VICKY CRISTINA BARCELONA

VICKY CRISTINA BARCELONA
Woody Allen, 2008

LE COMMENTAIRE

La jeunesse masculine grandit sous influence. L’influence des parents qui rêvent que leur petit garçon devienne avocat, chirurgien, voire trader alors que celui-ci est sous l’influence de la société qui le pousse plutôt à devenir footballeur, gamer ou acteur porno. Il est loin le temps où les garçons rêvaient de devenir cow-boys, pompiers ou gendarmes. Encore que les garçons feraient mieux de vouloir devenir médiateurs… un métier méconnu, pas facile mais au combien gratifiant. Le médiateur est celui qui réussit l’impossible. Il est le truand qui parvient à réunir la blonde et la brune.

LE PITCH

Deux Américaines partent en vacances en Espagne. Olé!

L’HISTOIRE

Vicky (Rebecca Hall) et Cristina (Scarlett Johansson) visitent Barcelone. Toutes les deux restent chez Judy (Patricia Clarkson) et son mari Mark (Kevin Dunn). Si Vicky est fiancée à Doug (Chris Messina) et qu’elle lui est fidèle, Cristina papillonne en espérant trouver un bel Hidalgo. Elle va trouver encore mieux en la personne de Juan Antonio (Javier Bardem), un artiste récemment séparé de sa compagne Maria Elena (Penélope Cruz).

Juan Antonio fait une proposition aussi inattendue que cavalière aux deux jeunes femmes en les invitant pour un week-end torride à Oviedo.

I’ll show you around the city, and we’ll eat well. We’ll drink good wine. We’ll make love.

Cristina est emballée. Vicky, plus sceptique, accepte néanmoins, en prétextant vouloir surveiller son amie.

Alors que Juan Antonio et Cristina sont sur le point de coucher ensemble, celle-ci tombe brusquement malade, victime d’une intoxication alimentaire. C’est Vicky qui passe le week-end avec Juan Antonio et qui tombe sous son charme.

Le lendemain, le trio retourne à Barcelone. Vicky tente de faire passer sa culpabilité en étudiant tandis que Cristina entame officiellement sa relation avec Juan Antonio. Celui-ci l’invite chez lui où vit encore Maria Elena. Les deux femmes s’apprivoisent.

You speak no Spanish?

No ,I uh-uh studied Chinese.

Chinese? Why?

I thought it sounded pretty.

Say something in Chinese.

Me?

Mm-hm.

Um… ni hao ma?

You think that sounds pretty?

Maria Elena pense que la jeune Américaine est la pièce manquante au puzzle de leur couple. Cristina devient la troisième roue du tricycle.

Doug rejoint sa fiancée pour qu’ils se marient. Le coeur de Vicky n’y est plus. Elle jalouse secrètement son amie. Judy va s’arranger pour que Vicky retrouve Juan Antonio, dans le dos de Doug. Pendant ce temps, Cristina ne s’y retrouve plus et préfère quitter le couple, ravivant ainsi les tensions entre Juan Antonio et Maria Elena.

Vicky et Juan Antonio sont interrompus par une Maria Elena en furie qui menace de se suicider avant de blesser Vicky à la main. Vicky s’enfuit et raconte toute l’histoire à Cristina qui ne se doutait de rien. Les deux femmes retournent en Amérique, à leur point de départ: Vicky bien ancrée dans la certitude de son mariage et Cristina qui ne sait toujours pas ce qu’elle veut dans la vie.

L’EXPLICATION

Vicky Cristina Barcelona, c’est Hélène y les garçonès.

Vicky et Cristina ne font qu’une. Elles représentent la femme dans son paradoxe, qui veut le beurre et l’argent du beurre. Leurs personnalités sont opposées: Vicky est la cérébrale, complexe, profonde, droite et hypocrite. Alors que Cristina est beaucoup plus légère, aventureuse, passionnée, peut jouer entre les lignes mais elle est aussi plus naïve. Toutes les deux sont torturées et parfaitement insatisfaites – pour différentes raisons. Le personnage de Juan Antonio les attire comme un aimant car il représente le feu ainsi que la profondeur de champ.

Why not? Life is short. Life is dull. Life is full of pain. And this is a chance for something special.

Il représente la possibilité de l’interdit pour Vicky et de l’anticonformisme pour Cristina. Ce voyage est donc l’occasion pour elles de tester leur fidélité et leurs désirs sur fond de flamenco. Elles explorent toutes les deux ce que peut être l’amour en version espagnole.

Maria Elena used to say that only unfulfilled love can be romantic.

Juan Antonio pousse Vicky en dehors de sa zone de confort, celle dont parle Judy et vers laquelle Vicky est prédestinée…

She’s marrying this wonderful man in the fall and all of her conflicts will be resolved when he makes her pregnant.

Juan Antonio offre aussi à Cristina exactement l’insouciance qu’elle cherche en partageant un homme avec une autre femme, ce qui est quasiment condamnable là d’où elle vient.

Dans cet enfer, Vicky est obligée de mentir et Cristina va en faire une indigestion. La réaction de Vicky sera de refaire l’autruche, comme si rien ne s’était passé. Et Cristina va finir par se lasser, comme elle se lasse de tout. On peut se demander pourquoi tout ça.

Pourquoi l’Espagne? En particulier si c’était pour faire l’expérience d’un ménage à trois qui reste quand même une spécialité française… C’est un peu comme bouffer des frites au Luxembourg alors que la Belgique est juste à côté. Et si c’était pour vivre une histoire passionnelle, alors pourquoi pas l’Italie? Frederic François a très bien chanté ce que c’est que d’aimer à l’Italienne: la dolce vita, le Chianti, la musica. À la fin on casse des assiettes, peut-être, au moins on ne se fait pas tirer dessus.

Barcelone et son fameux tiki-taka, le jeu à une touche de balle, montre ses limites: une fois Vicky, une fois Cristina, une fois Maria Elena. Ça va cinq minutes. Vicky et Cristina sont des amoureuses du beau jeu et c’est tout à leur honneur. Sauf que Zidane et Griezmann sont à Madrid. Et c’est Benzema qui a gagné la dernière Ligue des Champions. Même Neymar est parti de Barcelone! Comme le disait Uli Hoeness à Guardiola lorsqu’il entrainait le Bayern: à un moment il faut arrêter de jouer à la baballe et tirer au but! L’Allemagne qui n’a pourtant de leçon à donner à personne en tant que destination peu recommendable, surtout pour deux jeunes Américaines.

Alors, pourquoi Hélène y les garçonès? Parce que ça ne sert à rien. À la fin de l’histoire, on n’a pas bougé d’un iota. Vicky et Cristina se sont battues contre des moulins. Elles se sont confrontées à leurs fantasmes et sont revenues à la case départ. Vicky est retournée dans sa coquille et Cristina continue de flotter dans le vide. Elles n’ont pas appris grand chose. Cristina sait désormais ce qu’elle ne veut pas. Elle ne sait pas davantage ce qu’elle veut. Et Vicky a fait le choix de passer sous silence cette romance que sa prétendue éthique ne peut pas accepter. Cette romance n’aura donc servi à rien. Pas plus qu’un amour de vacances, c’est à dire une histoire sans lendemain (et sans intérêt). On est sur du Christophe Rippert. On reste chez AB productions.

LE TRAILER

 

Cette explication n’engage que son auteur.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s