’s gone.

urnamazoncatalogtitle472g8dqaks3mb0y3zfffrfe1pwvf._CB1568465621_RI_

L’EXPLICATION

The Usual Suspects, c’est élémentaire.

Céline Dion a chanté sa théorie sur le changement sur toutes les scènes du monde. Sa conclusion est formelle : on ne change pas. Dean Keaton veut faire croire qu’il met le costume d’un autre sur lui mais il incapable de résister aux sirènes du crime.

A man can convince anyone he’s somebody else, but never himself.

McManus insiste à peine cinq minutes. Keaton est incapable de resister à son petit démon (cf Sexy Beast). D’une manière plus générale, un trait de caractère définit l’homme de manière invariable : sa vanité. C’est bien connu.

Le vaniteux de l’histoire est surtout Kujan qui court après le diable en personne. Sauf qu’il regarde l’histoire de bien trop près pour y voir clair. Trop prétentieux et excité à l’idée d’accrocher Arsène Lupin à son tableau de chasse, il se retrouve aveuglé par sa propre arrogance.

I’m smarter than you.

Il vit dans son fantasme de Sherlock Holmes à la recherche du grand méchant Moriarty, refusant d’admettre que Keyser Söze puisse être le mec lambda. Impossible. Cela n’est pas assez gros pour l’orgueil du détective. Alors que Keyser Söze est Verbal Kint. Ni vraiment ingénieux ou créatif. Simplement opportuniste et parfait comédien. Le secret de sa réussite tient dans sa volonté.

Then he showed those men of will what will really was.

D’abord, il ose faire ce que personne n’ose faire. Tel un bouddhiste, il parvient à se détacher des considérations matérielles dont on sait qu’elles sont enfermantes. Pour préserver sa liberté, il préfère ainsi abattre femme et enfants – plutôt que de se retrouver à la merci de potentiels ravisseurs. Il n’a peur de rien, surtout pas du sacrifice. Et dans la société d’aujourd’hui, une belle preuve de courage est de sacrifier son ego en jouant les rigolos aux yeux du monde. Keyser Söze est le mec qui passe inaperçu. Le diable est dans les détails. Il se cache aussi dans la foule (cf L’Associé du Diable). Nul n’est censé l’ignorer.

The greatest trick the devil ever pulled was convincing the world he did not exist.

Söze est plus malin que la moyenne car il a bien compris que si tout le monde pense regarder de près, en réalité personne ne regarde vraiment (cf Le Prestige). Il faut toujours faire attention à l’eau qui dort, on le sait. Attention à la personne discrète en réunion. Celle qui ne paie pas de mine. Söze se met dans l’ombre, quand Kujan cherche la lumière. Après quoi, il ne lui reste plus qu’à raconter l’histoire que Kujan a envie d’entendre, inspirée de post-it collés au mur derrière lui.

MV5BZWNmZDk4ZTctOTgyNS00OWM4LWE4YWQtMzRjMWY4N2NkMTFiXkEyXkFqcGdeQXVyNjU0Njg0ODY@._V1_

Keyser Söze est un méchant d’un nouveau genre. Toujours avec un coup d’avance. Sa stratégie : profiter de la crédulité ambiante en construisant sa propre légende sur des rumeurs. En s’appuyant sur le fait que les truands entre eux sont de vraies commères (cf Pulp Fiction).

Söze comprend le système pour mieux le détourner. Plutôt que d’organiser une famille du crime (cf Le Parrain), il s’appuie sur des mercenaires. Bien avant Uber. Tout le monde travaille pour lui, en free lance, sans le savoir. Personne ne peut se retourner contre un patron qui n’existe pas. De cette manière, Keyser Söze se protège de toute trahison potentielle.

One cannot be betrayed if one has no people.

Pourquoi faire le boulot soi-même?

Enfin, le secret de Keyser Söze est d’avoir le succès modeste. Il n’a pas besoin de briller. Pour vivre heureux, vivons cachés. On le sait. En vérité, on savait tout à l’avance et c’est précisément pour cette raison qu’on se fait piéger bêtement.

Le génie est de donner l’impression a posteriori que tout était évident.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

4 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.