DANS LA BRUME ÉLECTRIQUE

DANS LA BRUME éLECTRIQUE

Bertrand Tavernier, 2009

LE COMMENTAIRE

Le métier de serrurier est méprisé à tort. Tout comme le plombier, le serrurier est un professionnel consciencieux, bien que discret. Il n’est pas athlète de haut niveau, ni acteur hollywoodien à succès. Ses muscles modestes sont recouverts par une fine couche de graisse. Pourtant, il y voit clair. Plus que bien d’autres. Ce qui lui permet de sauver chaque semaine la vie de centaines d’étourdis qui s’enferment dehors. À la fin de l’histoire, c’est lui qui prend le cash money.

LE PITCH

Une prostituée est retrouvée morte. Sale histoire dans le bayou.

LE RÉSUMÉ

Dave Robicheaux (Tommy Lee Jones) mène l’enquête sur la disparition d’une jeune femme. À cette occasion, il rencontre Elrod Sykes (Peter Sarsgaard) et sa compagne Kelly Drummond (Kelly Macdonald) qui sont en tournage pour un film sur la Guerre de Secession. Les indices semblent mener à Julie « Baby Feet » Balboni (John Goodman).

Les souvenirs d’un meurtre raciste dont Robicheaux fut le témoin remontent à la surface de la mémoire du Sheriff.

Le brouillard autour de l’affaire s’épaissit. Suite à la découverte d’un nouveau cadavre, l’agent du FBI Rosie Gomez (Justina Machado) rentre en scène. Kelly Drummond est abattue par erreur. Un mystérieux Général confédéré (Levon Helm) vient en aide à Dave.

Venal and evil men are destroying the world you were born in. It’s us against them my good friend. Don’t compromise your principles or abandon your cause.

Murphy Doucet (Bernard Hocke) et Twinkie Lemoyne (Ned Beatty) sont finalement arrêtés pour le meurtre de DeWitt Prejean (Chukwuma Onwuchekwa).

Balboni tombe pour évasion fiscale, comme Al Capone (cf Les Incorruptibles).

Dave n’a plus de vision du Général et conclut qu’il s’agissait d’une projection de son mental. Après tout, Robicheaux est un alcoolique (cf Le dernier pour la route).

Cependant, la fille du Sheriff découvre par hasard une photo de son père dans un livre sur la Guerre de Secession, en compagnie du Général John Bell Hood (cf Shining).

La même photo que Dave croyait avoir imaginée…

L’EXPLICATION

Dans la Brume Électrique, c’est une impossible réconciliation.

Le Bouddah disait, entre autres choses, que nous sommes ce que nous pensons. Est-ce aussi simple? Il est communément admis que nous vivons tous au quotidien, à plus ou moins grande échelle, dans un traumatisme lié à l’estime de soi. Entre la personne que nous pensons profondément être, celle que nous souhaiterions être, celle qu’autrui pense que nous sommes et celle que nous sommes en réalité… il existe souvent un grand écart. Cette personne est rarement la même. Plutôt que de l’accepter, nous préférons nous faire des films – ce qui ne nous empêche pas de souffrir.

Le personnage de Leonard Shelby est ainsi perçu comme un amnésique par son entourage. Il pense être une victime, s’imagine comme le vengeur de sa femme. Finalement, il se révèle être un tueur en série (cf Memento).

Le personnage de Will Dormer est convaincu d’être dans le vrai sans parvenir à se débarrasser de ses scrupules. Au fur et à mesure de son enquête, le brouillard ne fait que s’épaissir (cf Insomnia).

Qui est véritablement le personnage de Dom Cobb? (cf Inception)

Nous ne sommes rarement qu’une seule et même personne. Cette vérité nous est insupportable car nous avons le besoin de rationaliser et d’étiqueter.

My name’s Dave Robicheaux. I’m an alcoholic.

La réconciliation de nos personnages est cependant impossible. Quand nous croyons n’être qu’un, nous sommes constamment dans l’erreur.

No sir, that’s not what it is.

Pire, si nous tentons de nous débarrasser de qui nous sommes, au pluriel, nous devenons hantés par nos propres fantômes.

In the ancient world, people placed heavy stones on the graves of the dead so their souls would not wander and inflict the living. I always thought this was simply the practice of superstitious and primitive people. But I was about to learn that the dead can hover on the edge of our vision with the density and luminosity of mist, and their claim on the earth can be as legitimate and tenacious as our own.

C’est l’expérience que Dave Robicheaux va faire au cours de son enquête. Dave est un sheriff, ce qui le conduit à questionner la réalité pour en reconstruire une autre. Il se refait l’histoire pour comprendre ce qui s’est passé, et mieux juger de ce qui est. Or on sait très bien qu’un mystère en appelle souvent un autre (cf Ne le dis à personne). Quand on fouille sous le tapis, on trouve souvent des choses qu’on préférerait ne pas voir (cf Hollywoodland) ou qui échappe à notre entendement (cf Chinatown).

Dave Robicheaux est un homme de caractère qui tente de faire face. Il prétend vouloir assumer ses pensées, ses actes, son identité.

It’s been my experience that you let go of the past by addressing it.

Il tente de combler ses faiblesses à l’aide de ses convictions.

I think there’s two ways of looking at the idea of understanding. One is if you don’t look you never will see. And the other is, if you look a little less you’ll understand a hell of a lot more.

Il sait mieux que les autres que fermer les yeux (cf Eyes Wide Shut) n’est pas plus une solution que de vouloir regarder un problème de trop près (cf Indiana Jones). Sa quête fait de lui quelqu’un qui cherche mais surtout, quelqu’un qui trouve.

Lors de son investigation au nom de la justice, il va pourtant faire fausse route. Lui qui est guidé par la vérité finit bien par se tromper. Incapable de trouver le véritable meurtrier. Il part sur ce qui se révélera être une fausse piste. Parasité dans ses recherches par des souvenirs qu’il ne parvient pas à s’expliquer.

Se pourrait-il simplement que Dave Robicheaux soit juste quelqu’un qui n’assume plus son passé et qui cherche à expier ses crimes? Au cours de ses recherches, il va découvrir une vérité électrique. Complexe. Insoutenable.

Dave Robicheaux essaie de se retrouver désespérément à travers sa recherche du coupable. Le coupable, c’est lui. Il tente de faire la paix avec lui-même, sans jamais vraiment y parvenir. Dave Robicheaux n’est pas Joël Robuchon.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.