CHINATOWN

CHINATOWN

Roman Polanski, 1974

LE COMMENTAIRE

Certains sont obsédés par l’idée de réussir leur vie, en dépit des embûches. Car la vie ne fait pas de cadeau. On passe son temps à se prendre des portes et à se casser le nez. Plutôt que de chercher à triompher coûte que coûte, nous devrions peut-être apprendre à nous satisfaire de passer entre les gouttes (cf Le Pianiste) – sans lever les yeux au ciel.

LE PITCH

Un détective privé se retrouve confronté à un casse-tête Chinois.

LE RÉSUMÉ

J.J. Gittes (Jack Nicholson) est détective privé à Hollywoodland. Il est mandaté par la femme de Hollis Murray (Darrell Zwerling), ingénieur en hydro-électricité pour la ville de Los Angeles. Celle-ci soupçonne son mari d’avoir une liaison extra-conjugale. Gittes tente de l’en dissuader.

Mrs. Mulwray, do you love your husband?

Yes, of course.

Then go home and forget everything.

Alors Gittes prend l’affaire. Il photographie Mulwray en charmante compagnie. Les clichés sont aussitôt publiés dans la presse. Evelyn Cross Mulwray (Faye Dunaway), la véritable femme de Hollis, se fait alors connaître et lance des poursuites judiciaires contre le détective.

I see you like publicity Mr Gittes. Well you’re going to get it.

Gittes comprend qu’il est au centre d’un coup monté dont la victime est Hollis Mulwray, retrouvé mort noyé dans un réservoir à sec. Étrange…

Isn’t that something? Middle of a drought and the water commissioner drowns. Only in L.A.

Gittes continue son enquête et découvre que de l’eau y est effectivement déversée, dans la nuit seulement. Il se fait surprendre par le responsable de la sécurité (Roman Polanski) qui lui coupe le nez.

Puis Gittes reçoit un appel d’Ida Sessions (Diane Ladd), celle-là même qui prétendait être Miss Mulwray mais qui refuse de révéler l’identité de son employeur.

Toutefois, Gittes progresse. En effet, il découvre que Hollis était l’associé du père d’Evelyn, le richissime Noah Cross (John Huston). Mulwray a été assassiné lorsqu’il a découvert que Cross tentait d’assécher la vallée pour mieux racheter des propriétés à moindre coût.

Cependant Gittes découvre aussi que la soit-disante maîtresse de Mulwray est en fait Katherine (Belinda Palmer), la fille et la soeur d’Evelyn, qui a été violée par son père à l’âge de quinze ans.

She’s my sister AND my daughter!

Evelyn se retrouve suspectée du meurtre de Hollis. Gittes pense qu’elle n’est pas coupable et par sympathie, tente de l’aider à partir au Mexique en compagnie de Katherine, sa fille/soeur, pendant qu’il négocie avec Noah Cross en parallèle.

Rendez-vous à Chinatown (cf Jack Burton).

Sur place, Gittes est arrêté par la police. Evelyn tire sur son père puis prend la fuite avec Katherine. La police ouvre le feu, blessant mortellement la conductrice. Noah retrouve sa petite fille/nièce. Gittes est remis en liberté, sans vraiment rien comprendre.

Forget it, Jake. It’s Chinatown.

L’EXPLICATION

Chinatown, c’est être dépassé par les événements.

J.J. Gittes est détective privé (cf Qui veut la peau de Roger Rabbit). Ce qui veut dire qu’il aime démêler des intrigues plus que de se retrouver dans la presse à scandales. Tout d’abord, il se révèle être un bon professionnel, avec un sens de l’éthique plutôt prononcé. Puis à de nombreuses reprises, il a l’occasion de montrer qu’il est capable de faire preuve d’une certaine subtilité.

This business requires a certain amount of finesse.

Par exemple, il a la courtoisie de demander à son assistante de sortir de la pièce avant de raconter une blague machiste et sinophobe à ses collègues.

So there’s this guy Walsh, do you understand? He’s tired of screwin’ his wife… So his friend says to him, « Hey, why don’t you do it like the Chinese do? (…) Makes it more exciting. » So now, the guy goes home and he starts screwin’ his own wife, see. Then he stops, and reads Life Magazine. Then he goes back in, he starts screwin’ again. He goes out and smokes a cigarette. (…) He comes back in the room, he starts screwin’ again, he gets up to start to leave again to go look at the moon. She looks at him and says, « Hey, what’s the matter with ya? You’re screwin’ just like a Chinaman! »

Classe.

Pour son travail, il est amené à fouiller pour trouver des solutions.

No question from you is innocent, Mr. Gittes.

Son erreur est de ne pas appliquer à lui-même un précepte qu’il partage pourtant avec ses propres clients.

Have you ever heard the expression « Let sleeping dogs lie »? Sometimes you’re better off not knowing.

Pourtant, il est bien placé pour savoir que lorsqu’on regarde sous le tapis, on trouve immanquablement des choses qu’on préférerait ne pas voir (cf Ne le dis à personne). La curiosité est souvent porteuse de problèmes (cf Fenêtre sur cour).

Quand il se rapproche du soleil, ses ailes commencent à sentir le brûlé. Noah Cross le met en garde verbalement.

You may think you know what you’re dealing with, but, believe me, you don’t.

Pire, Gittes reçoit des avertissements physiques puisqu’il perd son nez dans la bataille.

I goddamn near lost my nose. And I like it. I like breathing through it.

Malgré tout, il s’acharne par conscience professionnelle. Selon lui, cette affaire cache une plus grosse affaire. Donc il insiste.

Just tell me the truth!

Il se retrouve pris dans le tourbillon d’une histoire macabre impliquant un chef d’entreprise criminel qui n’hésite pas à se débarrasser de son gendre pour mieux faire du profit sur le dos des exploitants agricoles. En grattant encore un peu, il découvre que la victime n’avait finalement pas de liaison avec celle qui était la fille/soeur de sa femme. En somme, une histoire à n’y rien comprendre.

What’s going on here?

Voilà d’ailleurs pourquoi les Provençaux disent que cela ne rapporte rien de se mêler des histoires des autres (cf Jean de Florette). Hormis des ennuis. En se rapprochant dangereusement de Evelyn Cross Mulwray, Gittes bascule dans une réalité qui lui échappe complètement (cf Eyes Wide Shut).

You can’t always tell what’s going on.

Finalement, il n’échoue pas à Chinatown par hasard. Un lieu où les repères traditionnels sont brouillés et où Gittes ne parle pas le bon langage. Il y est totalement perdu (cf Lost in translation).

Chinatown, un lieu où il est décidément préférable de ne poser aucune question.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

2 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.