DUEL

DUEL
Steven Spielberg, 1971

LE COMMENTAIRE

Dans l’inconscient collectif, le camion est souvent associé à quelque chose de négatif. C’est gros. Ça embouteille les autoroutes. Ça pollue. À la question « que veux-tu faire plus tard? » aucun enfant sur terre ne répond « routier ». Pour les filles, le mot « camion » rime avec des souvenirs pénibles de « pouet-pouet » narquois accompagnés de pincements mammaires tout aussi désagréables – qu’on pourrait facilement qualifier d’aggression sexuelle aujourd’hui. On ne parlera même pas des calendriers Pirelli avec des femmes à poils. Et pour les fans de Coluche, le camion n’a tout simplement pas de raison d’être.

LE PITCH

David Mann (Dennis Weaver) est pris en filature par un poids lourd.

LE RÉSUMÉ

David Mann est ce qu’on appelait à l’époque un VRP. Il quitte la ville et conduit à travers le désert des Mojaves. Il double un camion transportant des substances inflammables. Le camion le redouble dans la foulée. Agacé, David le double à nouveau puis s’arrête à une station essence. Le camion l’y rejoint.

David reprend sa route. Le camion, sorti de nulle part, le double à nouveau puis empêche David de passer.

I don’t believe it!

Ce dernier finit par se débarrasser de ce boulet en passant sur le bas côté. Le camion disparait de son rétroviseur puis réapparait, lancé à grande vitesse, forçant David à une sortie de route.

David s’arrête quelques minutes dans un petit resto routier. Cet épisode va finir par le mettre en retard!

Be on time okay?

Alright! I’ll be there!

Il tente de reprendre ses esprits et remarque le camion garé sur le parking. Paranoïaque, il soupçonne le conducteur de se trouver dans le restaurant. Il dévisage les clients puis se bat avec l’un d’entre eux.

C’est alors que le camion s’en va. David tente de lui courir après.

À proximité d’un tunnel, David vient en aide à un bus scolaire en panne, sans succès. Le camion surgit au loin. David s’enfuit pendant que le camion secourt le bus.

David se retrouve à l’arrêt face à un passage à niveau. Le camion sait se faire discret et se colle contre la voiture de David sans qu’il ne s’en aperçoive pour le pousser sous le train de marchandises.

David s’arrête pour appeler la police. Le camion détruit la cabine téléphonique avant qu’il n’ai eu le temps de s’exprimer.

I’d like to report a truck driver who’s been endangering my life… 

Désespéré et à bout de nerfs, il demande à l’aide à un couple de conducteurs qui préfèrent faire marche arrière à la vue de ce camion aussi rouillé que démoniaque. Posté quelques mètres plus loin, il attend patiemment que David reprenne le volant.

Dans une course poursuite infernale, David prend une route abandonnée. Il abandonne sa voiture que le camion écrase avant de finir sa course dans un précipice.

David Mann finit seul dans le désert, sous le choc, sans personne pour lui venir en aide faute de téléphone portable.

duel

L’EXPLICATION

Duel, c’est ne plus être une victime.

David est le gentil petit moustachu sans prétention qui trace son chemin à bord de sa Plymouth Valiant rouge. La couleur de sa cravate est pacifique. Il ne demande rien à personne. Sa route est dégagée et malgré tout, il est un peu comme le lapin blanc d’Alice au pays des Merveilles, toujours en retard pour son prochain rendez-vous. Parce que David est un imbécile qui croit dur comme fer au perfectionnisme.

Great. I’m never gonna make it to that appointment now!

Le ciel bleu de la vie bien réglée de David va être perturbé par la fumée de ce camion anonyme, gigantesque et dangereux de par ses substances inflammables. Le camion est la tâche au milieu du tableau de David qui pensait être confortablement installé à bord de la routine de sa petite voiture. Il vient lui rappeler que la vie est une bataille permanente, sans aire d’autoroute, et au cours de laquelle il y a toujours quelqu’un pour nous emmerder.

You just go along figuring that things don’t change. 20-25 minutes out of your whole life and all the ropes that kept you hanging in there got cut loose. And it’s like there you are… right back in the jungle again.

David si calme va finir par perdre son sang froid. Il se réveille. Il bataille. Il double.

Come on you miserable fat-head, get that fat-ass truck outta my way!

Puis il abdique. Il essaie de se faire oublier. Le camion le retrouve et le tyrannise.

I gave you the road why don’t you take it??

Le camion n’est qu’un symbole, c’est d’ailleurs pourquoi on ne voit jamais son conducteur fantôme. Le camion représente l’angoisse. Qu’il s’agisse d’une inquiétude future qui nous attend sur le coin de la route ou d’une anxiété passée qui ressurgit constamment, le camion empêche David de rouler sereinement. Il espère que l’angoisse se dissipe. Elle est tenace. Au contraire, elle s’incruste.

Alright it was a nightmare but it’s over now.

Dans cette histoire, David est une victime au hasard. Il n’a rien fait de mal. Et c’est pourtant lui qui semble être le problème. Il perd les pédales dans le restaurant. Et son attitude conduit le chauffeur de bus à se demander s’il n’a pas un souci.

Well, mister, if I was to vote on who’s crazy around here, it’d be you.

Dans le désert depuis trop longtemps, David est seul. Personne n’entend ses appels. Il est livré à lui-même.

David est à l’image d’un collégien qui se ferait tyrannisé par un mec plus vieux, sans raison. Aller à l’école devient une hantise quotidienne. On est toujours sous la menace.

David est le cadre d’entreprise micro-managé par son boss qui le harcèle moralement, l’empêchant de progresser et l’envoyant au placard si nécessaire. Il ne comprend pas ce qu’il a fait de mal. Il s’obstine. Et ça ne sert à rien.

David est une actrice sans cesse emmerdée par Harvey Weinstein, le gros lourdingue qui occupe toute la route du cinéma hollywoodien. Elle lui dit qu’elle n’est pas intéressée mais il réapparait sans cesse dans le rétroviseur. Elle ne peut pas l’éviter.

Peut-être que ce camion est tout simplement dans la tête de David, dans son rétroviseur? Il doit affronter sa propre angoisse dans un duel au soleil, par-choc contre par-choc. Il va devoir sacrifier quelque chose pour ne plus être pris en otage par ce camion. Dans Usual Suspects, Keyser Söze n’hésite pas à tuer sa femme capturée par des ravisseurs. David va devoir se détacher de sa belle petite voiture pour se libérer du poids lourd. Finie la Plymouth, oublié le rendez-vous et donc disparu le camion. David n’est plus un VRP. Il a donné sa démission. Il est à présent un homme libre. Il devra continuer sa route à pied. Il a le désert devant lui. Tout est de nouveau possible. Au moins il n’est pas sous la pluie.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

6 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.