COLLATERAL

COLLATERAL

Michael Mann, 2004

LE COMMENTAIRE

D’ici 2050, pratiquement sept personnes sur dix vivront en milieu urbain contre une sur deux aujourd’hui. Notre défi est de penser la ville de demain à échelle humaine. Comment aimer son voisin de wagon de métro comme soi-même?

LE PITCH

Un chauffeur (cf Taxi Driver) et un tueur (cf Léon) se promènent de nuit à LA.

LE RÉSUMÉ

Max (Jamie Foxx) conduit son taxi depuis quelques années avec l’ambition de lancer sa propre société de limousines. Un soir, il fait la rencontre d’Annie Farrell (Jada Pinkett Smith) qui est US attorney en Californie. Un monde les sépare. Néanmoins, leurs discussions dépassent le cadre strict de la relation commerciale. Ils échangent quelques regards. Annie fait même demi-tour pour laisser sa carte de visite à un Max tout émoustillé.

In case you ever want to investigate on a Fortune 500 company or… argue cab routes.

Max poursuit sa soirée avec un autre mystérieux passager du nom de Vincent (Tom Cruise). Celui-ci est à Los Angeles pour affaires. Il a quelques rendez-vous dans la nuit et doit se rendre à LAX dans la matinée. Si Max accepte de le conduire, il prendra la somme de $600. C’est plus que ce qu’il fait d’habitude alors il accepte.

Vincent est en réalité un tueur à gage. Max est pris en otage. Plus moyen de faire demi-tour.

It ain’t my job!

Tonight it is.

Vincent est efficace. À mesure que les contrats s’enchaînent, les deux hommes échangent sur le sens de la vie. Ou plutôt le non-sens.

Millions of galaxies of hundreds of millions of stars, in a speck on one in a blink. That’s us, lost in space. The cop, you, me… Who notices?

Max essaie de s’enfuir puis il est contraint de revenir.

We’re in this together. Fates intertwined. Cosmic Coincidence.

Il jette la mallette de Vincent sur l’autoroute. Elle contenait les informations sur les deux derniers contacts. Qu’à cela ne tienne, Vincent oblige à récupérer ces informations directement auprès du commanditaire, le redouté Felix Reyes-Torrena (Javier Bardem).

Problème : la dernière personne sur la liste est Annie Farrell.

Max n’est pas d’accord. Vincent s’en fiche. Le chauffeur de taxi va pourtant trouver les ressources pour sauver la vie d’Annie. Il tue Vincent d’une balle dans le metro et s’enfuit avec la princesse, pendant que le train s’éloigne.

L’EXPLICATION

Collateral, c’est une rencontre amoureuse.

Max est un mec sympa, confortablement installé dans sa vie. Pépère dans son taxi. Il n’ennuie pas les clients avec des histoires sans queue ni tête (cf Tournage dans un jardin Anglais). Chauffeur fiable qui sait à la minute près combien de temps va durer le trajet et qui ne se trompe pas.

Max est chiant.

Dans son taxi, tout est bien rangé. Il a ses plans pour le futur qui ne se produiront jamais, mais il les a. Cela lui donne une perspective. Max a même une carte postale des Maldives qu’il regarde cinq minutes quand il est trop stressé.

Tout va bien dans les clous jusqu’à ce qu’il rencontre Annie.

Le coup de foudre, le coeur qui s’accélère, les banalités… (cf Punch Drunk Love)

Lorsqu’Annie s’éloigne du taxi, Max se mange déjà les doigts de ne pas avoir osé lui demander de la revoir. Que la jeune femme revienne pour lui donner sa business card relève du miracle. Cela va déclencher un cataclysme dans la vie de Max qui laisser monter Vincent à bord.

Ce passager pourrait être une autre facette de la personnalité de Max (cf Fight Club). Un caractère plus radical, qui va lui permettre de prendre conscience de sa situation et surtout de la chance qui vient de frapper à sa portière. Il est temps pour Max de se bouger les fesses.

Vincent tient un discours de vérité.

Someday my dream will come? One night you will wake up and discover it never happened. It’s all turned around on you. It never will. Suddenly you are old. Didn’t happen, and it never will, because you were never going to do it anyway. You’ll push it into memory and then zone out in your barco lounger, being hypnotized by daytime TV for the rest of your life. Don’t you talk to me about murder. All it ever took was a down payment on a Lincoln town car. That girl, you can’t even call that girl. What the fuck are you still doing driving a cab?

Il a raison. C’est la collision frontale. Stop à l’hypocrisie.

You’re full of shit.

I’m full of shit? You’re a monument of it, you even bullshitted yourself. All I am is taking out the garbage.

Vincent fait le ménage. Max devrait en faire autant. Il a pourtant besoin qu’on lui rappelle que rien ni personne ne se soucie des autres.

Think anybody will notice?

Donc si Max ne s’occupe pas de ses propres affaires, personne ne le fera pour lui. Personne ne viendra pleurer sur sa tombe parce qu’il a fini célibataire et qu’il n’a pas réussi à lancer son business de limousine comme il aurait souhaité (cf Mort d’un commis voyageur).

Vincent n’a pas tort : Max est englué dans un système douillet. Implanté si profondément dans la matrice (cf Matrix) que lorsqu’il rentre dans le décor avec son taxi, l’officier de police se veut rassurant. On lui en donnera un autre. Pas de souci.

Don’t worry about the cab, we’ll get you a new one.

Il est temps que Max se laisse un peu porter par la vie.

Take comfort in knowing you never had a choice.

Grâce à Annie, Max se permet pour la première fois d’écouter Vincent. Il accélère. Grille les feux rouges. Prend une direction inattendue. C’est l’Amour.

Most people – same job, same gig, doing the same thing 10 years from now. Us, we don’t know what we are doing 10 minutes from now.

Max ne doit plus être collateral, cette personne à laquelle on ne prête pas attention. Il doit exister et pour cela, il a besoin de se transformer. Ce gentil garçon peut complètement affronter un gros méchant en face à face et donner l’impression que personne ne peut lui rouler sur ses lunettes percées. Il suffit qu’on lui donne sa chance et qu’il la saisisse.

Pour se transformer, il doit donc s’inspirer de Vincent puis le tuer. Car contrairement à Vincent, Max n’est pas indifférent. Max ne doit surtout pas l’être de manière à devenir ce prince charmeur dont Annie rêve secrètement, du haut de sa tour à potasser ses dossiers jusque tard dans la nuit. Annie a secrètement besoin qu’on lui vienne en aide.

Parce qu’elle a beau être une femme indépendante, elle a besoin d’un protecteur quand même. Il ne faut pas croire. Une femme libérée a besoin qu’on ne la laisse pas tomber, parce que c’est pas si facile hein. On connait la chanson.

C’est parfait car Max est désormais devenu un cow-boy de l’espace.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.