MASTER AND COMMANDER : DE L’AUTRE CÔTÉ DU MONDE

MASTER AND COMMANDER :
DE L’AUTRE CÔTÉ DU MONDE

Peter Weir, 2003

LE COMMENTAIRE

Quand le sage désigne la lune, l’imbécile regarde le doigt. C’est à ce détail qu’on fait la différence entre le capitaine et son équipage : celui qui donne les ordres et ceux qui les appliquent, rendant aussi le voyage possible. Les marins ont besoin de leur capitaine sans quoi ils ne seraient rien d’autre qu’un poulet sans tête. De son côté, le capitaine doit veiller à ne pas être aveuglé par son soleil, car il n’est pas seul au monde.

LE PITCH

Français et Britanniques se font la guerre sur les eaux agitées du Pacifique.

LE RÉSUMÉ

1805, la guerre se mène se gagne sur les océans. Jack Aubrey (Russel Crowe), le Capitaine du HMS Surprise reçoit l’ordre de traquer le navire français Acheron. C’est pourtant bien l’Acheron qui prend les Anglais par surprise. La bataille fait rage. Les blessés se comptent par dizaine et le docteur Maturin (Paul Bettany) a de quoi faire.

Il faudrait s’arrêter dans un port pour réparer mais Aubrey refuse formellement, bien que ses hommes soient épuisés.

Les deux bateaux se font la chasse au large du cap Horn puis remontent vers les Galapagos où Aubrey a promis à Maturin de s’arrêter quelques temps, histoire d’étudier la flore et la faune.

L’Acheron est repéré. Aubrey trahit sa promesse et donne l’ordre de lever l’ancre. Les deux hommes se disputent ouvertement.

If wind and tide had been against us, I should have said yes. They’re not. I’m obliged to say no.

Oh, I see. I see. So, after all this time in your service, I must simply content myself to form part of this belligerent expedition. Hurry past inestimable wonders, bent solely on destruction. I shall say nothing of the corruption of power or its abuse…

L’équipage est proche de la mutinerie. Les actes d’insubordination se multiplient. Nagle (Bryan Dick) est fouetté. Hollom (Lee Ingleby), désigné par les autres comme Jonah, ne résiste pas à la pression et se suicide. Maturin prend une balle perdue alors qu’il voulait étudier un albatros. Le médecin frôle la mort. Aubrey revient sur sa décision et accepte de rester quelques jours à l’arrêt.

Ironie du sort, c’est Maturin qui aperçoit l’Acheron de l’autre côté de l’île. La bataille reprend de plus belle. Les soldats du Surprise partent à l’abordage et infligent une défaite cinglante aux Français, dont le Capitaine est apparemment mort pendant l’assaut.

Il s’agissait en fait d’une ruse. Quand Aubrey l’apprend, il se relance à la poursuite de son ennemi juré.

We have no alternative… we must turn and fight!

Les Galapagos attendront. La recherche scientifique aussi.

Capture d’écran 2020-04-03 à 11.58.25

L’EXPLICATION

Master & Commander, c’est penser avec toute sa tête.

Le cerveau est un organe fascinant, hautement complexe dont on ne sait finalement peu de choses. Dès le XIXe siècle, les chercheurs se sont penchés sur son asymétrie pour conclure que l’hémisphère gauche serait associé au raisonnement logique et rationnel tandis que la partie droite serait plutôt guidée par l’instinct et les émotions. Le cerveau fonctionne à deux vitesses, voire plus (cf Vice-versa). Il est essentiel de comprendre comment le faire fonctionner au mieux car les décisions qu’il nous permet de prendre peuvent faire basculer une guerre.

En l’occurrence, l’équipage du Capitaine Aubrey est embarqué dans un voyage éprouvant qui va mettre tout le monde à l’épreuve.

That will test our nerve, and discipline will count just as much as courage.

Dans la difficulté, tout le monde se tourne vers le dirigeant : celui qui endosse la responsabilité des décisions. Son rôle est de garantir la vie de ses hommes. Si possible de manière triomphale. C’est mieux. Le capitanat réclame donc de savoir de trouver des solutions (cf Le sens de la fête) et surtout de garder son sang froid en toute circonstance.

Keep calm.

Si le chef fascine, ses décisions n’en sont pas moins contestées en interne, en permanence. Quand le chef montre des signes de faiblesses, on lui coupe la tête (cf Marie-Antoinette). Aubrey doit donc s’imposer, comme un chêne. Il dirige d’une main de fer. Grâce à son cerveau droit, il fonce. Peut-être même un peu trop selon Maturin le cerveau gauche.

Men must be governed! Often not wisely, but governed nonetheless.

That’s the excuse of every tyrant in history, from Nero to Bonaparte. I, for one, am opposed to authority. It is an egg of misery and opression.

You’ve come to the wrong shop for anarchy, brother.

Bien qu’il soit Britannique, Aubrey est une sorte de Général de Gaulle avant l’heure qui pense que l’autorité doit guider le troupeau, sans discussion. Lorsqu’on soumet des décisions importantes à l’avis du peuple par référendum, on en subit les conséquences (cf The Circle). Un homme ça s’empêche peut-être, mais un peuple ça se gouverne. Des matelots tombent à l’eau comme des dommages collatéraux. Tant pis. C’est le prix à payer pour la victoire.

Quand le médecin fait des suggestions au Capitaine pour trouver des aménagements, celui-ci s’accroche à la barre. Pas question de changer de cap. Sous aucun prétexte.

Stop 30 years of privilege and tradition. I’d rather have them three sheets to the wind than face a mutiny.

Maturin se permet de rappeler au dirigeant qu’il n’a pas totalement les pleins pouvoirs.

You forget yourself, Doctor.

No, Jack. No. You’ve forgotten yourself.

Aubrey risque effectivement d’être emporté par sa tâche. Trop confiant en sa chance. Aveuglé par le désir de terrasser son adversaire. Il ne doit pas devenir un chien de guerre comme le lieutenant Tall (cf La ligne rouge). Son obsession pourrait lui faire perdre la tête. Il ne se rend pas compte que depuis le début, il est le prédateur auquel il prétend échapper.

Jack… you’re the predator.

Grâce à Maturin, le capitaine ouvre les yeux (cf Eyes Wide Shut) et met de l’eau dans son vin. Il ne veut pas être l’imbécile qui ne change pas d’avis. Il consulte. Se rappelant qu’il est un chef d’orchestre, pas un soliste. Pour le moment, il peut se permettre un boeuf avec son pote Maturin.

Capture d’écran 2020-04-03 à 11.57.59

Le capitaine gagne en sagesse, complétant ainsi son leadership. Cette expérience lui permet de comprendre en quoi son environnement peut lui inspirer de nouvelles idées.

I never realized that the study of nature could advance the science of naval warfare.

Aubrey prend la décision juste : courir après son ennemi. Ce n’était finalement pas si compliqué.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.